Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Louis Cha : la plume et l'épée
1967 : l'année de tous les dangers 3/4 - Page 15
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 6/2/2019
 
 Liens du texte  
Personnes :
Chang Cheh
Ni Kuang
Films :
Le Chasseur d'aigles
Un Seul bras les tua tous
The Thundering Sword
Studios :
Shaw Brothers
 
< Précedent
Page 14 : Un feuilleton de Jin Yong une allégories anti-communiste?
 
Suivant >
Page 16 : Un empire de papier


Intermède cinéma

Si les émeutes de 1967 ont mis la société de Hong Kong sens dessus-dessous, elles n'ont pas empêché ni la production de films ni les gens d'aller au cinéma. Le mois de mai voit par exemple la sortie de The Thundering Swordqui est une adaptation simplifiée par les studios Shaw Brothers d'un des romans de Jin Yong  : Yitian tú lóngjì ( L'épée céleste et le sabre du dragon).


Deux mois plus tard sort One-Armed Swordsman qui connait un succès monstre auprès du public et devient le premier film local à dépasser le million au box-office hongkongais. One-Armed n'est pas l'adaptation d'un titre de Jin Yong, mais Chang Cheh le metteur en scène du film a reconnu que la mutilation du héros est inspirée par ce qui survient au protagoniste du Justicier et l'aigle mythique.

Chang Cheh et son scénariste Ni Kuan sont tous deux de vieux amis de Cha. L'amitié entre l'écrivain et le cinéaste date des années 40 alors que tous deux étudiaient dans les collèges établis par le Kuomingtang. Tout comme Cha, Chan a fait dans la critique de films et la scénarisation avant de se lancer dans la réalisation (note 27).

Ni Kuan quant à lui est un réfugié qui fuit la Chine continentale en 1956. Devenu un écrivain de fiction wuxia, Cha publie ses écrits soit dans le Ming Bao ou dans le périodique Martial art and History. C'est à lui que Cha fait appel en 1964 pour le remplacer dans la rédaction de son onzième feuilleton Tianlóng ba bù (Demi-dieux et semi-démons) lorsqu'il part en voyage en Europe (Source : Demi Gods and Semi Devils Afterword).

En 1966, le Ming Bao publie un feuilleton présenté comme une collaboration entre Jin Yong et Ni Kuan, mais qui en fait était écrit par Ni Kuan tout seul, une petite tricherie lucrative entre compères (Paper Swordsman Chapitre : 7 Page 182).

Louis Cha (deuxième sur la droite) chez lui, en compagnie de Ni Kuan (à l'extrême droite), Chang Cheh (deuxième à gauche) l'épouse de ce dernier, et les acteurs Ti Lung (en deuxième rang) Li Ching au centre. Photo de Ming Bao.

 

Note 27 : Chang Cheh consacre plusieurs pages à Jin Yong dans son mémoire. Il mentionne les adaptations qu'il a faites en films tels Brave Archer, et décrit certains traits de sa personnalité (composé, calme profond).

Source : Chang Cheh A Memoir Page 109-111

 
Page :  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15   16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  Top
Précedent :
Page 14 : Un feuilleton de Jin Yong une allégories anti-communiste?
Suivant :
Page 16 : Un empire de papier

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com