Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Louis Cha : la plume et l'épée
Louis Cha : homme de presse (1959-1967) 4/4 - Page 12
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 6/2/2019
 
< Précedent
Page 11 : Le point tournant du Ming Bao : la crise des réfugiés
 
Suivant >
Page 13 : Les grandes émeutes de 1967


Le Ming Bao : fléau du régime communiste

En juin 1962, le Ming Bao introduit une colonne intitulée « Ziyou tan» (Discussion libre). Bien que supposée couvrir quantité de sujets, la tribune se concentre très vite sur la Chine continentale.

Grâce à cela, le Ming Pao devient un forum ouvertement critique du régime communiste. Cha se met aussi à écrire des éditoriaux qui vont dans le même sens. En 1964 par exemple, il remet en question le bienfondé du développement d'une bombe atomique chinoise dans un pays pauvre et affamé (Sources pour ce sous-chapitre: Hong Kong Litterary Giant Louis Cha was ever ready to voice unpopular opinion).

Peu de temps après, le Tan Kung Bao (pour lequel Cha avait jadis travaillé) se lance avec une série d'éditoriaux à une attaque foudroyante contre le Ming Bao et Cha en les accusant d'être antichinois et de trahir les intérêts de la Chine.

Ce dernier entreprend une réplique énergique en rédigeant une vingtaine d'éditoriaux répondant aux accusations point par point, défendant son patriotisme et établissant une distinction entre les réussites du peuple chinois et les politiques du régime communiste (Sources : Roaming Nüxia: Female Knights-errant in Jin Yong's Fiction by Yin-Jen Chen Bachelor of Arts, University of Victoria page: 15 note 46. 2015).

Avec cette guerre des éditoriaux où Cha tient tête à ses accusateurs, le Ming Bao confirme et consolide un positionnement qui dans le contexte de la presse chinoise est aussi audacieux qu'original. C'est un journal non aligné, mais critique du régime communiste, s'exprimant au nom du peuple chinois en général et de celui de Hong Kong en particulier avec intelligence et un sens pragmatique et modéré bien senti.

 

Pour Cha, cette orientation signifie qu'il avait enfin trouvé une voie pour son journal vers le succès commercial et également une voix en tant qu'intellectuel offrant son jugement et ses observations dans la sphère publique. Il n'est plus juste un écrivain de feuilletons et le Ming Bao pas juste un tabloïde racoleur.
 
Page :  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12   13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  Top
Précedent :
Page 11 : Le point tournant du Ming Bao : la crise des réfugiés
Suivant :
Page 13 : Les grandes émeutes de 1967

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com