Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Louis Cha : la plume et l'épée
1967 : l'année de tous les dangers 2/4 - Page 14
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 6/2/2019
 
< Précedent
Page 13 : Les grandes émeutes de 1967
 
Suivant >
Page 15 : Intermède cinéma


Un feuilleton de Jin Yong une allégories anti-communiste?

Les émeutes de 1967 et les menaces que cela a entrainé pour Louis Cha n'auront pas perturbé la parution des feuilletons quotidiens. On a estimé qu'entre les éditoriaux et le feuilleton, Cha pouvait écrire jusqu'à 10 000 idéogrammes chinois par jour (Louis Cha Life as a journalist was as thrilling as his martials arts novels).

Le 8 avril 1967, il entame un nouveau feuilleton Xiào ào j'ianghú (Le Vagabond au sourire fier). Ce nouveau récit fut perçu par plusieurs comme une allégorie sur les luttes de pouvoir fratricides et les persécutions iniques et vicieuses qui en résultent. Quelques personnages sont même considérés comme des versions satiriques du Grand Timonier Mao Zedong, sa femme l'implacable Jiang Qing et des Gardes rouges (The Gripping stories and political allegories of China Best selling Other: Magazine New Yorker: 2014). Bien qu'il reconnaisse que son feuilleton puisse être influencé par des circonstances politiques, Cha nia pendant longtemps qu'il fallait l'interpréter comme une allégorie faisant directement référence à la Révolution culturelle (note 26).

Mao, Les gardes rouges et leurs victimes

Paradoxalement, même si Cha démontre clairement des positions farouchement hostiles au régime communiste dans son journal, ses romans sont pourtant interdits à Taiwan. C'est que les censeurs du Kuomingtang trouvent que certains de ses récits présentent certaines sympathies douteuses. Aussi on se méfiait de Cha parce qu'il avait jadis travaillé pour des journaux gauchistes (Asiaweek Magazine).

Note 26 : Dans un épilogue de L'Épéiste au sourire fier, Jin Yong affirme que des politiciens vietnamiens s'insultaient réciproquement en pleine session parlementaire en se lançant les noms de personnages félons se trouvant dans le roman. Cela donne une bonne idée sur comment le roman était fréquemment perçu malgré les dénis de Cha.

Source  : Wikipedia : The Smiling Proud Wanderer

 
Page :  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14   15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  Top
Précedent :
Page 13 : Les grandes émeutes de 1967
Suivant :
Page 15 : Intermède cinéma

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com