Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Louis Cha : la plume et l'épée
Les années 70 (1972-1980) 2/5 - Page 18
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 6/2/2019
 
< Précedent
Page 17 : 14 titres et un couplet poétique
 
Suivant >
Page 19 : Télévision et Cinéma


une réécriture de a à z

Jin Yong n'écrit peut-être plus de nouvelles histoires, mais il n'en a pas fini avec ses romans, loin de là. En effet, il retourne à ses fictions-wuxia pour les réviser (source : Jin Yong une présentation par Brigitte Duzan). C'est une activité qu'il a débutée dès 1969 en retravaillant son tout premier feuilleton : Le Livre et l'épée. Une fois le Cerf et le tripode terminé, il y consacre tout son temps d'écrivain. C'est un labeur qu'il ne complètera pas avant le début des années 80 et qui sera appelé plus tard « première révision ».

Le travail de réécriture prend plusieurs dimensions. Entre autres, Jin Yong restructure ses récits pour paraitre moins feuilletonesques dans leurs progressions dramatiques et il épure ses histoires de personnages jugés superflus ou d'habilités martiales trop fantastiques. Jin Yong ne fait pas juste de la soustraction, cependant, il ajoute et altère également des éléments narratifs à ses récits originaux pour que ceux-ci conviennent à de nouvelles idées ou perspectives qu'il a acquis depuis l'écriture initiale des romans. Parfois, il crée même de nouvelles péripéties.

Les changements apportés donnent une plus grande envergure au récit, permet de donner plus de nuances et de profondeurs aux personnages et enrichissent les thèmes. Cela dit, bien que ce travail de réécriture soit considérable, Jin Yong ne change pas le contour original de l'histoire (note 30).

Manuscrit revisé du roman Demi Dieu et Demi-Diable

Une fois les nouvelles versions achevées, elles sont publiées en feuilletons soit dans le Ming Pao Weekly ou le magazine Martial arts and History pour être ensuite vendues sous forme de livres. Louis Cha fonde la Ming Go Publication Corporation, afin que ses ouvrages soient publiés selon ses propres spécifications.

Au-delà des révisions, ces nouveaux livres contiennent une introduction et un mot de la fin, des appendices historiques et quantités de photos, certaines en couleurs, d'artéfacts ou de lieux en rapport avec le contexte du roman. Les récits sont également copieusement annotés par Jin Yong pour expliquer l'arrière-fond historique, indiquer des sources et élucider des allusions historiques ou littéraires. De cette façon, en plus de raconter une histoire, les nouvelles éditions des livres de Jin Yong ont une qualité immersive encore plus prononcée mettant encore plus en valeur l'histoire, la culture et les arts chinois. Avec ces ouvrages au format prestigieux, on est loin des fascicules en papier journal des débuts.

Ode To Gallantry

L'épée Céleste et le sabre du dragon

Ce grand travail de révision et de réédition « Deluxe » n'est pas juste entrepris à des fins de correction et d'amélioration. Le grand but recherché par de Jin Yong est d'élever ce qui a été à l'origine conçu comme des feuilletons au rang de grande littérature tant au niveau de leurs qualités d'écriture que de réputation critique et publique.

En republiant de nouvelles versions de ces romans, Jin Yong renouvelle l'attention des lecteurs et rehausse son propre renom qui n'est plus celle de simple romancier wuxia mais de grand écrivain. Jin Yong n'écrit peut-être plus de nouveau roman, mais avec la première révision la popularité de son œuvre ne fait que grandir davantage, les profits de la vente de ses livres également.

 

Note 30 : Paper Swordsmen se sert du deuxième roman de Jin Yong "Épée tachée de sang royal" pour présenter des exemples des réécritures de l'auteur. Il décrit de petites additions dans "Épée..." faites pour donner une nouvelle perspective aux personnages des empereurs chinois et manchous présents dans le roman. Il décrit également de façons détaillées les trois grands épisodes ajoutés au récit et qui rallongent de 20 % la longueur du roman.

Source : Paper Swordsman (Chapitre : VIII page 182-187).

 
Page :  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18   19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  Top
Précedent :
Page 17 : 14 titres et un couplet poétique
Suivant :
Page 19 : Télévision et Cinéma

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com