Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Louis Cha : la plume et l'épée
Les débuts d'un romancier wuxia (1950-1959) 2/4 - Page 6
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 6/2/2019
 
< Précedent
Page 5 : Incursion au cinéma
 
Suivant >
Page 7 : Jin Yong et la Nouvelle école Wuxia


Le point tournant

En 1952, Cha devient rédacteur-adjoint au journal quotidien hongkongais le Xin Wan Bao (aka: New Evening Post) (note 10) et c'est là qu'il fait connaissance d'un autre journaliste éditeur féru comme lui de culture chinoise : Chen Wen-tong.

Au début de 1954, un match présenté à Macao entre deux maitres de kung-fu appartenant à des écoles différentes (Tai chi vs Grue Blanche) suscite un grand engouement du public envers les arts martiaux. (note 11)

Afin de profiter de cet enthousiasme, les patrons du Xin Wan Bao encouragent Chen Wen-tong à écrire un feuilleton wuxia pour le journal. Sous le pseudonyme de Liang Yu-sheng, Chen entame un récit Long Hu Dou Jing Hou (Dragon et Tigre rivalisent dans la capitale) qui est publié deux jours seulement après le match le 5 février 1955 et remporte un grand succès.

Chen Wen-Tong aka Liang Yu-Sheng

Tai-chi contre grue
(Macao 1953)


Après plus d'un an passé à rédiger un feuilleton par jour, Chen/Liang Yu-sheng est épuisé et démissionne. Il recommande à ses patrons que Cha prenne le relais (lire aussi Jin Yong, the best wuxia novelist ever).

Celui-ci se lance donc également dans l'aventure du feuilleton wuxia et le 8 février apparait la première tranche de Sh u ji à n e n ch o u l u : (le Livre et l'épée) en employant le pseudonyme de Jin Yong (note 12). Ce que devait être pour Cha un boulot d'écriture temporaire s'avèrera le point tournant de sa vie.

Note 10 : Dans une interview TV, un journaliste mentionne que Cha quitta un journal lorsque celui-ci devint communiste. Il s'agit vraisemblablement du Tan Kung Bao. Bien que d'allégeance nationaliste, le journal devient communiste durant la Guerre civile chinoise.

En 1952 le Ta Kung Bao fut poursuivi avec d'autres journaux gauchistes par les autorités coloniales pour avoir écrit des articles incitant à la violence. Les propriétaires et les éditeurs furent condamnés à la prison, à payer de lourdes amendes et le journal fut interdit pendant six mois. C'est aux alentours de cette période que Cha vint travailler pour le News Morning News.

Sources :

- Louis Cha in English Interview

- Ta Kung Bao

Note 11 : Le match de boxe sur YouTube

Note 12 : Jin Yong est une version modifiée du propre prénom chinois de Cha  : Jing -yung

 
Page :  1  2  3  4  5  6   7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  Top
Précedent :
Page 5 : Incursion au cinéma
Suivant :
Page 7 : Jin Yong et la Nouvelle école Wuxia

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com