Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Louis Cha : la plume et l'épée
Louis Cha : homme de presse (1959-1967) 1/4 - Page 9
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 6/2/2019
 
< Précedent
Page 8 : Au cinéma
 
Suivant >
Page 10 : Jin Yong promoteur de la fiction wuxia


Grâce à l'agent gagné en tant qu'auteur à succès, Cha est en mesure de fonder en 1959 son propre journal (note 21): le Ming Bao Daily News (note 22). C'est un projet qui est en partie inspiré, semble-t-il, par la frustration éprouvée chez Cha de voir les profits potentiels de ses fictions compromis par des éditions de contrebande. En devenant le propriétaire d'un journal, il conserve un contrôle total sur ses écrits et des gains que ceux-ci génèrent.

Le premier numéro du Ming Bao sort le 20 mai 1959 en présentant une suite du Héros chasseur d'aigle intitulé : Shén diao xiá lu, ????, Le Justicier et l'aigle mythique.

À l'exception de deux titres, tous les romans de Jin Yong seront d'abord publiés dans les pages du Ming Bao. La plupart du temps, deux feuilletons se chevauchent l'un sur l'autre. Cela fait qu'en douze années les lecteurs n'ont jamais eu à attendre pour une nouvelle histoire.

Les premières années du Ming Bao

Au début, les ambitions de Louis Cha en fondant le Ming Bao sont fort modestes : juste créer un petit tabloïde voué à la publication de feuilletons et de nouvelles portant sur le monde de l'entertainment (les informations contenus dans ce sous-chapitre proviennent de :
Paper Swordsman :Jin Yong and the Modern Chinese Martial art Novel, Chapitre : 5, page 120-125).

Toutefois, le Ming Bao ne rencontrant pas les ventes prévues, il subit très vite quelques changements.

À sa dix-huitième journée de publication, il double de taille et incorpore maintenant les nouvelles tant locales qu'internationales. Cha introduit également un éditorial qu'il rédige lui-même.


Page couverture du MIng Bao.

Le Ming Bao nouvelle mouture présente donc des nouvelles racoleuses (crimes passionnels, enlèvements, accidents de voiture), des primeurs mondaines, et bien sûr des feuilletons à commencer par ceux de Jin Yong. Il y a même une rubrique consacrée aux courses de chevaux (voir lien). Les éditoriaux par Louis Cha n'apparaissent encore qu'à l'occasion, mais ceux-ci se distinguent par leur intelligence et leur esprit. Par exemple, un éditorial (paru le 13 novembre 1959) emploie le concours de Miss Monde pour aborder les disputes frontalières entre la Chine et l'Inde qui font rage à l'époque (Paper Swordsmen Chapitre V Page : 123-124).

Cela donne au Ming Bao un caractère quelque peu incongru. Il donne l'impression d'être un tabloïde présidé par un intellectuel, ce qui est en fait le cas. Cha veut assurer le succès du Ming Bao en ratissant le plus large possible.

Comme le Ming Bao se lance dans la couverture des nouvelles et le journalisme d'opinion Cha souligne fréquemment dans ses éditoriaux que le Ming Bao se veut politiquement et socialement engagé, mais non aligné entre les deux idéologies politiques dominant le monde chinois : les communistes et les nationalistes. Le patriotisme neutre et abstrait qu'il exprime est celui de l'identité culturelle chinoise.

Tel sera l'approche du journal au cours de ces deux premières années d'existence qui lui permettront de survivre commercialement, mais tout juste.

 
Page :  1  2  3  4  5  6  7  8  9   10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  Top
Précedent :
Page 8 : Au cinéma
Suivant :
Page 10 : Jin Yong promoteur de la fiction wuxia

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com