Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Bibliographie en français
Des livres en français sur le ciné HK 5/19 - Page 5
Infos
Auteur(s) : Laurent Henry
Jean-Louis Ogé
François Henry
Denis Gueylard
Thomas Podvin
David Vivier
Florent d'Azevedo
Annabelle Coquant
Cyril Barbier
Anne Saïdi
Date : 23/10/2004
Type(s) : Compte rendu
Information
 
 Liens du texte  
Personnes :
Jackie Chan
Sammo Hung Kam Bo
Bruce Lee
Lo Wei
Yuen Biao
Corey Yuen Kwai
Films :
Combats de Maître
Police Story
Lexique :
Triades
 
< Précedent
Page 4 : John Woo
 
Suivant >
Page 6 : Tigres et Dragons : les arts martiaux au cinéma - De Tokyo à Hong Kong


Voici un petit guide des ouvrages sur le cinéma d'Asie. Il aura fallu le temps, mais les livres en français ont fini par faire leur appariation. Bonne lecture à tous !
Jackie Chan : A la force des poings

Auteur : Eric Faber, préface de Martin Winklrer, 192 pages, 16 euros, éditions Carnot Cinéma.

Le livre comporte 7 chapitres :

- La génèse : L'auteur nous raconte l'enfance de Jackie Chan, son éducation à la dure à l'Académie des Arts Dramatiques Chinois de Maître Yu Jim Yuen, ses premiers rapports avec Sammo Hung, Yuen Biao, Corey Yuen Kwai, ses débuts de cascadeur, notamment aux côtés de Bruce Lee et ses premiers films en tant que vedette sous la direction de Lo Wei.

Cette première partie, bien que connue de tous les fans du ciné HK, reste néanmoins toujours aussi intéressante à lire. Elle permet de voir la formation d'un futur pilier du ciné HK.

- L'émergence d'un nouveau talent : Les années Kung Fu Comedy de la star sont entiérement décryptées ainsi que son ascension au box-office et sa brouille avec Lo Wei et les triades.

Partie du livre très intéressante ou l'auteur met parfaitement en valeur ce qui à fait le succés de ces Kung fu comedy, à savoir un humour bien présent, des chorégraphies très élaborées par Jackie Chan lui-même, "en regard de sa période comédie kung-fu, on peut sans conteste affirmer que Jackie Chan est bel et bien Le centre d'intérêt de ses films".

- Les première expériences américaines : Les quatre premiers films Américains de Jackie Chan sont analysés (difficulté de parler l'Anglais pour Jackie Chan, difficulté pour les équipes Hollywoodiennes de s'adapter aux scènes de combats à la sauce Hong-Kong).

Partie du livre très intéressante car l'auteur se concentre sur les causes de ses échecs artistiques: par exemple le fait que dans le final du Chinois , les adversaires de Jackie Chan sont "plus gras que musclés" et "ils ont tous une apparence vulgaire". L'auteur affiche une totale incompréhension, justifiée, dans le fait que l'on a mis Jackie Chan dans des situations inadéquates pour lui.

- Le trio héroïque : Comme son titre l'indique, cette partie se concentre sur les films que Jackie Chan, Sammo Hung et Yuen Biao ont fait ensemble et sur leurs petites tensions dûes à leurs égos.

Partie du livre qui est connue de tous, elle met néanmoins l'accent sur le fait que ces films ne se sont pas fait dans une ambiance idyllique, Jackie Chan et Sammo Hung ayant des égos assez dévéloppés, des frictions se sont fait sentir sur les tournages

- L'âge d'or : l'auteur couvre la carrière de la star de Police Story en 1985 à Drunken Master II en 1993.

Archi connue également, cette partie est surement la moins intéressante du livre, il n'y a vraiment que ceux qui ne connaissent pas du tout Jackie Chan qui peuvent apprécier. Pour les autres, nous n'apprenons rien de nouveau.

- L'internationalisation : l'auteur passe en revue les films de Jackie Chan qui ont été faits par des équipes Hong-Kongaises mais qui avaient pour but de conquérir le marché Américain.

Même critique que pour la partie Age d'or, ceux qui connaissent le cinéma de HK n'apprendront rien de nouveau (tournage en Anglais, ambition artistique revue à la baisse, ces films ne sont que "des véhicules promotionnels pour Jackie Chan auprès du public Américain".)

- La conquête de l'Ouest : Les mauvais films Américains de la star sont analysés et l'auteur se réjouit, à juste titre, de l'explosion de Jackie Chan au box-office mondial.

Partie du livre qui démontre assez bien que si Jackie Chan a réussi en Amérique, cela s'est fait au détriment de la qualité des films (doublure, câbles et intérêts très discutables des films en question.)

- Le livre se termine par une filmographie assez complète, des biographies et des remerciements.

Critique générale

Ce qui frappe d'emblée en feuilletant le livre est l'absence totale de photos. Au vu de la très grande carrière de la star, on n'aurait pu s'attendre à au moins quelques photos. De plus, par rapport au contenu du livre, le prix de vente est assez élévé. Mais le livre possède un autre très gros handicap: si il avait été paru il y a deux ans, cela aurait pu convenir, mais hélas depuis est sorti le troisième volume de TIGRES ET DRAGONS: LES ARTS MARTIAUX AU CINEMA intitulé DE HONG-KONG A HOLLYWOOD, où l'auteur, Christophe Champcleaux, avait consacré une grosse partie sur Jackie Chan: 78 pages ou l'on apprenait plus de choses, avec photos rares à l'appui, interviews de la star où celui-ci s'expliquait par exemple sur la brouille avec Liu Chia Liang sur le tournage de Drunken Master 2 et le tout complété par une filmographie assez fournie. Prix de vente 24 euros.

Mais attention pour 24 euros, vous n'avez pas un livre sur Jackie Chan, mais un livre sur le cinéma d'arts martiaux avec une partie sur Jackie Chan qui est pratiquemment plus complète que le livre de Eric Faber. Là est le gros handicap du livre. L'auteur ne fait que reprendre des informations connues, pratiquemment, par tous, et de les mettre bout à bout sans y injecter du neuf, d'où cette impression désagréable de déjà vu. Personnellement, ce livre m'a appris une chose: que lors de l'époque du trio, des brouilles entre les acteurs avaient eu lieu, ce que je trouve fort dommage, en quelque sorte cela égratigne la légende.

Par contre chose intéressante, l'auteur n'hésite pas à appuyer sur le fait que Jackie Chan se fasse régulièrement doubler (chose que j'ai apprise très récemment sur internet).

En définitif, ce livre est à réserver aux purs fans de Jackie Chan, les autres peuvent passer leurs chemins. Notons que l'intention de faire un livre en Français traitant en particulier du cinéma asiatique est très appréciable, car en France, ce genre de livres ne sont pas légions.
De plus à la lecture du livre, on ressent une impression sympathique d'admiration de l'auteur à la star.

Denis Gueylard

interview de l'auteur

Combien de temps as-tu mis pour écrire ce livre ?
J'ai commencé en mai 2002 et j'ai terminé tout le travail rédactionnel en janvier 2004. Mais il faut voir aussi que c'était mon premier livre. Je manquais de méthode. Et surtout, à la base, je n'imaginais pas me faire publier. J'écrivais avant tout pour moi. Mon prochain livre sortira début 2005 et il m'aura fallu 6 mois pour l'écrire (en travaillant dessus quasiment tous les jours quand même).

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées dans ton travail d'investigation ?
Je ne peux pas vraiment dire que j'ai rencontré de difficultés majeures. Jackie Chan me passionnant depuis que je suis gamin, j'avais accumulé un nombre impressionnant d'informations à son sujet. Si je n'avais pas parlé anglais, il est certain que les choses auraient été beaucoup plus compliquées. La plupart des sources d'informations fiables et pertinentes sur Jackie sont dans cette langue (livres, dvd, sites internet, etc).

As-tu rencontré Jackie en personne ?
Malheureusement non. Et ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Mais je ne désespére pas. Quelque chose me dit même qu'une rencontre devrait se faire dans un avenir pas si lointain que ça...

Prépares-tu un nouvel ouvrage sur une star des films de Hong Kong ?
Sur une star en particulier, non. Mais j'ai en revanche un livre en prévision sur le cinéma d'action de HK. Je ne peux être plus précis à l'heure actuelle. Si tout va bien, je devrais partir l'année prochaine pour un certain temps à HK afin d'effectuer mes recherches.

Quels sont les films auxquels tu as participé ?
Là je t'avouerai que je ne comprends pas ta question. Je n'ai jamais eu l'opportunité de participer à un film. Ceci étant, j'ai quelques projets en la matière...

Quels sont tes projets cinématographiques ? Quels rôles va tu jouer dans ceux -ci ?
Il se pourrait que je participe à quelques tournages de courts-métrages sur Paris. Je connais un peu de gens qui travaillent dans le milieu du cinéma (des journalistes et des cascadeurs). On verra bien.

Est tu un pratiquant d'arts martiaux ?
Non. J'ai fait un an de kung-fu quand j'avais 17 ans mais c'est tout. Sinon je pratique le culturisme depuis 8 ans maintenant, à raison de 3 à 4 entraînements par semaine. J'ai même travaillé quelques temps en tant que prof de musculation. J'ai aussi fait de la gym acrobatique pendant 4 ans.

Que penses-tu des productions hong kongaises actuelles ?
Pour être franc, je ne me tiens pas au courant de tout. Je crois que ma fascination pour le cinéma de HK s'étale de la fin des années 70 au milieu des années 90. Je reste bien sûr attentif à ce qui se fait là-bas, et je continue à m'acheter régulièrement des films récents en dvd, mais la passion n'est plus la même. Le cinéma kung-fu tel qu'il a existé est malheureusement mort. Le film de HK qui m'a le plus marqué ces derniers temps est le premier Infernal Affairs. Globalement je trouve que l'industrie du cinéma HK est toujours vivace et créative, mais je crains que jamais elle ne renoue avec sa gloire passée.

Que penses tu de l'image actuelle du cinéma de Hong Kong en Occident et plus particulièrement en France ?
Selon moi, la reconnaissance du cinéma asiatique va surtout aux films d'auteurs et aux réalisateurs reconnus comme John Woo ou Wong Kar Wai. C'est le cinéma asiatique "intellectuel" qui est surtout vénéré en Occident. Le cinéma populaire hong-kongais, celui de Jackie Chan, Sammo Hung et les autres, n'est pas plus respecté que par le passé.

As-tu vu New Police Story ?
Malheureusement pas encore, mais il s'annonce énorme ! Ca semble être un croisement entre Crime Story et Police Story.

Interview par mail (Matthieu Gincré - novembre 2004)

 
Page :  1  2  3  4  5   6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  Top
Précedent :
Page 4 : John Woo
Suivant :
Page 6 : Tigres et Dragons : les arts martiaux au cinéma - De Tokyo à Hong Kong

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com