Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview Gordon Chan Kar Shan, de The Big Heat à A-1
Beast Cops, Anthony Wong, Michael Wong 1/1 - Page 10
Infos
Auteur(s) : Thomas Podvin
David Vivier
Date : 13/1/2005
Type(s) : Interview
 
 Liens du texte  
Personnes :
Gordon Chan Kar Shan
Dante Lam Chiu Yin
Andy Lau Tak Wah
Anthony Wong Chau Sang
Michael Wong Man Tak
Films :
Armageddon
Beast Cops
Fist Of Legend
 
< Précedent
Page 9 : Fist of Legend, Bruce Lee, Jet Li, Chen Zhen
 
Suivant >
Page 11 : A-1 Headlines, Anthony Wong


HKCinemagic: Donc on a mentionné Fist of Legend comme un film ni tout blanc, ni tout noir. Un autre film de cette veine était…
Gordon Chan:Beast Cops. C’était un film dans les nuances de gris (rire).


Beast Cops

 
HKCinemagic: Dans ce film, il y a de sacrées performances de comédiens. Je pense à Anthony Wong notamment qui sait rester devant la camera plusieurs minutes et rester dans son personnage. Il parvient à capter toute l’attention du spectateur.
Gordon Chan: Oui, mais pour cela il faut lui faire confiance. Il faut lui donner cette opportunité.

 

Les "flics bestiaux"

 
HKCinemagic: Il a mentionné dans notre entretien qu’il a pas mal improvisé aussi. Par exemple lors de la scène où il rompt avec sa petite amie.
Gordon Chan: Oui, je crois que cette scène est le meilleur exemple de notre confiance mutuelle sur le plateau.

A l’origine, dans cette prise, le dialogue s'arrête et la fille part, puis il dit : « mais je t’aime. » Donc on a fait un essai puis on a fait une première prise, mais le ton n’était pas correct du tout. On a recommencé, fait une seconde prise. La fille arrive, parle et s’en va, et Anthony Wong reste là.

Dante Lam [l'assistant-réalisateur de Gordon Chan, ndlr] était prêt à dire « coupez » car il pensait qu’Anthony avait oublié son texte. J’ai retenu Dante et Anthony a finalement dit sa réplique.

J’ai compris ce que faisait Anthony en regardant ses yeux. Il l’a vu et était heureux et m’a dit « tu as compris. » « Bien sûr que j’ai compris. » Je lui fais confiance et il me fait confiance. J’en suis reconnaissant car c’est un très bon acteur, un acteur spontané qui a besoin d’espace.

Anthony Wong
 

Il existe un groupe d’acteurs qui sont vraiment bons et qui ont besoin de vivre une scène, pas de la jouer. Ils ont besoin d’espace pour cela. Ils vivent dans cet espace et ne font pas que jouer la comédie.

 
HKCinemagic: Donc, selon vous, Anthony joue ou vit ses scènes ?
Gordon Chan: Il les vit presque. Parfois il ne peut contrôler le personnage. Quand j’écris, parfois le personnage contrôle mon scénario. Je le suis. Pour Beast Cops, j’ai donné le script à Anthony, il l’a digéré, et est revenu avec un personnage vivant qui réagit parfois spontanément aux situations sans s’occuper du script.

C’était une belle expérience. Mais Anthony a besoin de partenaires de jeu. Et il faut vraiment créer l’environnement propice avec les bons partenaires pour qu’il s’adapte et réagisse. Si je dis : « coupez ! Pourquoi vous ne suivez pas le script ? » Je suis foutu. On a essayé d’apporter de la vie à ces scènes. On a tenté l’expérience avec Andy Lau sur Armageddon [dans lequel Anthony Wong joue également, ndlr]. C’était très sympa et Andy commençait à vraiment apprécier notre style de travail.
 
HKCinemagic: Il y a eu des parties très SDU dans Beast cops, avec Michael Wong. Pourquoi ?
Gordon Chan: Pour le fun. Et parce que le personnage de Michael Wong (Mike) a des antécédents très différents des autres flics. Eux travaillent dans la rue et Mike, lui, vient plutôt d’une classe supérieure. Il conduit un Hummer. Il a une belle vie. Il ne peut jamais comprendre la vie de ces types de la rue. C’est pourquoi je lui fais conduire ce Hummer.

 

le fameux Hummer

 
HKCinemagic: En gros Mike est très manichéen, alors que Tung vit dans une zone de gris…
Gordon Chan: Oui.

 

Michael Wong en noir & blanc

 

HKCinemagic: Comment avez-vous préparé Anthony pour la dernière partie du film. Elle est différente du reste. Il devient fou, poignarde tout le monde, était-ce une référence à ses films de catégorie 3 ?
Gordon Chan: Non, pas une référence. Mais il s’agit bien de folie. Il s’agit d’autodestruction. Tung a tout perdu. Il était prêt à mourir. Il a toujours pensé qu’il était le héros dans la rue, celui qui maintient la paix, et il a créé un monstre. Il avait besoin d’emmener ce monstre avec lui. C’est ce qu’il avait en tête. L’époque du tournage à HK était l’une des plus mauvaises périodes pour les films de HK dans les années 1990. C’était au moment où tout le monde achetait des VCD pirates dans la rue. Les résultats au box office étaient au plus bas. On savait qu’on aurait des pertes sur Beast Cops de toute façon.
 
HKCinemagic: En même temps, le film est un petit budget.
Gordon Chan: Oui, et on a quand même perdu de l’argent. C’était le premier film pour lequel je n’ai pas réussi à faire de bénéfices en 20 ans de carrière.
 
HKCinemagic: Donc, cette scène finale correspond à une certaine fureur de votre part.
Gordon Chan: C’était vraiment de la colère. C’était vraiment une sorte d’explosion finale. Je savais que rien n’était parfait en ce monde, mais la situation à HK n’était vraiment pas bonne.

 

Le monstre

 
Page :  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10   11  12  13  Top
Précedent :
Page 9 : Fist of Legend, Bruce Lee, Jet Li, Chen Zhen
Suivant :
Page 11 : A-1 Headlines, Anthony Wong

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com