Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Kwan Shan

 
 
 
 
Autres noms : 关山
Guan Shan
Guan1 Shan1
Gwaan Saan
Kwan San
 
Date de naissance : 20/4/1933
Date de décès : 1/10/2012
Lieu de travail : Hong Kong, Taiwan
Activités : Réalisateur (1), Acteur (65)

Biographie

De son vrai nom Kwan Pak Wai (Guan Bo Wei) 關伯威, Kwan Shan était d'origine mandchoue, né à Shenyang le 20 avril 1933. Il atterrit à HK avec sa famille pour fuir la guerre en Chine. Peu après, ses parents meurent. Kwan Shan, l'ainé de la famille, doit alors faire toutes sortes de métiers pour nourrir ses proches.

C'est grâce au réalisateur Doe Chin qu'il fit ses premiers pas au cinéma. Après 2 ans de petits rôles, il est pris au cours d'art dramatique de la société Great Wall.

Remarqué par le réalisateur Yuen Yeung-on, qui appréciait sa prestance, il se retrouve bientôt en haut de l'affiche, dans des rôles de braves gars de la campagne. En 1958, il interprète Ah Q, le personnage créé par Luxun, dans "The True Story Of Ah Q", sous la direction de Yuen Yeung On. Grâce à ce rôle, Kwan Shan devint à 25 ans le premier acteur hongkongais à avoir obtenu un prix d’interprétation dans un festival international : le Festival de Locarno lui a en effet décerné le prix de la meilleure interprétation masculine pour ce film.

Au début des années 60, Kwan Shan rejoint le studio des Shaw Brothers. Il va devenir l'un des grands acteurs "romantiques" du studio, avec des réussites comme "Love Without End", "Blue and Black", "The Shepherd Girl"...

C'est en 1962 qu'est née sa fille aînée Kwan Ka Wai 關家慧, qui deviendra Rosamund Kwan Chi Lam 關之琳. Après la naissance de son fils, Kwan Shan se sépare de sa femme Chang Bing Chian 張冰茜, ancienne actrice de la Great Wall.

Dans les années 70, Kwan Shan, devenu indépendant, tourne aussi bien à HK qu'à Taiwan. Il crée même une société de production. Mais le succès est resté mitigé.

Il apparaît dans quelques séries de la RTV/ATV à la fin des années 70 -début des années 80.

Se consacrant à ses affaires, Kwan Shan apparait de moins en moins au cinéma à partir du milieu des années 80, se contentant des cameos entre autres chez John Woo, Jackie Chan ou Sammo Hung.

Il émigra ensuite aux USA, avant de revenir à HK.

C'est Rosamund Kwan qui a annoncé la nouvelle du décès de son père - survenu le 1er octobre - à la presse. Kwan Shan avait 83 ans.


VTL (Octobre 2012)



Biographie 2 par Yves Gendron

Surtout connu de nos jours comme étant le père de l'actrice Rosamund Kwan, Kwan Shan était dans les années 60 la grande vedette masculine du Wen Yi, le mélodrame chinois durant le grand âge d'or du cinéma mandarin hongkongais. Partenaire des divas Linda Lin Dai, Li Li-Hua et Ivy Ling Po, Kwan est apparu dans des classiques du genre comme Love Without End (1961), The Vermillon Doors (1965), The Blue and the Black (1965) et Too Late for Love (1967) tous produits par la Shaw Brothers. Il est également le premier acteur hongkongais à avoir rapporté un prix d’interprétation à un festival international en 1958 pour son rôle dans The True Story Of Ah Q (1958).

De son vrai nom Kwan Pak Wai (Guan Bo Wei) 關伯威, Kwan Shan est né soit en 1929 ou 1933 (les dates varient selon les sources) à Shenyang dans la province septentrionale du Liaoning et était d'origine mandchoue. Sa famille ayant fui la guerre Sino-Japonaise, elle finit par aboutir à Hong-Kong. Après la mort de ses parents, il dut abandonner l'école pour devenir le gagne-pain de sa famille et exerça toutes sortes de petits métiers incluant mineur et docker.

C'est après voir vu le film Beyond the Grave (1954) qu'il développa un intérêt pour le cinéma. En 1956, il s'inscrivit au cours d'art dramatique de la société Great Wall. Il fut éventuellement remarqué par le réalisateur Yuen Yeung-on qui lui donna le rôle titre dans son adaptation de la célèbre nouvelle de l'écrivain chinois Lu Xun « La Véritable Histoire de Ah Q». Le film fut présenté au festival de Locarno et Kwan Shan fit une telle impression qu'on lui attribua un prix d’interprétation. Un remarquable début pour un nouveau venu. Vêtu de loques et le crane rasé, Kwan n'avait guère l'apparence du séduisant jeune gentleman qui fera partie de son image de marque, mais d'un autre coté il joue déjà un personnage écrasé par la fatalité qui sera également son rôle de prédilection.

La prestance et le charme de Kwan Shan seront mieux mis en valeur dans la dizaine de films produits par les studios Great Wall et Sun Sun Film Enterprises Ltd. entre 1958 et 61, presque la moitié d'entre-eux étant mis en scène par son découvreur Yuen Yeung-on. Toutefois, en 1961, il rejoint la Shaw Brothers et fait un départ canon pour les studio en étant la co-vedette du wenyi Love Without End au coté de la diva Linda Lin Dai et réalisé par nul autre que Doe Ching dont l’œuvre Beyond the Grave avait amené Kwan à vouloir s'essayer au cinéma sept années plus tôt.

Entre 1961 et 1970, Kwan Shan est la vedette d'une vingtaine de productions Shaw, des mélodrames pour la plupart et il est au début des années 60 une des trois grandes vedettes masculines du studio aux cotés de Zhao Lei et du comédien Peter Chen Ho. Contrairement au premier et tout comme le second, Kwan Shan n'a pratiquement fait aucun film en costumes, exception faite d'un rôle dans The Adulteress et d'un camée dans Love Eterne. Un complet trois pièces avec cravate aura constitué son habillement de prédilection qui mettait bien en valeur sa distinction naturelle.

On a souvent considéré les vedettes masculines de l'époque comme les faire-valoirs des divas féminines plus rayonnantes comme Linda Lin Dai et Betty Loh Ti, surtout compte tenu du fait qu'ils jouaient en grande partie des personnages qui derrière leur charme sont des êtres faibles et velléitaires tendant à pleurer lors de moments tragiques. C'est une image plutôt réductrice. En fait, ce type de personnage correspondait à un idéal romantique de la dramaturgie chinoise devenue très populaire dans le cinéma hongkongais de l'après-guerre et ce jusque dans les années 60 : celui de gentleman charmant, cultivé, sensible et vulnérable réagissant avec douleur et effroi lorsque les malheurs tombaient sur lui. Un type d'homme pas très virile mais tout à fait séduisant pour le public féminin pour qui les mélodrames "wen yi" s'adressait. Au delà d'un indéniable charme et d'une certaine prestance, Kwan Shan présentait les grandes qualités recherchées pour ce type de « héros » romantique : sensibilité, vulnérabilité et un talent pour exprimer de façon bien sentie des émotions tragiques, apparaissant un brin caricatural de nos jours mais parfaitement ajusté au goût de l'époque, d’où l'énorme succès de Kwan en tant que vedette de "wen yi".

Au cours de sa décennie chez les Shaw, Kwan Shan aura été le partenaire de Linda Lin Dai à quatre reprises, Julie Yeh à trois et Li Lihua à cinq. C'est avec Ivy Ling Po qu'il connut les relations les plus inusitées puisqu'il joua son père dans Vermilion Door (1965), et son fiancé/époux dans trois autres films. Ivy chercha même à le faire assassiné dans le thriller hitchcokien A Cause to Kill qui fut également son dernier film pour la Shaw (et aussi le dernier script de Doe Chin). Au fil des années, des rôles de père éprouvé s'ajoutèrent à ceux d'amant ou d'époux tragique, notamment dans Susanna (1967) mettant en vedette Li Ching.

Au moment où son contrat chez les Shaw se terminait, l’ère du mélo de prestige était également dépassé, tant chez les Shaw que dans le cinéma de Hong-kong, supplanté entre autres par la vague des films wuxia, dominés par des héros plus virils comme Jimmy Wang Yu. Kwan Shan alla donc poursuivre sa carrière à Taiwan où pendant 3 ans, il joua dans une vingtaine de films, là encore des drames romantiques pour la plupart. Il chercha quand même à changer son image de marque en jouant les agents secrets dans Secret Agent Chun Kin No! (1970). Il produisit également un film dont il fut la vedette : Boys in Love, mis en scène par Yuen Yeung-on celui-là même qui le découvrit douze années plus-tôt et dont se sera le dernier film. En 1972, Kwan fonde sa propre compagnie de production, produit et met même en scène un film kung-fu The Brutal Boxer dans lequel il joue un rôle, mais n'est pas la vedette. Ce fut là la seule incursion notable de Kwan Shan dans le genre martial autre que comme acteur de soutien.

Kwan Shan retourna à Hong Kong vers 1973. Agé maintenant d'une quarantaine d'années, il était devenu trop vieux pour continuer ses rôles de vedettes romantiques. Il n'avait plus l'age et l'ère du mélodrame de prestige qui l'avait rendu célèbre était depuis longtemps révolu à Hong-Kong. Toutefois, il demeura encore très actif comme acteur de complément jouant dans une quarantaine de films, jusqu'au milieu des années 90. Les rôles de père devinrent la norme et il eut notamment pour fille Josephine Siao dans Hiroshima 28 et Angela Mao dans The Himalayan et Broken Oath. Il devint également acteur de TV pour quelques séries de la chaîne RTV/ATV à la fin des années 70/début des années 80, période qui le vit également revenir brièvement à Taïwan.

Se consacrant au monde des affaires, Kwan Shan apparut de moins en moins au cinéma à partir du milieu des années 80, se contentant des cameos entre autres chez John Woo (A Better Tomorrow II) Jackie Chan (Police Story 2) et Sammo Hung (Millionaire's Express). Un de ses derniers films sera le cultisme Executioners (1994) où il joue un double rôle.

Marié en 1962 à l'actrice Chang Ping-sie, le couple divorça en 1975 ou 82 (les sources diffèrent). Il est le père d'un garçon et d'une fille ou de deux filles (là encore les sources diffèrent). Sa fille aînée Rosamund Kwan Chi Lam entama une carrière d'actrice au début des années 80. Il immigra un temps au États Unis pour revenir finalement à Hong Kong pour être proche des siens. C'est Rosamund qui annonça aux médias le décès de son père le premier octobre 2012 d'un cancer des poumons.


Yves Gendron (Novembre 2012)
 
Haut 

Filmographie
 [ 1990 - 1980 - 1970 - 1960 - 1950 ] 
 Listes alternatives par alpha / genre / année
 
Titre    ( HK -  Tous )    (  Fr. - Int. )  Année Activité
 
 Wonder Seven 1994 Acteur
 Executioners 1993 Acteur
 Red And Black 1991 Acteur
 Police Story 2 1988 Acteur
 Lady In Black 1987 Acteur
 Syndicat du crime 2, Le   (Better Tomorrow II, A) 1987 Acteur
 Dream Lovers 1986 Acteur
 Shanghai Express   (Millionaire's Express, The) 1986 Acteur
 Air Disaster 1983 Acteur
 Behind The Storm 1982 Acteur
 Godfathers Of Fury 1982 Acteur
 Monkey Business 1982 Acteur
 Coldest Winter In Peking, The 1981 Acteur
 Pioneers, The 1980 Acteur
 Battle of Guningtou, The 1979 Acteur
 Making It 1978 Acteur
 Naked Comes The Huntress 1978 Acteur
 Broken Oath 1977 Acteur
 Lady Killer, The 1977 Acteur
 Shaolin Plot, The 1977 Acteur
 Dragon blanc contre dragon noir   (Big Family) 1976 Acteur
 Légende de l'Himalaya, La   (Himalayan, The) 1976 Acteur
 Kiss By The Wolves 1975 Acteur
 Obsessed, The 1975 Acteur
 Pretty Swindler 1975 Acteur
 Shantung Man In Hong Kong 1975 Acteur
 Sup Sap Bup Dup 1975 Acteur
 Hiroshima 28 1974 Acteur
 Tournament, The 1974 Acteur
 Love Is A Four Letter Word 1973 Acteur
 Kuan Pa, le héros mandchou   (Adventure, The) 1972 Acteur
 Peeper, The Model And The Hypnotist, The 1972 Acteur
 Pei Shih 1972 Acteur
 Retour de Big Boss, Le   (Brutal Boxer, The) 1972 Réalisateur, Acteur
 Five Plus Five 1971 Acteur
 And The Love Lingers 1970 Acteur
 Cause To Kill, A 1970 Acteur
 Infatuated Persons, The 1970 Acteur
 Unforgotten Ones, The 1970 Acteur
 Dark Semester 1969 Acteur
 Farewell, My Love 1969 Acteur
 Unfinished Melody 1969 Acteur
 Susanna 1967 Acteur
 Swan Song 1967 Acteur
 Too Late For Love 1967 Acteur
 Blue And The Black 2, The 1966 Acteur
 Blue And The Black, The 1966 Acteur
 Rose, Be My Love 1966 Acteur
 Vermilion Door 1965 Acteur
 Between Tears And Laughter 1964 Acteur
 Coin, The 1964 Acteur
 Shepherd Girl, The 1964 Acteur
 Adulteress, The 1963 Acteur
 Amants éternels, Les   (Love Eterne) 1963 Acteur
 Her Sister's Keeper 1963 Acteur
 Second Spring, The 1963 Acteur
 Dream Of The Red Chamber, The 1962 Acteur
 When Fortune Smiles 1962 Acteur
 Love Without End 1961 Acteur
 Night To Remember, A 1961 Acteur
 Doctor And The Prima Donna, The 1960 Acteur
 Fisherman's Love Story, A 1960 Acteur
 Teenagers' Holiday 1959 Acteur
 Nature Of Spring, The 1958 Acteur
 True Story Of Ah Q, The 1958 Acteur
 

 Article    Critique    Affiche/Galerie    Captures DVD    Bande Annonce    Captures DVD/Bande Annonce  
Haut 

Galerie
 
 Images de Kwan Shan :  (Masquer)
Executioners
Red And Black
Police Story 2
Lady In Black
Le Syndicat du crime 2
Broken Oath
La Légende de l'Himalaya
La Légende de l'Himalaya
La Légende de l'Himalaya
The Tournament
Kuan Pa, le héros mandchou
A Cause To Kill
A Cause To Kill
Farewell, My Love
Farewell, My Love
The Blue And The Black
The Blue And The Black 2
 
 Autres images de Kwan Shan :  (Masquer)
Red And Black (1)
Le Syndicat du crime 2 (1)
The Tournament (1)
Kuan Pa, le héros mandchou (3)
A Cause To Kill (2)
Farewell, My Love (3)
The Blue And The Black (5)
The Blue And The Black 2 (1)
Vermilion Door (5)
Between Tears And Laughter (2)
 
D'autres images dans la galerie
 
Haut 

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com