Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview Sable Yu [Snowblade de Bey Logan]
Snowblade 1/1 - Page 2
Infos
Auteur(s) : Frédéric Ambroisine
Date : 18/1/2012
Type(s) : Interview
 
 Liens du texte  
Films :
Snowblade
 
< Précedent
Page 1 : Parcours personnel
 
 Notes  
Interview par Frédéric Ambroisine le 23.03.2011

Transcription et traduction par Arnaud Lanuque

Merci à Sable Yu, Bey Logan, Vicky Tang, B&E, Thomas Maksymovicz, Hong Kong Trade Development Council, Desicobra.

En savoir plus sur le Filmart 2011.


Une femme assoiffée de vengeance
Snowblade a l'air très innocente. Elle est tout ce qu'un homme peut vouloir chez une femme. Innocente, mignonne, sexy mais à l'intérieur, elle est « Bin Tai », elle est tarée. Ses parents ont été tués et elle s'est dit « Je veux me venger mais si j'apprends le Kung Fu, quand j'en aurai terminé, ils auront déjà tous disparus ». Elle va chercher de l'aide auprès du diable en quelque sorte et c'est comme ça qu'elle apprend à se battre. Mais une fois qu'elle a tué les assassins de ses parents, que peut-elle faire ? Elle devient une sorte de tueuse à gage. Le diable lui dit alors « ok, puisque tu as tué avec des bonnes intentions [?!], tu peux racheter ton âme. Mais pour cela, tu devras tuer 7 personnes ».

mignonne et innocente

 
Entrainement avec sifu Mak Chi Kong

C'est également le maître de Bey. Je me suis entrainée avec lui du lundi au vendredi, 2 à 3 heures par jour. Nous pratiquions différents arts martiaux et l'épée. C'est la première fois que je pratiquais les arts martiaux. Avant cela, je n'en avais jamais fait. Mais je suis quelqu'un qui a une grande volonté. S'il y a bien quelque chose que j'ai dans ce monde, c'est de la volonté. J 'y allais et je m'entrainais jusqu'à ce que je tombe et meure sur place.

 
Se battre nue

Au début, je disais à Bey « De l'action ! Nue ! Cela n'a pas de sens ! ». Mais il m'a répondu « C'est une tueuse, elle se fiche de son corps ». J'étais : « sigh ». J'ai signé le contrat et plein de gens autour de moi m'ont dit « ne travaille pas avec Bey, il est vicieux » « ne le fais pas » « est-ce que tu veux tuer ta carrière ? ». Quand je rentrais chez moi, j'étais complètement déprimée. Bey est venu me voir et m'a dit « quelle carrière ? » « Je le pensais dans ma tête mais tu n'as pas besoin de le dire aussi brutalement Bey ».

 

Et puis, avoir Rain Li [la directrice photo] avec nous a été une bénédiction. Après avoir fait 3 ou 4 plans de moi, dans des scènes habillées, j'ai regardé dans la caméra et j'ai su que je pouvais lui faire totalement confiance. Elle pourrait transformer un vilain petit canard en une oie blanche. C'était juste magnifique. Elle m'a donné beaucoup de confiance en moi. Et puis, il y avait Bey. Les scènes nues devaient se faire avec une équipe réduite mais parfois il devait amener du monde sur le plateau. C'est quelqu'un de très compréhensif et sensible. Il me demandait si j'étais d'accord avec ça et j'étais « ok, pas de problème ». Travailler avec eux a vraiment été une bénédiction.

 
L'incident du string

A un moment, je devais faire un flip à 360° et je portais un string. Ne portez jamais de string quand vous devez faire un flip ! Maintenant ça va mais sur le moment, j'ai vraiment eu mal. Grâce à Bey. Parce que je ne portais pas un string conventionnel, c'était une version vraiment mini. C'est la manière de travailler de Bey : « un peu plus petit, encore un peu plus, encore un peu ». Je me suis retrouvée avec littéralement une ficelle. Le cascadeur est venu et a demandé « Où est-ce qu'on met le câble ? ». Bey a simplement dit « mettons-les là et là, sur les cotés, on tire et on voit ce que cela donne ». [Sable fait une grimace de douleur]

 
Trop chaud pour la Chine
En gros, il ne sera pas commercialisé à Hong Kong ou en Chine. Partout ailleurs dans le monde, aucun problème. Je suis Snowblade, Snowblade ne se préoccupe pas d'apparaître nue. Si elle ne s'en inquiète pas, pourquoi devrais-je ? C'est de l'art, c'est un film. Ce n'est pas comme si je me promenais nue dans les rues de Central. Si les gens peuvent apprendre à apprécier l'art et les films pour ce qu'ils sont alors on le sortira à Hong Kong. Mais malheureusement, ce n'est pas encore pour tout de suite.

Une sortie cinéma limitée à Bey ? Pas question ! Cela sera énorme ! Si ça ne l'est pas, je ferai en sorte que cela le devienne. On en fera tous quelque chose d'énorme. Ce sera marrant. C'est un film tellement fun. Il y a tout un tas de scènes de comédie dedans, les gens vont rigoler comme des fous. Je rigolais comme une folle. C'est un film à la fois sombre et fun. Ca n'est pas accessible à tout le monde mais c'est amusant comme la vie, c'est un putain de film fun !

 
 
Page :  1  2   Top
Précedent :
Page 1 : Parcours personnel

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com