Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Un maître de l'action: Interview Tony Leung Siu Hung
Il était une fois un cascadeur à Hong Kong 1/1 - Page 1
Infos
Auteur(s) : Arnaud Lanuque
Date : 16/3/2006
Type(s) : Interview
 
 Liens du texte  
Personnes :
Jackie Chan
Sammo Hung Kam Bo
Bruce Lee
Bruce Leung Siu Lung
Tony Leung Siu Hung
Austin Wai Tin Chi
Yuen Woo Ping
Films :
Les 36 Poings vengeurs de Shaolin
Iron Angels
Coolie Killer
Enter The Fat Dragon
Long Arm Of The Law III
The Master Strikes
My Heart Is That Eternal Rose
Le Maître d'armes combat les envahisseurs
Black Vengeance
Studios :
Shaw Brothers
Lexique :
Cascadeurs
Chorégraphe
Karaté
Taekwondo
Tai ji / Tai Chi
Wing Chun
 
< Précedent
Index
 
Suivant >
Page 2 : L'art de concevoir l'action


Moins connu internationalement que ses pairs Yuen Woo Ping ou Samo Hung, le chorégraphe Tony Leung Siu Hung n'en est pas moins un artiste de grand talent . Sa filmographie parle d'elle-même : Coolie Killer, Long Arm of the Law 3, My Heart is That Eternal Rose, Angel, Tragic Hero, The Master Strikes… Un nombre impressionnant de grandes scènes d'action porte sa marque. Son professionnalisme et son énergie positive l'ont même conduit à occuper le poste de vice président de la Hong Kong Stuntmen Association (Association des Cascadeurs Hongkongais). Une grande carrière à laquelle cette longue interview tente de rendre hommage.

Il était une fois un cascadeur à Hong Kong

HKCinemagic : Pouvez-vous nous parler de votre formation martiale?
Tony Leung Siu Hung : J'ai été entraîné par mon frère aîné, Bruce Leung. Il m'a appris le Karaté, le Wing Chun, le Tae Kwon Do et toutes les techniques pour être cascadeur. En grandissant, j'ai appris moi-même d'autres styles comme le Hung Kuen et d'autres formes de Kung Fu (Tai Chi, Bao Gua …); tous les styles que je devais connaître pour être chorégraphe.
 
HKCinemagic : Donc, dès le début vous avez fait tout ça dans le but de devenir chorégraphe ?
Tony Leung Siu Hung : Oui. Je me souviendrai toujours des mots de mon frère lors de ma première journée en tant que cascadeur : “Ne pense jamais rester cascadeur toute ta vie . Tu vas devenir de plus en plus vieux et quand tu es vieux tu ne peux plus faire grand chose. Donc, au pire, tu pourras devenir chorégraphe.” Je me souviendrai toujours de ça. C'est pourquoi j'ai appris tous ces styles.


Bruce Leung, le frère et le professeur de Tony Leung Siu Hung

HKCinemagic : La plus ancienne apparition de votre nom au générique que nous ayons trouvé est sur Rage of the Wind en 1973. Mais je suppose que vous aviez déjà travaillé pour l'industrie cinématographique auparavant.
Tony Leung Siu Hung : Oui. J'avais fait quelques cascades et j'étais aussi assistant pour mon frère.
 
HKCinemagic : Aviez-vous fait ça de façon indépendante ou pour de grands studios comme la Shaw Brothers ?
Tony Leung Siu Hung : Au tout début de ma carrière j'ai travaillé pour la Shaw Brothers. Après ça je me suis dirigé vers différentes compagnies indépendantes. Quand j'ai commencé à chorégraphier, j'ai essentiellement travaillé comme freelance, quelquefois pour la Shaw Brothers ou d'autres compagnies prêtes à m'engager.
 

Le maître passe à l'action : Leung face aux caméras

HKCinemagic : Parlons de votre courte carrière en tant qu'acteur. Vous ne l'avez jamais menée à terme, est-ce que c'était un choix délibéré ?
Tony Leung Siu Hung : J'ai fait plusieurs films comme acteur principal, y compris pour la Shaw Brothers. Il y en a un dans lequel j'ai tenu la vedette avec Austin Wai mais j'ai oublié le titre...
 
HKCinemagic : Avez-vous apprécié l'expérience ?
Tony Leung Siu Hung : Eh bien, vous devez être ponctuel quand vous êtes un acteur. Etre à l'heure sur le plateau et essayer de faire le travail le mieux possible. Et c'est tout. Quand vous êtes chorégraphe ou réalisateur vous devez gérer toutes les contraintes de temps. Vous travaillez 9 heures par jour, toute la semaine et, généralement, il y a du boulot en plus. Mais ce n'est pas assez pour faire un film ! C'est tellement difficile d'être le réalisateur ou le chorégraphe.


Tony Leung Siu Hung Hung star de film d'action dans Enter the Fat Dragon

HKCinemagic : Alors pourquoi n'êtes vous pas resté acteur ?
Tony Leung Siu Hung : D'un autre côté le travail de réalisateur ou de chorégraphe nécessite de la créativité. Le fait de réussir à concrétiser vos idées vous rend vraiment heureux. Ce sentiment était plus satisfaisant pour moi que d'être un simple acteur.
 
HKCinemagic : Dans 36 Crazy Fists, vous étiez dirigé pour les scènes d'action par Jackie Chan. Comment s'est passée votre collaboration ?
Tony Leung Siu Hung : Enfants nous nous connaissions déjà. Mais nous avons des styles de chorégraphie différents. J'ai eu des difficultés à travailler avec lui à cause de cette différence.


Tony Leung Siu Hung (à gauche) dans Monkey Kung Fu

HKCinemagic : Il était plus orienté vers les acrobaties?
Tony Leung Siu Hung : Oui. Et même si nous avions appris le même style de Kung Fu, comme la Griffe du Tigre, nous avions une manière différente de le faire, des combinaisons et une vitesse différentes. J'ai donc dû me faire à son style au début et ça a été difficile. Après ça tout s'est bien déroulé.


Affiche française de 36th Crazy Fists

HKCinemagic : Pensez-vous qu'il utilisait toutes vos capacités d'artiste martial ou pouviez-vous en faire encore plus ?
Tony Leung Siu Hung : J'ai juste fait ce qu'il me demandait. Quelquefois le réalisateur me demandait aussi de faire quelque chose par moi-même. Mais je peux vous dire que je ne suis pas très bon en ce qui concerne les sauts périlleux. Je peux le faire mais pas aussi bien que Jackie Chan. Donc, il s'en est rendu compte et a accepté un compromis avec le réalisateur, il a aussi conçu des saut périlleux qui me convenaient mieux.

Tony Leung Siu Hung combattant Fung Hak On dans 36 th Crazy Fists
HKCinemagic : Dans Enter the Fat Dragon, vous avez travaillé avec Sammo Hung
Tony Leung Siu Hung : Ah oui, Sammo!
HKCinemagic : Dans celui-là vous aviez une très courte scène en tant que faux Bruce Lee. Comment avez-vous eu ce rôle ?
Tony Leung Siu Hung : J'étais cascadeur et mon profil correspondait à Bruce Lee. C'est pourquoi on m'a demandé de le jouer.


Tony Leung Siu Hung jouant un faux Bruce Lee

HKCinemagic : Sammo étant connu pour sa force, la scène a-t-elle été difficile à faire ?
Tony Leung Siu Hung : Pas vraiment, parce qu'en tant que cascadeur je suis habitué à prendre n'importe quelle sorte de coup. Il n'y avait pas de problème du tout.


Tony Leung Siu Hung sur le point de se faire frapper par le grand Sammo Hung dans Enter the Fat Dragon

 
Page :  1   2  3  4  Top
Précedent :
Index
Suivant :
Page 2 : L'art de concevoir l'action

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com