Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Austin Wai Tin Chi

 
 
 
 
Autres noms : 惠天赐
Hui Tian Si
Hui Tien Chi
Hui Tin Chee
Austin Wai
Wai Tin Chi
 
Date de naissance : 13/8/1957
Date de décès : 5/10/2010
Lieu de travail : Hong Kong
Activités : Chorégraphe (5), Assistant-Chorégraphe (1), Acteur (64), Brève apparition (2), Cascadeur (1)

Biographie

Austin Wai était issu d'une famille d'anciens nobles mandchous (du pavillon des Bannières Jaunes ). Sa famille a atterri à Hong Kong après la prise du pouvoir par les communistes en Chine. Son père, victime d'arnaques et ruiné, dut envoyer ses nombreux enfants aux écoles d'opéra de HK.

A l'époque, certaines familles pauvres se servaient en effet de ce moyen pour se soulager de la charge des enfants : elles plaçaient leurs enfants dans des écoles d'opéra, qui les nourrissaient et les initiaient aux arts théâtraux (chants et acrobaties...) ; en échange les enfants étaient en quelque sorte sous contrat sans rémunération pendant quelques années et devaient participer aux activités de leur école (représentations sur scène, danses lors de fêtes religieuses, cascadeurs au cinéma, etc.). Cette rude école d'opéra de Pékin (ou d'autres régions) a vu naître de grands noms du cinéma HK, dont les plus célèbres sont Jackie Chan, Sammo Hung, Yuen Biao...

Austin Wai était placé par son père à l'école d'opéra pékinois "Printemps et Automne 春秋戲劇學校" de Mme Fen Ju-Hua (Fan Guk Fa 粉菊花 ). Dans les années 50-60, Fen Ju-Hua et Yu Jim-Yuen 於佔元 (de l’École des 7 Petits Bonheurs et maître entre autres de Sammo Hung, Jackie Chan et Yuen Biao) étaient sans doute le duo de maîtres d'opéra de Pékin le plus célèbre de HK. A cette école (qui ne formait que des filles au départ), Austin aura pour condisciples Lam Ching Ying, Stephen Tung Wai, Meng Hoi, Josephine Siu Fong Fong, Connie Chan Po Chu ou encore John Lone ou Siu Hou, des noms bien connus des amoureux du cinéma HK.

Surnommé "Siu Sei / Petit Quatrième / 小四" parce qu'il était le 4e enfant de la famille, Austin Wai fit ses débuts au cinéma dans le milieu des années 70, comme figurant, cascadeur et doublure. Il finit par s'établir à la Shaw Brothers. La chance lui sourit vraiment au début des années 80, quand il se hisse en tête d'affiche. Grâce à "Gang Master" (1982) de Tsui Siu Ming, il put démontrer toutes ses qualités martiales à l'écran. Ce film était sans doute l'un de ses meilleurs à cette époque.

Avec le déclin annoncé de la SB, Austin Wai dut se replier à la télévision. Il a joué dans quelques des séries wu-xia ou kung-fu de la TVB avant de partir pour ATV. Son physique, sa démarche faisaient qu'il était particulièrement adapté aux Wu Xia Pian.

Au cinéma, Austin Wai n'avait jamais pu vraiment percer malgré ses indéniables talents martiaux et une qualité du jeu de comédien fort honorable. Il avait une présence certaine à l'écran, à la fois énigmatique et mélancolique souvent. Comme bon nombre d'élèves de Fen Ju-hua, il était bon comédien, capable d'exprimer une riche palette d'émotions à l'écran. A contrario, les élèves issus de l'école de Yu Jim-yuen étaient meilleurs artistes martiaux et moins bons comédiens.

Austin était grand et avait une beauté du visage assez singulière qui le différenciait de bien d'autres artistes martiaux, mais il y avait quelque chose en lui d'introverti, d'effacé qui le désavantageait par rapport à des Jackie Chan, Yuen Biao ou Sammo Hung beaucoup plus "solaires" et donc plus charismatiques, mieux acceptés par le plus grand nombre. Austin peut être doublement reconnaissant envers Jackie car il obtient son premier grand rôle grâce au désistement de la star sur The Fearless Hyena 2. Dans le film, Austin est un héros tire au flanc aux coté de Chan (par le biais d'effets de montage et de doublures). Un personnage sympathique mais qui ne lui permet pas de percer...

Dans les années 80, Austin s'oriente vers la TV. Le succès qu'il n'avait pas obtenu au cinéma, il le trouve sur le petit écran grâce à des séries comme The New Adventures Of Chor Lau Heung. Pour autant, il ne devient pas une vrai star, "juste" un acteur de complément familier et apprécié. A la télévision par exemple, on lui confiait souvent des rôles d'épéistes torturés mais magnifiques issus des romans de Jin Yong ou de Gu Long. Des héros peu bavards, au cœur blessé, et qui finissent souvent sacrifiés... Ce n'est déjà pas mal ! Soulignons qu'Austin Wai avait une voix et une façon de parler très particulière, à la fois très douce et lente, avec un léger accent - ce qui fait qu'il n'était pas très crédible quand il devait jouer des méchants dans les films. C'est ce côté vaguement solitaire, doux et mystérieux qui faisait aussi tout le charme de l'acteur, qui séduisait dans les années 80 un certain public féminin (surtout à la télévision).

Il retourne sur les grands écrans à la fin des années 80, un temps en tant que chorégraphe mais son métier d'acteur prend bien vite le dessus. Il trouvera quelques très bons rôles dans la suite de sa carrière comme celui de l'assassin de Pom Pom And Hot Hot. Il obtiendra son unique nomination aux Golden Horse Award pour l'action du mystérieux (car inconnu) Yat Doi Jai Ju Cho Cho.

Après quelques films plus ou moins mémorables (comme The Final Test de Lo Kin, 1987), l'étoile cinématographique d'Austin Wai pâlit rapidement. Il dut bon gré mal gré finir par accepter de jouer les seconds rôles - le plus mémorable est sans aucun doute celui du maître des forges dans le chef-d’œuvre de Tsui Hark, The Blade (1995).

Austin Wai, qui pratiquait comme sa soeur Kara Hui la boxe du nord, était aussi occasionnellement chorégraphe de scènes d'action.

Ces dernières années, il faisait des affaires en Chine. Il était père d'un garçon issu de son mariage avec la comédienne et chanteuse Ban Ban 斑斑. Il était deux fois marié et deux fois divorcé.

Sans nouvelles de lui depuis quelques temps, Kara Hui, en tournage à Hangzhou en Chine, avait fini par demander à des amis à Pékin d'aller donner l'alerte à la police afin qu'elle vienne ouvrir l'appartement de son frère. C'est ainsi qu'ils ont découvert le corps d'Austin Wai gisant chez lui. Le comédien était sans doute mort depuis plusieurs jours.

Pour le moment, on ne connait pas la cause de son décès. Austin Wai avait publié un dernier post dans son Weibo le 21 septembre 2012 : il y évoquait ses ennuis de santé, un problème d'arthrite, des toux, quelques difficultés respiratoires... Il se disait guéri après avoir subi plusieurs examens (où on n'avait rien découvert d'anormal) et pris quelques médicaments.

Il avait 55 ans.


Arnaud Lanuque (octobre 2004) et VTL (Octobre 2012)


Seconde Biographie


Frère aîné de la diva martiale Kara Hui Ying Hung, l'acteur Austin Wai Tin-Chi/Wei Tien-Tzu, sans jamais devenir lui-même une grande vedette de cinéma, aura acquis un certain renom pour les nombreux film martiaux de la Shaw Brothers dans lesquels il est apparu puis pour des séries wuxia à la TV. Il fut également chorégraphe et acteur de soutien dans trois douzaines de films.

Né en 1957, Wai Tien-chi était issu d'une famille d'anciens nobles mandchous originaires de la province septentrionale du Shantong. Ses parents immigrèrent à Hong-Kong alors qu'il était lui-même très jeune. Victime d'arnaque et ruiné, son père dut envoyer ses enfants à des écoles d'opéra. Comme tout ceux familiers avec l'histoire de Jackie Chan le savent, c'était là le moyen pour de nombreuses familles trop pauvres (ou avec une progéniture trop turbulente) de se soulager de la charge de leurs enfants tout en leur formant à un art théâtral pouvant assurer leurs avenir. « Siu Sei » (« Petit Quatrième » parce qu'il était le 4e enfant de la famille, un surnom d'enfant récupéré plus-tard par les média) a donc connu la même formation que Jackie Chan, Sammo Hung et Yuen Biao mais dans une école différente, ayant été placé a l'académie «Printemps et Automne 春秋戲劇學” de Mme Fen Ju-Hua (Fan Guk Fa 粉菊花 ) (Jackie et Cie se trouvant eux à l'Académie de Maître Yu Jim-yuen). Au cours de rudes années d'apprentissage, il apprit donc l'acrobatie, le chant et divers formes d'art martiaux théâtraux tout en participant aux activités de son école (représentations sur scènes, danses etc) aux coté d'autres élèves de Mme Fen comme Lam Ching-ying, Stephen Tung-wei, Meng Hoi, Chin Yuet-sang, Hsiao Ho, Chin Siu-ho et Chin Kar-lok, des noms bien connus des amoureux du cinéma HK.

"Siu Sei", encore adolescent, fit sa première apparition rapportée au cinéma dans la production Shaw Thunderbolt Fist (1972). Quelques années plus-tard, comme nombre de ces condisciples issus de l'opéra, il opta pour la profession de figurant/cascadeur/ doublure martiale travaillant notamment pour Sammo Hung, la Shaw Brothers et des condisciples de son école : Meng Hoi, Lam Ching-ying et Chin Yuet-sang. Comme ses confrères, il étendit probablement son registre martial en étudiant des formes variés d'art martiaux notamment la boxe du nord à laquelle fut également formé sa cadette Kara Hui également recrutée par la Shaw à la même époque. Éventuellement grâce à son talent et sa prestance, il obtint des rôles de sbires martiaux, la plupart dans des wu xia pian de la Shaw Brothers comme Avenging Eagle (1978), Heaven Sword and Dragon Sabre Part II, Full Moon Scimitar, et Deadly Breaking Sword (tous de 1979).

Éventuellement quelqu'un à la Shaw (un metteur en scène? un producteur?) remarqua le jeune cascadeur/acteur martial qui fut mis sous contrat pour les studios. C'est probablement à ce moment qu'il acquit son prénom anglais "Austin". Son premier rôle majeur fut celui d'un des super-combattants de Five Super Fighters (1979). Une des premières kung-fu comedy de la Shaw qui chercha à capitaliser sur l’engouement des films de Jackie Chan et Sammo Hung, non seulement par l'apport d'éléments comiques mais en mettant en vedette des acteurs martiaux acrobates eux aussi issus de l'opéra. Austin Wai y joue un des trois kung-fu kids du film, un adepte de la boxe du singe et du bâton et en met plein la vue, à défaut de beaucoup de personnalité. Il aura également été l'un des assistants chorégraphes du film. Malheureusement Five Super Fighters ne s'éleva pas haut dans le box-office, mais Austin se trouva quand-même assigné à deux autres productions wuxias : Killer Constable (1980) et Magnificent Spearman. Un article dans un magazine ciné des Shaw promouvait le nouveau jeune talent dans ces rôles. Malheureusement, Austin se blessa au dos lors du tournage de Constable, ce qui entraîna son remplacement pour ce film et interrompit le tournage de Spearman.

C'est vers cette même époque qu'Austin Wai s'est vu offrir un autre premier rôle de kung-fu kid en étant engagé par le producteur/metteur en scène indépendant Lo Wei qui avait besoin d'un remplaçant suite au désistement de sa star Jackie Chan pour Fearless Hyena II. Dans ce film, Austin se retrouva a jouer un bagarreur sympathique mais tire au flanc aux cotés de Chan (qui apparaît à ses coté par le biais d'effets de montage et de doublures). Toutefois, pour une raison ou une autre, le film ne sortit qu'en 1983. Ce fut là le dernier essai d'Austin dans le registre du film martial comique.

Après sa tentative avorté au vedettariat, Austin Wai devint durant les années qui suivirent un acteur de complément pour quantité de wu xia-pian de la Shaw, notamment dans Convict Killer (1980), Heroes Shed No Tears (1980) et Ambitious Kung-Fu Girl (1982). C'est en 1982 que Wai fut à nouveau la vedette d'un film dans le wu xia pian Gang Master (1982) de Tsui Siu Ming, où il put démontrer toutes ses qualités tant martiales que dramatiques en incarnant un jeune patriote appartenant à un clan de rebelles anti-mongols qui se fait accusé d'appartenir à la race des envahisseurs. C'était là un rôle assez ironique si on considére que dans la vraie vie, Wai était justement d'ascendance Manchoue. Gang Master s'étant classé en 102ème position au box-office local, le film ne fut pas un succès et marqua l'apogée d'Austin Wai comme acteur de wuxia pian Shaw. Aussi léchés et rebondissants soient ils, ceux-ci n'avaient vraiment plus la côte auprès du public, d'autant plus qu'il y avait plein de séries martiales à la TV.

C'est d'ailleurs dans ces dites séries qu'Austin Wai va durablement trouver sa place à partir de 1982 pour la chaîne TVB, société sœur de la Shaw Brothers car appartenant aussi (en partie) au clan Shaw. Mis à part ses indéniables talent martiaux et un jeu d'acteur fort honorable, Austin Wai avait une indéniable présence a l'écran et excellait à jouer des personnages avec un certain coté énigmatique, mélancolique voire introverti, prenant souvent la forme d'épéistes torturés mais magnifiques issus des romans de Jin Yong ou de Gu Long. Des héros peu bavards, au cœur blessé, et qui finissaient souvent sacrifiés. C'est ce côté vaguement solitaire, doux et mystérieux qui faisait tout le charme de l'acteur et séduisait dans les années 80 un certain public féminin dans des séries comme Demi Gods and Semi-Devil (1982), Legend of the condor Hero (1983), The return of Luk Siu Fung (1983) The Fondation (1983), ou The New Adventures of Chor Lau Heung (1984) pour ne nommer que ceux-là. Sans devenir une super-vedette comme Adam Cheng ou Damian Lau . Austin acquit quand même une certaine renommée comme acteur de complément.

Mis à part un petit caméo éclair dans Twinkle Twinkle Lucky Stars (1985), Austin Wai sera absent du grand écran pendant plusieurs années. En 1987, il fut la vedette de Final Test (1987), une rare incursion du cinéma de H-K dans la science fiction, dont il chorégraphia également les scènes d'actions. En 1988, son contrat pour la Shaw/TVB prit fin et c'est alors qu'il entamera son vrai retour au cinéma tant comme acteur que comme chorégraphe, bien que sa première activité prendra vite le pas sur la seconde, qu'il n'exercera que sporadiquement (entre 89 et 90, en 93 puis 99). Toutefois, la renommée d'Austin à la télévision ne semble pas pas s'être beaucoup retrouvée au cinéma et mis à part un film ou deux c'est dans des rôles de complément qu'il apparaît des films martiaux ou des thrillers pour la plupart dont les plus mémorables furent celui de l'assassin drapé de blanc dans Pom Pom and Hot Hot (1991) (ou il se mesure a ces ancien condisciples Stephen Tung Wei et Lam Ching-ying) et surtout le maître des forges, père adoptif du héros, dans de The Blade (1995). Durant ces années, il continuera également sa carrière à la TV. A noter également le thriller Burning Ambition (qu'il a aussi co-chorégraphié) seul film dans lequel Austin joue au coté de sa cadette Kara Hui dans des personnages de frère et sœur. Durant ces années, il continuera également sa carrière à la TV.

Il restera un acteur au cinéma sauf entre 95-99 puis 2001-23. Un petit retour à la chorégraphie pour le wuxia-pian Generation Pandragon lui voudra une nomination aux Golden Horse Award.

Dans les années 2000, il y apparut surtout dans des thrillers policiers : (One Nite in Mongkok (2004), Sha Po Lang (2005), Flashpoint (2007), I Corrupt All Cops (2009)) dans des rôles de figures d'autorités comme des chefs de police. Ses derniers rôles furent pour les séries TV FSD (en chef pompier) et Kung Fu Constable (2010) dans lequel jouait également sa cadette Kara Hui.

Ces dernières années, il avait laissé un peu de côté sa carrière d'acteur, faisait des affaires en Chine et résidait a Pékin. Il s'était deux fois marié, unions qui se terminèrent en divorce et était le père de deux filles de son premier mariage et d'un garçon du second avec la chanteuse Ban Ban.

Le 21 septembre 2012, Austin Wai avait évoqué certains ennuis de santé dans son dernier post de Weibo : des problèmes d'arthrite, des toux, quelques difficultés respiratoires mais il se disait guéri après avoir subi plusieurs examens (où on n'avait rien découvert d'anormal) et pris quelques médicaments. Sans nouvelle depuis quelques temps, Kara Hui avait fini par demander au gérant d'Austin d'aller donner l'alerte à la police afin qu'elle vienne ouvrir l'appartement de son frère. C'est ainsi qu'ils ont découvert son corps gisant chez lui. Le comédien était sans doute mort depuis plusieurs jours. Il avait 55 ans.

Yves Gendron (Octobre 2012)
 
Haut 

Filmographie
 [ 2010 - 2000 - 1990 - 1980 - 1970 ] 
 Listes alternatives par alpha / genre / année
 
Titre    ( HK -  Tous )    (  Fr. - Int. )  Année Activité
 
 Lady Kung Fu   (Kung Fu Wing Chun) 2010 Acteur
 I Corrupt All Cops 2009 Acteur
 Rebellion 2009 Acteur
 Flashpoint   (Flash Point) 2007 Acteur
 Funeral, The 2007 Acteur
 Who's Next 2007 Acteur
 Insuperable Kid 2005 Acteur
 Sha Po Lang 2005 Acteur
 Nuit à Mongkok, Une   (One Nite In Mongkok) 2004 Acteur
 D7 SDU 2000 Acteur
 Fist Power 1999 Acteur
 High Tension Crime 1999 Acteur
 King Of Debt Collecting Agent, The 1999 Acteur
 Moonlight Express 1999 Acteur
 No Time For Two 1999 Acteur
 Epée de la vengeance, L'   (Blade, The) 1995 Acteur
 Deadly Island 1994 Acteur
 Master Of Zen 1994 Acteur
 True Hero, The 1994 Acteur
 All Men Are Brothers : Blood Of The Leopard 1993 Acteur
 Happy Partner 1993 Chorégraphe
 Reincarnated 2 1993 Acteur
 Sword Stained With Royal Blood, The 1993 Chorégraphe
 Unpublicizable File, The 1993 Acteur
 Woman In Lust 1993 Acteur
 Once A Black Sheep 1992 Acteur
 Pom Pom And Hot Hot 1992 Acteur
 Twilight Of The Forbidden City, The 1992 Acteur
 Action In Border 1991 Acteur
 Banquet, The 1991 Brève apparition
 Firefox's Killer 1990 Acteur
 Generation Consultant 1990 Acteur
 Ghostly Love 1990 Acteur
 Whampoa Blues 1990 Acteur
 Fortune Code, The 1989 Chorégraphe, Acteur
 Megaforce   (Burning Ambition) 1989 Chorégraphe, Acteur
 Final Test, The 1987 Chorégraphe, Acteur
 Flic de Hong Kong 2, Le   (Twinkle, Twinkle Lucky Stars) 1985 Brève apparition
 Foundation, The 1984 Acteur
 New Adventures Of Chor Lau Heung, The 1984 Acteur
 Cri de la Hyène, Le   (Fearless Hyena II) 1983 Acteur
 Legend Of The Condor Heroes, The 1983 Acteur
 Supreme Swordsman, The 1983 Acteur
 Demi Gods And Semi Devils I : Six Meridians Divine Sword 1982 Acteur
 Gang Master 1982 Acteur
 Ambitious Kung Fu Girl 1981 Acteur
 Griffes d'Acier contre Léopard Noir   (Convict Killer, The) 1980 Acteur
 Heroes Shed No Tears 1980 Acteur
 Retour à la 36ème chambre   (Return To The 36th Chamber) 1980 Acteur
 Crazy Partner 1979 Assistant-Chorégraphe, Acteur
 Deadly Breaking Sword, The 1979 Acteur
 Five Super Fighters 1979 Acteur
 Full Moon Scimitar 1979 Acteur
 Incroyable maître du kung fu, L'   (Incredible Kung Fu Master, The) 1979 Acteur
 Kung fu contre yoga   (Kung Fu Vs Yoga) 1979 Acteur
 Vengeance du lama, La   (Lama Avenger, The) 1979 Acteur
 What Price Honesty ? 1979 Acteur
 36ème Chambre de Shaolin, La   (36th Chamber Of Shaolin, The) 1978 Acteur
 Crochet mortel de Shaolin, Le   (Shaolin Hand Lock) 1978 Acteur
 Heaven Sword And Dragon Sabre, Part II 1978 Acteur
 Jeu de la mort, Le   (Game Of Death, The) 1978 Cascadeur
 Karatéka l'invincible   (Bruce Lee - The Invincible) 1978 Acteur
 Vengeance de l'aigle, La   (Avenging Eagle) 1978 Acteur
 Voyage Of Emperor Chien Lung, The 1978 Acteur
 Fatal Flying Guillotines, The 1977 Acteur
 Moine d'Acier, Le   (Iron Fisted Monk, The) 1977 Acteur
 Shaolin Plot, The 1977 Acteur
 Tout pour le kung fu   (He Has Nothing But Kung Fu) 1977 Acteur
 Thunderbolt Fist, The 1972 Acteur
 

 Article    Critique    Affiche/Galerie    Captures DVD    Bande Annonce    Captures DVD/Bande Annonce  
Haut 

Galerie
 
 Images de Austin Wai Tin Chi :  (Masquer)
Sha Po Lang
Une Nuit à Mongkok
Moonlight Express
The King Of Debt Collecting Agent
Master Of Zen
Megaforce
The Fortune Code
The Final Test
The Final Test
Le Cri de la Hyène
Gang Master
Griffes d'Acier contre Léopard Noir
Kung fu contre yoga
L' Incroyable maître du kung fu
La Vengeance de l'aigle
Le Moine d'Acier
Le Moine d'Acier
The Thunderbolt Fist
Gang Master
Gang Master
 
 Autres images de Austin Wai Tin Chi :  (Masquer)
The King Of Debt Collecting Agent (2)
L' Epée de la vengeance (1)
Master Of Zen (1)
The True Hero (1)
Megaforce (1)
The Final Test (6)
Le Cri de la Hyène (2)
Gang Master (5)
Griffes d'Acier contre Léopard Noir (1)
Five Super Fighters (4)
 
D'autres images dans la galerie
 
Haut 

Liens Interview
 Liens Interview Secondaires   (Afficher)
Haut

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com