Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview avec Nansun Shi, productrice de première classe
Media Asia Goup 1/1 - Page 4
Infos
Auteur(s) : Arnaud Lanuque
David Vivier
Thomas Podvin
Date : 15/10/2003
Type(s) : Interview
 
 Liens du texte  
Personnes :
John Sham Kein
Tsui Hark
Films :
Infernal Affairs
Studios :
Film Workshop
Media Asia Group
 
< Précedent
Page 3 : La Film Workshop
 
Suivant >
Page 5 : Etre productrice à HK


HKCinemagic : Vous avez quitté la Film Workshop pour Media Asia. Quel était votre but en faisant cela ?
N S : Le nouveau propriétaire de la compagnie, un très vieil ami à moi, m'a appelé pour me dire qu'il venait d'acheter la compagnie, qu'il en était le plus gros actionnaire, et qu'il ne savait pas trop quoi en faire. Il m'a alors demandé mon aide. Comme j'aime le cinéma, et comme je pense que Peter Lam est quelqu'un de très capable, avec du poids et des relations dans le milieu de l'entertainment, qu'il a toujours été ami avec des stars du monde entier, j'ai pensé qu'il avait les qualités pour faire marcher une compagnie de production. Media Asia me permettait de rassembler à la fois de bons auteurs, de bons réalisateurs et un bon distributeur, plutôt que d'avoir des talents séparément. J'ai pensé que c'était une bonne occasion de donner à HK la grosse compagnie dont elle avait besoin. J'ai aidé à restructurer la société, à engager certaines personnes et à organiser le tout, tout en étant la première conseillère du groupe. Une fois que tout a été en place, j'ai pensé qu'il était temps de laisser les personnes montrer réellement de quoi elles étaient capables, j'ai donc démissionné de mon poste permanent, mais je travaille toujours pour eux en tant que conseillère .
 

La salle des ordinateurs de la Film Workshop
 
HKCinemagic : Travailliez - vous pour les 2 sociétés en même temps ?
N S : Oui, avec l'accord de Media Asia. J'ai toujours pu faire cela, car ils me comprenaient, ils me connaissaient vraiment bien. Il n'y a pas de conflits d'intérêt car Film Workshop est une société de production, et Media Asia s'occupe de financement, de production et de distribution.
 
HKCinemagic : Etait-il facile de travailler sans Tsui Hark?
N S : Oh, sans problème, j'ai toujours travaillé pour d'autres compagnies au dehors.
 
HKCinemagic : Infernal Affairs a été un énorme succès à HK l'année dernière. Il est sorti en France récemment. Le premier nom qui apparaît au générique est le votre ! Quel était votre rôle dans ce projet ?
N S : Au moment d'Infernal Affairs, je travaillais à la structure de la compagnie. A vrai dire, je ne suivais pas tous les jours la production de ce film. Le réalisateur et les scénaristes sont venus avec le projet. John Sham était le vrai producteur, bien que nous ayons le même crédit au générique : producteur s exécutif s . C'est comme le système américain, il y a une personne qui est vraiment en charge du projet, et tout le monde contribue quand c'est nécessaire.

Grâce à notre expérience, nous savons tous qu'il est préférable de ne pas intervenir tant que ce n'est pas requis. Nous devons juste veiller à ce qu'il n'y ait pas de problème, et s'il y en a un, nous devons le régler. Mais s'il n'y en a pas, mieux vaut laisser les réalisateurs tranquilles, c'est la meilleure façon de faire. La plus grosse contribution de Peter a été de trouver les stars pour le film. Les scénaristes ont fait du super boulot, le réalisateur aussi, ainsi que le directeur photo et le compositeur, c'est un réel travail d'équipe. Ma contribution a été de m'assurer que tout se passait bien, et après avoir vu le film et ce superbe résultat, de m'assurer qu'il soit bien distribué, comme il le méritait. Quand vous avez un bon produit, il faut bien s'en occuper et en obtenir le meilleur gain financier possible. Si vous vendez le film un bon prix, le distributeur n'amène pas seulement l'argent (même si ça aide, bien sûr) mais il va aussi y apporter l'attention nécessaire.


Tony Leung Chiu-wai et Andy Lau dans Infernal Affairs
HKCinemagic : Comment expliqueriez-vous le succès du film ?
N S : Le succès est d û à une combinaison de facteurs. Premièrement, c'est un film vraiment cool , qu'on oublie pas, et il y avait longtemps qu'on n' avait pas vu un tel film. Ensuite, le marketing a été bien fait, il a accroché un public qui a voulu voir le film, et ce public a vu une œuvre qui a dépassé ses attentes. Enfin le bouche à oreille a merveilleusement fonctionné, et le film a pu rester longtemps à l'affiche.
 
HKCinemagic : Vous avez récemment démissionné de Media Asia et vous êtes retournée à la Film Workshop. Quelle était votre principale motivation ?
N S : Mon travail à Media Asia é tait terminé. J'avais accompli la tâche pour laquelle on m'avait engagée. Il faut savoir quand quitter le jeu, et je pensais que la structure était bien en place, l'équipe bien au point. Peter était très investi, et il l'est d'ailleurs toujours à tous les niveaux, ce qui est très bien pour tout le monde, j'ai donc pensé qu'il était temps de partir.
 
Page :  1  2  3  4   5  6  Top
Précedent :
Page 3 : La Film Workshop
Suivant :
Page 5 : Etre productrice à HK

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com