Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
  >  Festivals
  >  >  Festivals en 2014
  >  >  Festivals en 2012
  >  >  Festivals en 2011
  >  >  Festivals en 2010
  >  >  Festivals en 2007
  >  >  Festivals en 2006
  >  Bilan par année
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Festival Paris Cinéma 2012 : Hong Kong à l'honneur
Quelques films vus au Festival 2/4 - Page 3
Infos
Auteur(s) : Arnaud Lanuque
Camille Gervais
Van-Thuan LY
Thomas Podvin
Frédéric Ambroisine
Emmanuel Gaullier
Thomas Mc Kay
Date : 6/7/2012
Type(s) : Compte rendu
 
 Liens du texte  
Personnes :
Bruce Lee
Lee Tit
Films :
In the Face of Demolition
La Tragédie d'un orphelin
La Fureur du dragon
 
< Précedent
Page 2 : Empress Wu Tse Tien
 
Suivant >
Page 4 : Autumn Moon de Clara Law


In the face of Demolition

Perdu au sein de la programmation se cache In the Face of Demolition, un mélodrame cantonais réalisé en 1953.



Le film raconte la vie de plusieurs locataires au sein d'un même immeuble. Tous de modestes conditions, ils survivent tant bien que mal dans un Hong Kong encore en pleine reconstruction. Heureusement, ils peuvent compter sur la solidarité entre voisins pour affronter les coups du sort.

Le long métrage de Lee Tit est techniquement pauvre, trop long et use de grosses ficelles narratives du début jusqu'à la fin. Et pourtant, ce n'en est pas moins une œuvre à voir !
Parce que, dans ses qualités et surtout dans ses défauts, il est parfaitement représentatif du type de films qui régnaient alors sur les écrans de la colonie anglaise : des mélodrames moralisateurs, vaguement politisés, où la technique passait au second plan.
Mais aussi parce qu'il donne une idée du contexte difficile dans lequel était le port parfumé. A peine relevé de l'horreur de l'occupation Japonaise, la colonie devait faire face à un afflux massif de réfugiés Chinois suite à la prise du pouvoir par Mao et les siens. Les problèmes de logements devinrent majeurs et les conditions de vie des habitants se détériorèrent. Une réalité qui fonde l'essence de In the Face of Demolition.

Et puis, il y a Bruce Lee. Étrangement, alors que le petit dragon fait l'objet d'un culte de la personnalité hallucinant à travers le monde, le festival semble quasi ignorant de sa présence dans ce film de 1953. Une double programmation avec La Fureur du Dragon, l'autre film de l'acteur présenté dans la rétrospective, aurait pourtant été une belle idée. Il faut croire que, en dehors de son Kung Fu et de sa mort tragique, le personnage de Bruce Lee n'intéresse pas grand monde...

Bruce Lee dans An Orphan's Tragedy


Dans In the Face of Demolition son rôle est plutôt réduit. Fils au grand cœur d'une famille pauvre, il apparait tout au plus une dizaine de minutes et ne fait pas particulièrement d'étincelles. Mais le voir si jeune, évoluant dans une environnement dans lequel on a peu l'habitude de le reconnaitre est déjà inestimable et justifie à lui seul la vision de ce mélo historiquement important.

 
Page :  1  2  3   4  5  6  7  8  9  10  Top
Précedent :
Page 2 : Empress Wu Tse Tien
Suivant :
Page 4 : Autumn Moon de Clara Law

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com