Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Hu Chin

 
 
 
 
Autres noms : 胡锦
Hu Ching
Hu Gin
Hu Jin
Woo Gam
 
Date de naissance : 1/1/1947
Nationalité : Taiwan
Lieu de travail : Hong Kong
Activités : Productrice (1), Producteur exécutif (1), Actrice (84)

Biographie

Une adepte surtout des rôles de garce sexy, Hu Chin fut l’une des actrices les plus affriolantes des années 70 grâce autant à son très joli minois (agrémenté d’un grain de beauté sur le menton) que sa verve et sa versatilité. Elle a fait partie de se petit groupe de jeune beautés taiwanaises (incluant aussi Tien Ni, Betty Pei Dee et Chan Ping) qui entre 1970 et 74 sont venues à Hong-Kong afin de jouer des rôles assez sexy et audacieux pour l’époque. Du groupe, Hu Chin peut être considérée comme étant la comédienne la plus douée même si cela ne l’aura pas empêché de connaître, après des débuts assez prometteurs, une carrière au cinéma somme toute assez moyenne.

Née en 1947, Hu Chin est la fille aînée d’un soldat marié à une actrice d’opéra d’une certaine renommé Ma Li-Zu ayant tout deux immigrés à Taiwan. Suivant les traces de sa mère Hu Chin fut formée à l'opéra chinois traditionnel où elle appris notamment le chant et la pantomime mais pas les acrobaties martiales spectaculaires comme Angela Mao ou Judy Lee Chia Ling, d’autres actrices d’opéra adepte au cinéma d'action. Lorsque sa mère prit sa retraite, Hu Chin (dont le prénom Chin signifie Belle ou Sintillante en chinois) devint le gagne pain de sa famille. Elle fut engagée par la télévision nationale taiwanaise TTV et joua dans une série dramatique en plus de devenir correspondante de variété. C’est alors qu’elle fut repérée par Li Han Hsiang qui l’engagea pour sa production Four Moods. Un film à sketchs mis en scène par plusieurs cinéastes. Hu Chin apparaissait dans le segment filmé par le grand King Hu et y jouait le rôle d’une tenancière d’auberge qui est en fait une femme bandit.

Li Han Hsiang retournant poursuivre sa carrière à Hong-Kong, il amena Hu Chin dans son sillage. Il lui donne un petit rôle dans Legends Of Cheating une comédie truculente d’un genre nouveau axé sur des situations et des personnages passablement scabreux. En 1972 rentrant dans le giron des studios Shaw Brothers Li Han Hsiang mit en scène the Warlord et donna un rôle des plus mémorable à sa jeune protégée : celui d’une jeune veuve aguichante cherchant à convaincre un seigneur de guerre qu’elle a été violée. Il s’agissait là d’un personnage qui lui permit de jouer sur plusieurs registres tant celui de la victime éplorée que de la séductrice trompeuse et de montrer sa verve.

Sur cet entrefait, Hu Chin signa un contrat de quatre films avec la Shaw Brothers et au cours des deux années qui suivirent elle apparut dans 3 autres comédies salaces de son mentor : Happiest Moment,Illicit Desire et Golden Lotus dans lesquels elle joua surtout des rôles très sexy d’épouses mal mariées, de courtisanes ou même des chipies. En dehors de Li Han Hsiang, on lui attribua aussi le rôle haut en couleurs de la tenancière dans la comédie House of 72 Tenants de Chu Yuan. Dans ce film, c’est moins le sex appeal de Hu Chin que sa faconde de comédienne qui est mis en valeur avec se personnage de mégère au tempérament volcanique et elle vole la vedette dans pratiquement chacune de ces scenes.

En fait bien que cantonnée dès le départ dans un type de rôle très spécifique la versatilité de Hu Chin lui permettait de pousser ses personnages dans différentes directions, que se soit celui de la sirène coquette et lascive, de la femme fatale manipulatrice ou de la mégère haute en couleur, et ce dans des interprétations toujours pleines de saveur et d’aplomb.

Bien qu’elle fut sous contrat pour la Shaw, Hu Chin n’en n’était pas moins libre de travailler où et avec qui elle voulait. Son premier film hors du giron de Li Han Hsiang et de la Shaw fut ainsi le film martial Bandits From Shantung produit par la Golden Harvest dans lequel elle y jouait un petit rôle d’une femme en péril au tout début du film. Entre 1971 et 74, elle apparut dans quantités de productions indépendantes de genres variés tels des films kung-fu ou d’action (Win Them All), des films « érotiques » (Love Is A Four Letter Word), de même que des comédies (Fool and His Money). Son film non Shaw le plus important de cette période fut sans contexte The Fate of Lee Khan où elle retrouva King Hu et dans lequel aux cotés d’Angela Mao et d’Helena Ma elle jouait le rôle d’une serveuse martiale fort séduisante..

Une fois son contrat échu, Hu Chin ne laissa pas tomber les studio Shaw ou Li Han Hsiang pour autant, et elle continua d’être une actrice régulière dans les films de son mentor apparaissant en moyenne dans deux de ses films chaque année jusqu’en 1979. C’est aussi dans une production Shaw qu’elle trouva un de ses rôles les plus sulfureux : celui de l’amante vénéneuse de Lo Lieh dans Kidnap qui mènera ce dernier à commettre une série de crimes aux conséquences fatales. Hu Chin jouera subséquemment dans quelques polars tels que Gambling Syndicate et Debt of Crime bien que ce filon particulier s’étiolera bien vite.

Bien qu’elle soit apparue dans de nombreux films d’art martiaux Hu Chin n’incarnera pratiquement jamais des rôles de femmes combattantes (les productions de King Hu étant peut être la seule exception) n’ayant ni les aptitudes ou de véritables affinités pour ce genre de rôle. Elle y joue surtout le rôle de garce sympathique, de femme fatale ou de chipie trouble fête. Bien qu’elle apparut aussi dans de nombreux films qualifiés d’érotiques (surtout réalisés par Li Han Hsiang) jouant des personnages impliqués dans des situations bien salaces, Hu Chin ne s’y dénuda jamais. Lorsque un bout de sein ou de fesse était requis c’était toujours une doublure qui était utilisée.

Actrice prolifique, Hu Chin apparut dans 14 films en 1974 et 12 en 1975. C’est au cours de cette dernière année qu’elle fut au générique de deux films de Chang Cheh (The Fantastic Magic Baby et Boxer Rebellion), dans Misty Drizzle une bluette romantiques mettant en vedettes Charlie Chin et Brigitte Lin de même que dans Young Dragons l‘un des premiers films de John Woo. Mis à part Li Han Hsiang, les cinéastes avec lesquels elle travaillait le plus au cours de ces années furent deux acteurs de la Shaw Brothers devenus metteurs en scène Zhu Mu pour lequel elle joua dans 4 films et Kao Pao Shu (trois films) une des rares femmes cinéastes du cinéma de hong-kong des années 70.

A partir du début de la seconde moitié des années 70, les horizons de la carrière de Hu Chin semblent se restreindre de plus en plus. En effet, mis à par deux films qu’elle fait chaque année pour Li Han Hsiang, elle n’apparaît plus désormais que dans des films d’art martiaux, la plupart produit à Taiwan, de facture très moyenne sinon médiocre et le plus souvent dans des rôles subalternes. 1979 voit la fin de sa collaboration régulière avec son réalisateur fétiche (leurs derniers films sera Ghost Story) mais aussi son retour à la télévision taiwanaise TTV. Conséquemment son implication dans le cinéma chute à l'aube des années 80 pour ne devenir qu’épisodique par la suite alors que Hu Chin limite ses rôles à une petite poignée de films, surtout des productions taiwanaises. Son dernier film en tant qu’actrice fut Demon Wet Nurse en 1992. L’année précédente cependant, elle avait produite un nouveau film de son vieux mentor Li Han Hsiang une nouvelle version du classique érotique chinois Golden Lotus (Hu Chin était elle-même apparue dans une première mouture datant de 1974). En 1996 Hu Chin produisit aussi The Swallow un film d’action bas de gamme mettant en vedette Yuen Biao.

Ayant épousé l’acteur Paul Chang Chung en 1975, elle divorça en 1979 pour se remarier peu de temps après avec un gérant de production pour la TV taiwanaise. Devenue épouse et mère de famille, Hu Chin n’aura fait que des retours occasionnels dans le show business depuis les années 80, le plus souvent dans des spectacles de variétés théâtrales ou de TV. En 2002 cependant, elle entreprit au coté de Ivy Ling Po une tournée internationale avec « Butterfly Lovers 40 Live Performance » une production théâtrale adaptant Love Eterne un vieux film Huangmei Diao de Li Han Hsiang dont Ivy avait été la vedette quarante années plus tôt et mettant en scène le conte tragique des amants papillons. Le rôle qu’elle y jouait, lui donnait l’opportunité de chanter de nombreux airs d’opéra, une facette de son talent qui ne semble avoir été presque jamais exploitée au cinema (si il le fut du tout). C’est autour de cette période qu’elle se découvrit atteinte du cancer du sein, une épreuve qu’elle passa au travers grâce au soutien de Ivy Ling Po. Puis ce fut au atour de Hu Chin d’apporter son soutient à Ivy lorsque cette dernière se trouva elle aussi affligée d'un cancer.

Comédienne douée, Hu Chin ne semble pas avoir connu la carrière au cinéma que son talent méritait. Bien qu’elle profita de la libration des mœurs au cinéma et l’explosion conséquente d’un cinéma plus adulte, elle fut aussi restreinte en étant cantonnée très vite dans un seul type de rôle qui bien que aguicheur (surtout pour un public masculin) n’était somme toute pas particulièrement sympathique ou attirant. Elle ne développa donc pas un grand engouement populaire. Cette écueil, ajouté à la domination de genre machistes tel le kung-fu de même que la décadence d’un cinéma privilégiant tant un public qu’un vedettariat féminin limita considérablement la carrière de Hu Chi, de même que de bien autres actrices qui émergèrent durant la décennie la plus « male » de tout le cinéma hongkongais. C’est navrant mais tout de même, grâce surtout à Li Han Hsiang, Hu Chin aura su quand même s’imposer quelque peu et et elle sera apparue dans quelques perles.

Yves Gendron (Mai 2005)

SIte sur l'actrice : http://www.huchin.com
 
Haut 

Filmographie
 [ 1990 - 1980 - 1970 ] 
 Listes alternatives par alpha / genre / année
 
Titre    ( HK -  Tous )    (  Fr. - Int. )  Année Activité
 
 Hero Of Swallow, The 1996 Productrice
 Demon Wet Nurse, The 1992 Actrice
 Golden Lotus "Love and Desire", The 1992 Producteur exécutif
 In The Blood 1988 Actrice
 Moon, Star, Sun 1988 Actrice
 Heroic Pioneers, The 1986 Actrice
 Sunset In Geneva 1986 Actrice
 Mr Virgin 1984 Actrice
 Big Sting, The 1983 Actrice
 Strange Skill 1982 Actrice
 Super Dragon 1982 Actrice
 Jeune tigre du kung fu, Le   (Tiger Love) 1980 Actrice
 Lost Kung Fu Secrets, The 1980 Actrice
 Master And The Kid 1980 Actrice
 Contes chinois de l'au-delà   (Ghost Story, The) 1979 Actrice
 Dream Sword, The 1979 Actrice
 Dreaming Fists With Slender Hands 1979 Actrice
 Hero Of The Time 1979 Actrice
 Scandalous Warlord, The 1979 Actrice
 Snake Shadow Lama Fist 1979 Actrice
 3 samouraïs de Shaolin, Les   (Three Shaolin Musketeers) 1978 Actrice
 Demons In The Flame Mountain, The 1978 Actrice
 Raging Kung Fu   (Lung Wei Village) 1978 Actrice
 Sensual Pleasures 1978 Actrice
 Shaolin Red Master 1978 Actrice
 Statuette de jade, La   (Green Jade Statuette) 1978 Actrice
 Deadly Silver Spear 1977 Actrice
 Golden Nun 1977 Actrice
 Hero From Shanghai 1977 Actrice
 Lost Swordship 1977 Actrice
 Orthodox Chinese Kung Fu 1977 Actrice
 Rêve dans le pavillon rouge, Le   (Dream Of The Red Chamber, The) 1977 Actrice
 Shaolin Iron Finger 1977 Actrice
 Amour et cruauté   (Moods Of Love) 1976 Actrice
 Born Rich 1976 Actrice
 Brotherhood 1976 Actrice
 Condemned, The 1976 Actrice
 Little Ancestors, The 1976 Actrice
 Love Of Strange Talk 1976 Actrice
 Pièges sexuels   (Crazy Sex) 1976 Actrice
 Prodigal Son, The 1976 Actrice
 Révolte des Boxers, La   (Boxer Rebellion) 1976 Actrice
 Wrong Side Of The Track 1976 Actrice
 Adultères   (That's Adultery !) 1975 Actrice
 Contes interdits de Hong Kong et Macao   (Forbidden Tales Of Two Cities) 1975 Actrice
 Debt Of Crime, A 1975 Actrice
 Fantastic Magic Baby, The 1975 Actrice
 Female Fugitive 1975 Actrice
 Gambling Syndicate 1975 Actrice
 Gangster Match-Maker, The 1975 Actrice
 Jeunes dragons, Les   (Young Dragons, The) 1975 Actrice
 Misty Drizzle 1975 Actrice
 Picking The Star 1975 Actrice
 Violent kid du karaté, Le   (Little Super Man) 1975 Actrice
 Badge 369 1974 Actrice
 Chinese Godfather 1974 Actrice
 Cité du vice, La   (Sinful Confession) 1974 Actrice
 Derniers Jours du Dragon, Les   (Martial Arts) 1974 Actrice
 Est-ce un karatéka qu’a cassé le vase de soissons ?   (Empress Dowager's Agate Vase) 1974 Actrice
 Filleule du Dragon Noir, La   (Dragon Blows) 1974 Actrice
 Fool And His Money, The 1974 Actrice
 Kidnap 1974 Actrice
 Looks Of Hong Kong, The 1974 Actrice
 Lotus d'or   (Golden Lotus) 1974 Actrice
 Lucky, Lucky 1974 Actrice
 Tornado Of Pearl River 1974 Actrice
 Virgin Mart, The 1974 Actrice
 Auberge du Printemps, L'   (Fate Of Lee Khan, The) 1973 Actrice
 Désir illicite   (Illicit Desire) 1973 Actrice
 Dure Loi du karaté, La   (Honor And Love) 1973 Actrice
 Filles du Nord, Les   (Facets Of Love) 1973 Actrice
 Happiest Moment, The 1973 Actrice
 Hard Man With Guts 1973 Actrice
 House Of 72 Tenants, The 1973 Actrice
 Jeune Tigre, Le   (Police Woman) 1973 Actrice
 Love Is A Four Letter Word 1973 Actrice
 Rats de Hong Kong, Les   (Rats, The) 1973 Actrice
 Smoke In His Eye 1973 Actrice
 Win Them All 1973 Actrice
 Karaté Sanglant   (Love And Blood) 1972 Actrice
 Main Noire De Shangtung, La   (Bandits From Shantung) 1972 Actrice
 Seigneur de la guerre, Le   (Warlord, The) 1972 Actrice
 Hotel Esquire 1971 Actrice
 Legends Of Cheating 1971 Actrice
 Story Of Ti-Ying, The 1971 Actrice
 Four Moods 1970 Actrice
 

 Article    Critique    Affiche/Galerie    Captures DVD    Bande Annonce    Captures DVD/Bande Annonce  
Haut 

Galerie
 
 Images de Hu Chin :  (Masquer)
The Big Sting
La Révolte des Boxers
La Révolte des Boxers
La Révolte des Boxers
Pièges sexuels
Contes interdits de Hong Kong et Macao
Les Jeunes dragons
Kidnap
La Cité du vice
Lotus d'or
L' Auberge du Printemps
Le Jeune Tigre
The Happiest Moment
The House Of 72 Tenants
Le Seigneur de la guerre
Le Seigneur de la guerre
Le Seigneur de la guerre
 
 Autres images de Hu Chin :  (Masquer)
Moon, Star, Sun (2)
Les 3 samouraïs de Shaolin (1)
La Révolte des Boxers (1)
Pièges sexuels (3)
Contes interdits de Hong Kong et Macao (2)
Les Jeunes dragons (1)
Kidnap (2)
La Cité du vice (1)
Les Derniers Jours du Dragon (3)
Lotus d'or (2)
 
D'autres images dans la galerie
 
Haut 

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com