Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

A Moment Of Romance II    (1993)
Les films de triades sentimentaux ne sont pas l'apanage de John Woo. Preuve en est ce A Moment of Romance II qui sert de suite non directe à un premier opus déjà très réussi. Oublions le couple tragique de l'original et repartons sur de nouvelles bases. On se retrouve donc ici avec un Aaron Kwok dans le rôle d'un jeune motard, tandis que Jacqueline Wu rempile dans le rôle de la jeune femme en détresse. Si le scénario reprend dans les grandes lignes le même schéma narratif, l'histoire varie aussi quelque peu.

Le récit commence sur Jacqueline Wu, une prostituée chinoise recherchée par les triades et la police après qu'elle ait assisté au meurtre d'un des boss de clan par un de ses hommes de mains. Dans sa fuite, un prince charmant joué par Aaron Kwok la sauve juste à temps et l'emmène en chevauchant sa belle moto rouge. Partagé entre le monde des courses de moto et l'univers des triades, le film poursuivra son exploration des personnages et les présentera comme des individus tous marqués par une fêlure, hantés par leur passé. Le charme opère très vite, notamment grâce à la pureté des deux acteurs principaux. Ce couple tragique parvient à susciter l'empathie du spectateur et ce dès les premières scènes. Les personnages secondaires se montrent aussi très intéressants, avec un Kwan Hoi San en flic, Anthony Wong dans le rôle d'un pilote de moto au crâne rasé, Paul Chun qui sert de père à Aaron mais aussi Roger Gwok dans le rôle complexe du meilleur ami d'Aaron.

Benny Chan compose avec cette suite un véritable mélodrame, à l'atmosphère désenchantée. Entre drame et romance, entre violence et larme, le film assume d'un bout à l'autre ses choix et son côté premier degré. Les scènes d'action sont froides, et les moments dramatiques sont larmoyants. La musique n'est pas pour rien dans la mise en scène et les fameuses chansons canto-pop, passage obligé avec Aaron au générique, parviennent à élever le tout. Mais ce qui touche le plus dans la mise en scène de Benny Chan, c'est le regard toujours juste qu'il porte sur l'action, le regard tendre qu'il pose sur ses personnages. Difficile alors de ne pas s'attacher à eux.

En fait, ce dont le film parle, c'est de ce moment de romance avant la mort. Il est assez rare de tomber sur des films romantiques qui ne parlent pas de l'euphorie amoureuse. Ici, la romance s'opère par des moments passés ensemble, par des non dits. Il fallait tout le talent du réalisateur pour ne pas tomber dans la mièvrerie.

Benny Chan réalise là un grand film romantique qui prends aux tripes. Finalement, un moment de romance, c'est quand le spectateur tombe amoureux du film.
Anel Dragic 8/19/2010 - haut

A Moment Of Romance II    (1993)
A Moment Of Romance 2 n'est en rien la suite de A Moment Of Romance, mélodrame et énorme succès interprété par Andy Lau (qui retrouvera d'ailleurs l'actrice principale dans le troisième - et dernier à ce jour - opus de la série). Si Jacqueline Wu Chien Lien est donc encore de la partie dans le premier rôle féminin et que le film est toujours réalisé par Benny Chan et produit par Johnnie To (producteur attitré de la série), il n'est plutôt qu'une nouvelle et énième variation sur le thème de l'amour impossible entre deux jeunes gens que tout sépare (ici la nationalité, après la classe sociale...).
Le scénario, prétexte à des scènes d'action (courses de moto, bagarres), de violence (il y en a beaucoup) et d'émotion (en tout cas c'est ce qui est recherché !), est totalement invraisemblable. Je ne demande pas une reconstitution naturaliste, mais que le film se laisse voir sans qu'un léger sourire ironique se dessine sur mes lèvres (certains, peut-être plus expansifs, éclateront probablement de rire !!!). Les courses à moto, par exemple, ne sont même pas du niveau d'un téléfilm de série américain : elles sont fades, mal filmées et la vitesse est accélérée, comme dans les vieux films. Le manque de chimie évident entre Aaron Kwok (décidément un bien piètre acteur...) et Jacqueline Wu Chien Lien (sexy à souhait et par moments assez convainquante) gâche toutes les scènes dramatiques. Que dire des retrouvailles entre Fu et son père, après des années de séparation volontaire ? Ce moment aurait pu être un des pics émotionnels du film, mais le réalisateur passe complètement à côté et nous expédie ça comme un réalisateur de films pornographiques expédie les scènes de dialogues pré ou post coïts ! Le malheur, c'est que ce type de réalisateurs tourne des films pornographiques, et donc n'en a pas trop à faire des beaux dialogues... alors que Benny Chan tourne un drame, et que le drame, justement, devrait être son fonds de commerce !!! Cette scène parent-enfant est loin de pouvoir être comparée à celle magnifiquement mise en images par Wong Kar Wai dans Days Of Being Wild (Même si le propos est inversé, le résultat est identique : une dernière possibilité de rencontre entre un parent et son fils...).
Les seconds rôles. Anthony Wong, lui, traverse le film comme tant d'autres, et nous gratifie d'une prestation à la hauteur de sa réputation. Jusqu'à sa dernière scène qui vous laissera rivés à votre fauteuil... Kwan Hoi San, en vieux policier rageur, est tout simplement la meilleure surprise de A Moment Of Romance 2 : la scène de bagarre à poings nus entre lui et Fu dans une ruelle sombre est dotée d'une force dramatique rare dans ce film. Mais chacune de ses apparitions est un plaisir.
Au final, A Moment Of Romance 2 est plus un thriller violent qu'un réel film dramatique, même s'il en utilise (mal) les règles. Malgré ses défauts, nombreux, il n'est pas dénué de charmes et de bonnes séquences qui satisferont tout amateur de films hongkongais. Et l'on n'a même pas le temps de s'ennuyer ! Avis aux fans...
David-Olivier Vidouze 12/1/2000 - haut

Index de la page
 8/19/2010 Anel Dragi...
 12/1/2000 David-Oliv...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com