Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Les Films Catégories III avant 1988
Les différents aspects de la production pré-Cat 3 2/3 - Page 3
Infos
Auteur(s) : Martin Vieillot
Date : 30/7/2004
Type(s) : Analyse
 
 Liens du texte  
Personnes :
Ku Feng
Kwan Hoi San
Wong Jing
Films :
Bewitched
Black Magic
Blood Sorcery
The Boxer's Omen
Calamity Of Snakes
Centipede Horror
Corpse Mania
Curse
Curse Of Evil
Dead Curse
Devil Curse
Devil Foetus
The Devil Sorcery
Erotic Ghost Story
The Eternal Evil Of Asia
Evil Black Magic
Evil Cat
Exodus From Afar
The Ghost Snatchers
Human Lanterns
The Imp
A Man Of Nasty Spirit
Possessed
The Rape After
Red Spell Spells Red
Return Of The Demon
Revenge Of The Corpse
La 7ème Malédiction
Spirit Of The Raped
The Trail
The Witch With Flying Head
Witchcraft Vs Curse
Studios :
Shaw Brothers
 
< Précedent
Page 2 : Sexe et sang : un cocktail détonant
 
Suivant >
Page 4 : Social


S'il est pour habitude de dénigrer les films d'horreur HK et de les affliger d'une incurable indigence chronique, ce dénigrement témoigne avant tout d'une flagrante méconnaissance et d'un regrettable désintérêt d'un genre qui a pourtant beaucoup a offrir. HK possède une vraie tradition des films d'horreurs qui diffère sensiblement de ses congénères occidentaux et offre une vraie alternative aux cinéphiles curieux.
Ma-Xu Weibang , le précurseur

Ma Xu Weibang est connu comme étant le premier réalisateur chinois oeuvrant dans le genre horrifique. Qualifié de cinéaste du macabre et de la cruauté, ses films sont décrit comme étant de sombre et désespéré mélodrame où se croisent chanteurs d'opéra défigurés, des savants fous, des lépreuses à l'agonie et des servantes perdues dans des maisons hantées. Ses titres les plus connus sont Le Chant de Minuit (1937), La Lépreuse (1939), Le Chant de Minuit 2 (1941), Pluie Nocturne sur le Mont Han (1942) ou bien encore Bégonia d'automne (1943). Autant de films malheureusement invisibles et qui, espérons le, ne le resteront pas.

 

 

 

La Shaw Brothers , pionnière d'un genre en pleine émergence

En fait de cinéma d'horreur, il faudrait plutôt parler de d'horreur fantastique. Doté d'un folklore religieux et mythologique très riche, les cinéastes locaux n'ont pas à chercher bien loin la source de leurs inspirations. Le thème majeur du cinéma horrifique HK est l'éternelle bataille entre le bien et le mal: malédictions, sorciers contre démons, et autres insectes rampants. Film fondateur inspiré par le succès par l'Exorciste, Black Magic (une production Shaw Brothers de 1975) a fortement influencé la cinématographie populaire du Sud-Est asiatique (à l'exception notable du Japon) , notamment en Indonésie où existe meme un ripoff nommé Queen of Black Magic (pour plus de détail voir l'excellent site "Weird Asia". Trois séquelles, dont une non-officielle suivront: Black Magic 2 (76), Black Magic with Buddha (83) et surtout le fameux Seeding of a ghost (83), film introuvable réputé comme étant le chef d'œuvre incontournable du genre. Il est intéressant de constater l'évolution de la série. D'un premier film plutôt fantastique et finalement très peu gore, l'ambiance s'alourdira progressivement au fil des épisodes: corps en décomposition, insectes grouillant. Il n'est d'ailleurs pas interdit d'y voir une influence de The Beyond (81) de Fulci.

Dans un dernier souffle agonisant, la Shaw Brothers , produira d'autres films dans le genre, on peut citer notamment Spirit of the Raped (76), Bewitched (81), Corpse (81), Curse of Evil (82) ou bien encore Boxer's Omen (83). Ces films se complaisent à situer l'origine du mal en Thaïlande ou Malaisie (mais jamais à Hong Kong !), attitude raciste condescendante envers ces pays jugé "primitifs". La veine horrifique contaminera peu à peu d'autres genres pour donner de films hybrides tel le wuxia/horreur Human Lanterns (82), ou encore la série comédie/horreur des trois Hex (80). Il convient aussi de mentionner Witch with Flying Head, une curieuse production, non issue de la Shaw , mais qui par certains aspects peut être aussi considérée comme un précurseur du genre.

Critiques disponibles :

Black Magic
Witch with Flying Head
Human Lanterns (82)
Bewitched

L'horreur moderne

Profitant de la vague horrifique initiée par la SB , d'autres producteurs surferont sur la tendance en proposant des films étonnants et injustement méconnus : les années 81 à 83 constituent l'âge d'or du cinéma d'horreur HK. Si ces films apparaissent aujourd'hui très datés, il serait injuste de ne pas leur reconnaître de réelles qualités. L'industrie cinématographique hongkongaise a montré quelle était capable d'assimiler des influences occidentales et de leur donner une spécificité locale. Films souvent inégaux, ils n'en sont pas moins par instants réellement fascinants et uniques.

Rape After
Calamity of Snakes

 

Après 1984, on ne retrouvera plus jamais de tels moments, de telles ambiances. L'industrie HK toujours à l'affût de nouvelles tendances changera de cap et laissera le genre définitivement à l'abandon.

Critiques disponibles :

The Imp (1981)
Centipede horror (1982)
The Trail (1983)
Devil Foetus (1983)
Calamity of Snakes (1983)
Red spell spells red (1983)
Possessed (1983)
Rape After (1984)

 

La mort d'un genre

Au milieu des années 80, le genre partira en complète déliquescence pour finir par ne plus jamais s'en relever. Les producteurs exploiteront jusqu'à l'épuisement d'un filon déjà agonisant, faute d'avoir su se renouveler. On retrouve dans ces médiocres films le duo d'acteurs Kwan Hoi San et Ku Feng (le sorcier de Black Magic). Des chefs d'œuvre aux titres d'une originalité folle : Curse (85), The Curse (87) Dead Curse (85), Devil Curse (88), Devil And The Ghostbuster (88)..

Curse

Devil Curse

Critiques disponibles :

Curse (1985)
Dead Curse (1985)
Blood Sorcery (1986)
Devil Sorcery (1988)
Devil Curse (1988)

Aussi médiocres soient ils, ces films post-85 préfigurent la vague de films fantastique tendance bis/érotique qui pulluleront sous la bannière Cat3 avec des titres aussi évocateurs que Witchcraft vs Curse, Man of Nasty Spirit, Eternal Evil of Asia, Erotic Ghost Story, Black Magic (encore!), Evil Black Magic (décidément!), Exodus from afar( 1998..et encore Kwan Hoi-san en sorcier !).



Wong Jing sera lui aussi un des principaux fossoyeurs du genre et lui portera un coup fatal en y injectant de la comédie très grasse complètement hors de propos. Il produira des films comme Seventh Curse (86), Return of The Demon (86), Ghost Snatchers (86),Evil Cat (87). Des pépites qui font le bonheur des amateurs de soirées bis, mais question horreur il faudra repasser.

 
 
Page :  1  2  3   4  5  6  7  8  9  10  Top
Précedent :
Page 2 : Sexe et sang : un cocktail détonant
Suivant :
Page 4 : Social

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com