Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Les Films Catégories III avant 1988
Les différents aspects de la production pré-Cat 3 3/3 - Page 4
Infos
Auteur(s) : Martin Vieillot
Date : 30/7/2004
Type(s) : Analyse
 
 Liens du texte  
Personnes :
Tsui Hark
Films :
Crazy Blood
L' Enfer des armes
The Delinquent
Lost Souls
Camp 731
Rape And Die
Red To Kill
The Untold Story
 
< Précedent
Page 3 : Horreur et Fantastique
 
Suivant >
Page 5 : Acteurs et actrices


Au début des années 1980, la situation sociale à Hong Kong était chaotique, accords de rétrocession en pleines négociations, afflux massif de réfugiés. Le cinéma s'est trouvé être un moyen tout indiqué pour refléter et exorciser l'angoisse et la peur de toute une population.



Rape And Die

Sombre état des lieux : quand le social se mêle à la violence

A réalité sombre, films sombres. Ce contexte social violent va donner naissance à des productions bien particulières. En apparence, ces films semblent vouloir refléter et dresser le bilan d'une société en pleine crise : jeunesse perdue et sans avenir, cellule familiale détruite, institutions en pleine débandade. Si ces films extrêmement dépressifs sont un vrai reflet de la situation sociale de l'époque, ils n'en sont pas moins ambigus. Ils semblent essentiellement vouloir utiliser cet environnement chaotique dans le but inavoué de satisfaire les spectateurs en mal de sensations . Des débordements préfigurant dix ans avant les excès de ses fameux successeurs. Des films comme Untold Story (93) ou bien Red to kill (93) utilisaient eux aussi des faits divers ayant réellement eu lieu afin de justifier leur message décidément bien peu politique. Déjà en 1973, The Delinquent mélangeait allégrement social et exploitation.

 

Trap
Crazy Blood

 

Certes, l'Enfer des Armes (80) s'est fait épingler par le comité de censure de l'époque pour son message jugé subversif. Cependant, si la représentation d'une jeunesse terroriste n'a pas été du goût des censeurs, les tortures humaines animales, la violence, le racisme primaire (ingrédients de tout bon film politique comme tout le monde le sait…) n'ont pas guère suscité de réprobations. Concernant des films tels Rape and Die (83), Crazy Blood (83), Lost Souls (80) ou bien encore Cop Killer (82), est-ce l'absence de la caution Tsui Hark qui empêche de leur conférer un message politique?

 

Les Critiques

The Delinquent (1973)
Lost Souls (1980)
L'Enfer des Armes (1980)
Cop Killer / The Trap (1982)
Rape and Die (1983)
Crazy Blood (1983)
Camp 731 (1988)


L'Enfer des armes

En complément à ce dossier, vous pouvez également lire la critique de l'ignoble et hypocrite Camp 731 (1988) film sorti à HK en 1988 et qui précipita l'arrivée de la catégorisation « Cat3 ». Des atrocités censées être justifiées par la représentation d'une vérité non pas sociale mais « historique » qui , aussi indéniable soit elle, restent bien éloignées des notions d'art ou de divertissement prêtées jusqu'alors au cinéma.

 
Page :  1  2  3  4   5  6  7  8  9  10  Top
Précedent :
Page 3 : Horreur et Fantastique
Suivant :
Page 5 : Acteurs et actrices

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com