Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview de Brandon Rhea (avec des commentaires de Mike Leeder)
Grosses productions: Star Runner, Infernal Affairs 2 et ...presque Ultraviolet 1/1 - Page 2
Infos
Auteur(s) : Arnaud Lanuque
Date : 11/3/2007
Type(s) : Interview
 
 Liens du texte  
Personnes :
Chin Kar Lok
Billy Chow Bei Lei
Ricardo Mamood
Vanness Wu Gin Ho
Films :
Infernal Affairs II
Star Runner
Ultraviolet
 
< Précedent
Page 1 : Arrivée à Hong Kong
 
Suivant >
Page 3 : Le Maître d'armes


HKCinemagic : Vous avez également participé à Star Runner mais je ne suis pas certain de vous y avoir vu. Votre scène a été coupée au montage final?
Brandon Rhea : Non, non, je suis bel et bien présent. C'est même une très belle scène.
Mike Leeder : C'est celui qui agresse l'actrice coréenne dans le bar, celui avec les cheveux bien blonds.
 
HKCinemagic : Je vois! Je pensais que vous étiez l'un des kickoxeurs qui font une rapide apparition de quelques secondes.
Mike Leeder : C'est assez drôle car en effet, il y a beaucoup de gens du tournoi qui sont connus mais qui finalement ne sont pas apparus dans le film.


Brandon dans sa tentative de seduction de Kim Hyun Joo. Vanness Wu ne va pas apprécier...

 

HKCinemagic : Comme Billy Chow ou Ricardo Mamood.
Brandon Rhea : La scène était marrante et Vanness Wu un mec genial. Il a les pieds sur terre et il est drôle. Nous tournions sur une île déserte mais évidemment, il y avait des filles pour Vanness (Brandon imite les fans). Et elles ne m'aimaient pas parce que j'étais celui qui frappait Vanness (rires).
 
HKCinemagic : Chin Kar Lok dirigeait la scène, pas vrai?
Brandon Rhea : Oui, mais dans la scène, on a en quelque sorte improvisé. A la base c'était « tu essaies de t'entendre avec cette fille, et Vanness vient et te frappe, ensuite ton pote s'amène ». Mais ils ont coupé la meilleure scène. Parce que, à un moment, je suis sur Vanness et je lui donne des coups de poing et ensuite, deux flics interviennent et m'écartent. Et je ne m'en suis pas rendu compte et j'ai continué à me battre contre eux (rires). Dommage qu'ils aient coupé celle-là, c'était trop drôle.
 
HKCinemagic : Dans Infernal Affairs 2, vous avez joué aux côtés de Ricardo Mamood?
Brandon Rhea : Correct. Un petit rôle mais c'était marrant, encore une fois parce que je travaillais avec des personnes de renom.
 
HKCinemagic : Avez-vous tourné d'autres scènes ne figurant pas dans le montage final?
Brandon Rhea : Il y en avait une où ils m'arrêtaient, à la station de police. Plus tard, quand le méchant principal s'empare de tous les enregistrements, avant il y a une scène où ils font des recherches sur Ricardo et moi. Mais cette scène ne sert pas l'histoire et quand on regarde l'intrigue à la fin, on voit qu'elle n'était pas nécessaire.
 
HKCinemagic : Ces trois films sont des productions du cinéma hongkongais à grande échelle. Avez-vous commencé à recevoir des informations sur votre participation à d'aussi grands films ?
Brandon Rhea : En fait, oui. J'étais censé bosser sur Ultraviolet. Toutefois, 4 semaines auparavant, je me suis cassé la clavicule dans une démonstration à Wan Chai. C'était pour mon grand maître Leung Ting, il m'avait demandé : « Dis, il y a une promotion anti criminalité dans Wan Chai et ils nous veulent pour une démonstration ». Je lui ai dit ok bien entendu. Et évidemment, je joue le rôle du méchant. J'ai glissé et mon partenaire ne pouvant supporter mon poids est tombé sur mon épaule. Et quand on se casse la clavicule, on le sait immédiatement, surtout que ça m'est déjà arrivé. Donc, je me suis levé, remercié le public et j'ai quitté la scène pour aller vers ma copine. Elle me fait : »Tu ne devais pas faire une deuxième démo ? » « Dis, je viens de me casser la clavicule, allons voir un médecin car je vais avoir un choc dans 90 secondes ». (Rires). C'est pas grand-chose mais c'est pas agréable. Et elle ne m'a pas cru avant de voir les rayons X.

 
HKCinemagic : Savez-vous quel rôle vous avez raté dans Ultraviolet?
Brandon Rhea : Non, mais pour être franc, je crois n'avoir pas raté grand-chose (rires).
Mike Leeder : C'était sans doute un rôle dans l'église. Pour Ultraviolet, ils ont tourné tellement de choses.
Brandon Rhea : Je pense que tous les étrangers travaillant à Hong Kong ont été mis à contribution dans Ultraviolet.
Mike Leeder : Nous excepté!
Brandon Rhea : (rires) Ca nous rend spéciaux d'une certaine manière!
Mike Leeder : On m'a demandé si je voulais jouer un rôle dans le film mais c'était un peu politique. Je travaillais sur d'autres projets et j'ai pensé que c'était peut-être mieux de m'en tenir là et de ne pas être impliqué dans ce film. Il y avait beaucoup de personnes talentueuses dans ce film, beaucoup d'idées et d'images géniales etc mais malheureusement, le résultat final n'a pas été aussi bien que tout le monde l'espérait.
 
Page :  1  2   3  Top
Précedent :
Page 1 : Arrivée à Hong Kong
Suivant :
Page 3 : Le Maître d'armes

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com