Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

City War    (1988)
C'est un des innombrables films dérivés des A Better Tomorrow (on appelle ça des "spin-off"), que Chow Yun Fat a tournés par obligations contractuelles (du moins c'est ce qu'il dit !). C'est un des meilleurs aussi. Il y retrouve son complice Ti Lung (un peu plus longuement que dans Tiger On The Beat), pour le plus grand plaisir de ses admirateurs (nombreux) et le plus grand déplaisir de ses détracteurs (nombreux aussi). Le rôle du méchant est brillamment tenu par un acteur dont c'est devenu la spécialité : Norman Chu (Tiger On The Beat, The Dragon Family, King Of Beggars, What Price Survival...), acteur incontournable des premiers grands Tsui Hark (We're Going To Eat You, Butterfly Murders, Zu : Warriors From The Magic Mountain).
Vous trouverez dans City War des combats correctement réglés par Yuen Bun et aussi correctement exécutés par le vétéran des films d'arts martiaux Ti Lung, des gunfights violents à souhaits, de la nervosité dans les scènes d'action, des trahisons, de l'injustice... tous les ingrédients nécessaires pour passer un bon moment devant sa télévision. Et si en plus vous êtes fan de Chow Yun Fat...
Au final, un polar plus qu'honnête.
David-Olivier Vidouze 3/1/2000 - haut

City War    (1988)
Tous les ingrédients de la série B Hong-Kongaise sont réunis: rythme trépidant, un peu de mélodrame et surtout des scènes d'action qui, si elles ne sont pas nombreuses, sont particulièrement spectaculaires et violentes, parfois jusqu'au sadisme. Servis par des acteurs convaincants, Ti Lung en tête, Sun Chung réalisait un polar d'assez bonne facture, qui si il ne révolutionnait pas le genre, lui permettait en tout cas de provoquer des montées d'adrénaline aux spectateurs occidentaux, pas encore habitués à l'époque à un tel déferlement de violence.
Thomas Podvin  - haut

Index de la page
 3/1/2000 David-Olivi...
 Thomas Podvin

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com