Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Dance Of The Drunk Mantis    (1979)
Dance Of The Drunk Mantis, connu aussi sous le titre de Drunken Master 2, se présente comme la suite du chef-d’œuvre que Yuen Woo Ping réalisa l’année précédente avec Jackie Chan. Simon Yuen reprend son rôle du mendiant So (« Beggar So ») et Hwang Jang Lee celui de « Rubber legs ». Ils vont bien entendu s’opposer l’un à l’autre, directement ou par l’intermédiaire de leurs élèves interprétés par Sunny Yuen Shun Yee, le propre fils de Simon Yuen, et Corey Yuen Kwai.

Jackie Chan a quitté l’aventure et c’est maintenant le jeune Sunny Yuen Shun Yee qui est chargé de porter le film, mission qu’il ne remplit pas entièrement, il faut bien l’avouer. Mais ce n’est pas grave : le spectateur n’est pas là pour applaudir une performance dramatique mais se délecter de séquences martiales, chorégraphiées par un des maîtres d’alors, le grand Yuen Woo Ping. Et cette fois-ci, le contrat est rempli ! Les combats sont nombreux, variés : joutes féminines avec la gracieuse Linda Lin Jing, joutes comiques avec le crispant - mais incontournable à l’époque - Dean Shek, entraînements, jeux entre le maître et le disciple, etc.

Pourtant, Dance Of The Drunk Mantis n’arrive pas à se hisser au niveau de ses glorieux prédécesseurs (Snake In The Eagle’s Shadow et Drunken Master) du fait d’un manque d’ambition scénaristique : on se désintéresse finalement de l’histoire pour ne plus apprécier que les scènes d’action.

C’est dommage car l’ennui gagne bien vite le spectateur…
David-Olivier Vidouze 10/9/2004 - haut

Index de la page
 10/9/2004 David-Oliv...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com