Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
  >  FPE Collection Asian Star
  >  HK Vidéo
  >  Studio Canal Vidéo
  >  CTV International
  >  Colombia Tristar Home Video
  >  Océan Films
  >  ARP / TF1 Vidéo
  >  Mad Asia
  >  Wild Side
  >  BQHL
  >  Universal Pictures
  >  Metropolitan Vidéo
  >  MK2 Vidéo
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Test DVD Studio Canal : Infernal Affairs
Test DVD 2 (les bonus) 1/1 - Page 2
Infos
Auteur(s) : David-Olivier Vidouze
Date : 5/4/2005
Type(s) : Test DVD
 
 Liens du texte  
Personnes :
Kelly Chen Wai Lam
Felix Chong Man Keung
Andrew Lau Wai Keung
Andy Lau Tak Wah
Tony Leung Chiu Wai
Alan Mak Siu Fai
Eric Tsang Chi Wai
Anthony Wong Chau Sang
Films :
Infernal Affairs
 
< Précedent
Page 1 : Test DVD 1 (le film)
 
 Notes  
Réactions et commentaires sur notre forum.



Après une sortie sur les écrans français, Studio Canal nous propose aujourd'hui ce film en dvd, avant de poursuivre sur sa lancée et d'éditer prochainement les deux autres opus de la maintenant célèbre trilogie.

 
interviews

Il s'agit en fait d'un documentaire réalisé par Frédéric Ambroisine, constitué de différents interviews remontés ensemble. Les participants sont des pièces maîtresses du film, parmi lesquelles on peut retrouver les co-réalisateurs Andrew Lau et Alan Mak, le scénariste Felix Chong, l'actrice Kelly Chen et l'acteur Anthony Wong.

On revient bien entendu sur la genèse d'Infernal Affairs, mais ce qui ressort le plus de ces 15 intéressantes minutes, c'est la volonté affichée de « faire un film commercial, pour gagner de l'argent ». Pas de prétexte fallacieux, de défi esthétique ou dramatique, l'objectif est clair : se doter des meilleurs atouts pour faire un carton au box office. L'intervention pleine d'humour d'Anthony Wong, qui déclare s'intéresser avant tout à son cachet, vient conclure à point la démonstration. Pour lui, l'argent est un excellent baromètre, le meilleur critère pour choisir un rôle : si la production lui propose un bon salaire, c'est qu'il y a de gros enjeux financiers et donc que la qualité sera au rendez-vous. Cela se tient et on sent que c'est un homme d'expérience qui parle. Car qui plus que lui a tourné dans tant de films hongkongais « fauchés » ?

 
 
autour du film

- Making Of : il s'agit ni plus ni moins d'un making of auto promotionnel d'une durée de 16 minutes, au cours duquel tout le staff ne tarit pas d'éloges sur l'aventure « Infernal Affairs ». Entrecoupé d'extraits du film, de scènes de tournage vidéo et d'interviews (Andy Lau, Tony Leung, Anthony Wong, Eric Tsang, etc.), l'exercice n'est pas inintéressant : les acteurs analysent le comportement du personnage qu'ils incarnent à l'écran et les créateurs livrent quelques anecdotes. (On regrettera cependant l'absence de traduction du nom des multiples intervenants.)

- Scènes ratées : ce bonus constitue un bêtisier de 14 minutes, dans lequel les acteurs butent, chutent et rigolent. Un bon moment pour les amateurs du genre.

- Dossier confidentiel : ce petit programme de 6 minutes nous présente une cérémonie de bénédiction des acteurs et de l'équipe technique du film (un «prêtre» pose ainsi des bougies sur la tête des participants pendant que ceux-ci prient), une séance de dédicace, un banquet (Eric Tsang découpe avec une grande dextérité un cochon laqué !), la post-synchronisation et de nombreux extraits du tournage. Ces derniers sont intéressants car on y découvre les dessous de certaines scènes choc (comme par exemple la chute d'un policier sur une voiture).

- Comparatif film/storyboard (multi-angles) : 5 scènes différentes nous sont présentées à gauche de l'écran sous format «cinéma» (scope 2:35) et à droite sous format «storyboard», permettant ainsi au spectateur de comparer le découpage scénique tel qu'il a été préalablement imaginé avec sa traduction finale. En sélectionnant les angles 2 et 3, il a de plus la possibilité de passer le format souhaité (stroryboard ou cinéma) en plein écran.

 

 
fin alternative

D'une durée d'environ 8 minutes (dont 3 de générique !), ce bonus nous propose de suivre la fin alternative d'Infernal Affairs, très différente de celle qu'on a pu voir en salles et aussi bien plus courte.

La fin alternative est présentée en 16/9 ème , format respecté 2:35, en cantonais avec sous-titres français optionnels, Dolby Digital 2.0. On constate une absence de doublage en français, conséquence de la non exploitation de cette fin sur les grands écrans hexagonaux.

bandes annonces

On trouvera ici la bande annonce de chaque épisode de la trilogie Infernal Affairs : le spot télé français pour le premier opus et les bandes-annonces cinéma pour les deux suivants. Elles sont présentées en 16/9 ème , 2:35 et cantonais (Dolby Digital 2.0) avec sous-titrage optionnel français.

 

conclusion

Infernal Affairs est devenu en quelques mois seulement un nouveau classique du cinéma hongkongais, fleuron d'une industrie locale toujours en lutte contre le géant américain. Les acteurs, la mise en scène, la photographie, le scénario, tout a concouru à porter ce film au plus haut dans le cœur des cinéphiles. (Brad Pitt en a depuis acheté les droits et Martin Scorsese prévu d'en réaliser un remake !)

Studio Canal lui fait aujourd'hui honneur en éditant un double dvd de très bonne tenue (hormis les quelques réserves qu'on pourra émettre sur l'image), doté de suppléments conséquents. Mieux qu'une simple copie du dvd hongkongais, des bonus sont ajoutés (interviews exclusives), le commentaire audio sous-titré en français et le master utilisé en meilleur état.

Un dvd indispensable en attendant la suite de la trilogie…

 
Page :  1  2   Top
Précedent :
Page 1 : Test DVD 1 (le film)

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com