Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Celestial : le rêve des cinéphiles HK ?
L'apport de Celestial 1/1 - Page 2
Infos
Auteur(s) : David-Olivier Vidouze
Date : 1/2/2003
Type(s) : Analyse
Information
 
 Liens du texte  
Personnes :
Paul Fonoroff
Jade Leung Ching
Bey Logan
Films :
L' Hirondelle d'or
Le Sabre infernal
Studios :
Shaw Brothers
 
< Précedent
Page 1 : Arrivée de Celestial


Restauration d'un patrimoine de 760 films

Début 2002, la Shaw Brothers a monté un laboratoire de restauration numérique entièrement dédié à son patrimoine, dirigé par un spécialiste Américain (voir à ce titre l'interview de Thomas Thurman dans le numéro de février 2002 de la revue Positif), constitué d'une trentaine de personnes et doté d'un budget de près de 2 millions de dollars américains.

Le catalogue représente 760 films sous la forme de négatifs originaux, souvent dans un piteux état du fait de leur mauvaise conservation (aggravé par un taux d'humidité de 90% et des températures voisines de 35°C dans la région) : voile vert, voile d'affadissement, éraflures, problèmes de collure… chaque titre ayant ses propres dégâts !

Il faut compter de 3 à 4 jours de travail pour restaurer numériquement un film destiné à la vidéo. Mais ce n'est pas l'unique destination de toutes les œuvres de la Shaw Brothers : en effet, une vingtaine de titres par an, choisis pour leur intérêt historique et leur potentiel commercial, sont restaurés de façon bien plus approfondie. Le travail nécessite alors plus de trois semaines (24 heures sur 24 et 7 jours sur 7) et une copie en 35 mm est tirée pour rendre possible une exploitation en salles. Ce fut le cas de Come Drink With Me.

La restauration de l'intégralité du catalogue de la Shaw Brothers doit être achevée en moins de trois ans, ce qui représente un travail titanesque. Mais ce qui fait aujourd'hui plaisir, c'est que le résultat est à la mesure des investissements réalisés.

approches technique et éditoriale des dvd celestial

Le logo d'IVLJe laisserai de côté le support VCD, après avoir tout de même rapporté que le niveau technique est éblouissant ! L'achat des films sous ce format est donc tout à fait recommandé à qui veut s'offrir tout ou partie du catalogue Shaw pour un moindre coût.

Tout d'abord, une énorme déception : la restauration est d'un tel niveau d'excellence qu'il nous paraissait gagné que l'éditeur IVL nous proposerait les titres en format anamorphique, d'autant plus qu'ils ont été tournés pour la quasi totalité en 2.35 (le Shawscope !) et qu'IVL a déjà sorti des DVD en 16/9 ème (heureusement, l'image conserve cependant une qualité correcte si elle est gonflée en 16/9 ème ). Les missives incendiaires n'ont pas tardé à inonder les boîtes mails de Celestial et IVL, et on nous promet pour la suite du catalogue un transfert anamorphique. On verra ce qu'il en sera…

Si l'image est impressionnante dans sa globalité (on sent tout de même que certains films ont été plus faciles à restaurer que d'autres : meilleures sources, plus de temps consacré…), les bonus, qui diffèrent selon les titres (les « gros » films, tels que Come Drink With Me , sont plus gâtés que les autres : commentaires audio et plus d'interviews notamment) ne sont pas en reste. Ainsi, Celestial nous propose :

- la bande annonce originale,
- la bande annonce de la sortie après restauration,
- les bandes annonces d'autres titres issus de la même « fournée »,
- des photos de tournage,
- des photos promotionnelles,
- des affiches publicitaires,
- des biographies : acteurs, metteurs en scène, chorégraphes…
- des interviews en anglais ou en cantonais sous-titré anglais : acteurs du film, acteurs étrangers au film (Jade Leung pour Magic Blade, par exemple), metteurs en scène, chorégraphes, journalistes spécialisés dans le cinéma hongkongais (Paul Fonoroff, Bey Logan )…

Les films sont proposés en format audio 5.1, dans la langue de tournage et éventuellement une deuxième langue (cantonais si la langue de tournage est le mandarin et vice-versa). Ils sont dotés d'un sous-titrage optionnel en anglais, chinois, malais ou indonésien. On notera un défaut de sous-titrage récurrent sur les premiers DVD : les sous-titres apparaissent parfois deux fois de suite (ils défilent donc très rapidement). Ce défaut a été maintes fois signalé et il est à parier qu'il sera prochainement corrigé pour les nouvelles éditions.

Les DVD sont codés pour la zone 3, qui correspond à l'Asie du Sud-Est.

Quel avenir pour la diffusion des films de la shaw brothers ?

760 titres distribués sur 3 années : il faut espérer que le succès de la collection sera au rendez-vous ! Le processus de restauration se faisant au fil de l'eau, il est tout à fait possible à Celestial de stopper son programme.

A-t-on l'espoir de voir un jour les films de la Shaw Brothers édités en Occident ? Il va sans dire que, pour rentabiliser les coûts de restauration, Celestial a intérêt à distribuer ces films dans le monde entier. Le codage en zone 3 tend d'ailleurs à prouver que des négociations sont envisagées (peut-être déjà entamées ?). Mais, d'un autre côté, la société occidentale qui souhaitera distribuer ces films devra acquérir les droits de l'ensemble du catalogue, soit 760 films ! L'investissement sera lourd, pour un nombre de titres susceptibles d'intéresser un public étranger assez limité (de plus, les vrais fans auront déjà leur exemplaire hongkongais !). En effet, outre les films d'arts martiaux, quelques polars et quelques films d'horreur, je doute que les comédies musicales, les comédies et les drames passionnent les foules (et c'est bien dommage) ! Un pari risqué pour un distributeur… Le salut ne pourra vraisemblablement venir, dans un premier temps, que des Etats-Unis qui touchent un public plus large grâce à l'anglais. Soyons patients !!!

David-Olivier Vidouze (février 2003)

Mise à jour de juillet 2003

Heureusement pour tous les cinéphiles non anglophones ou ne possédant pas un lecteur dvd multizones, les événements m'ont donné tort. Et j'en suis ravi !!!

Ce même mois de février 2003, au cours duquel je rédigeais un article pessimiste sur la parution des films de la Shaw Brothers en dvd dans l'hexagone, Manuel Chiche, fondateur de la jeune, dynamique et cinéphile société Wild Side Video se rendait à l'American Film Market de Santa Monica pour signer un contrat de diffusion avec Celestial. Il s'engageait, dans un premier temps, à éditer sur 2 ans 46 films de la SB parmi les plus célèbres ( La 36ème Chambre de Shaolin, Come Drink With Me - rebaptisé L'Hirondelle d'Or -, La Rage du Tigre ...) sur support numérique et à assurer la diffusion d'au moins un titre par an sur grand écran ( Come Drink With Me - L'Hirondelle d'Or sera le premier, avec une sortie prévue pour janvier 2004 et La Rage du Tigre en janvier 2005).

Les premiers dvd sortiront en mars 2004 dans la collection "Les Essentiels de la Shaw Brothers". Il s'agira de la célèbre "Trilogie de la 36ème Chambre", avec les trois films disponibles à l'unité (digipack cartonné) ou en coffret. Celui proposera en bonus un mythique documentaire de 82 minutes réalisé par la télévision française en 1983 : Citizen Shaw . 43 films suivront sur deux ans. Du bonheur !

Plus d'information sur le contenu des dvd (bonus, caractéristiques techniques...) et la politique éditoriale de Wild Side Video dans l'interview réalisée auprès de Manuel Chiche le 15 juillet 2003.

David-Olivier Vidouze (juillet 2003)

conclusion

 
Page :  1  2   Top
Précedent :
Page 1 : Arrivée de Celestial

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com