Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
La Divine    (1934)

Réalisateur :
Ng Wing Gong

 
Autres titres : The Goddess (Titre HK)
神女 (Titre HK)
San Lui (Titre HK)
Shen2 Nu:3 (Titre HK)
Pays : Chine
Studio : First Shanghai Film Studio, Lianhua Film Company
Genre : Drame
Durée : 85 min.
Vidéo : Noir & Blanc
Audio : Muet (Mandarin)
 
 Casting :  
Ruan Ling Yu
Cheung Chi Chik
Lai Hang
Li Chun Pan
       
 
(équipe et casting complet)

Résumé

Une jolie femme exerce le plus vieux métier du monde pour élever son fils et lui payer une éducation à l’école. La prostituée mène une vie d’enfer dans le quotidien sous la menace de Zhang, un maquereau qui sous prétexte de la protéger des voyous de Shanghai, lui extorque régulièrement de l’argent. Un jour, sous la pression des parents d'élèves, le conseil d’administration, afin de protéger la réputation de l’établissement, décide de renvoyer l'enfant à cause de la profession de la mère. Par ailleurs, Zhang vole toutes ses économies et vend son fils. Cette mère célibataire, poussée à bout, craque et commet l’irréparable…
 
  Critique  

La Divine est une œuvre que Ruan Lingyu a tourné alors qu’elle était au faîte de sa gloire. Elle se suicidera suite aux rumeurs de liaisons adultères l’année d’après. Avec le temps le souvenir de la belle Chinoise avait tendance à s’estomper dans la mémoire du public jusqu'à ce que le réalisateur Stanley Kwan lui rende hommage dans son Center Stage (avec  
 
>> lire les 2 critiques complètes de ce film Arnaud Lanuque 1/3/2004
 
  Notes  
1.  En 1986, la chaîne de télévision ATV de Hong Kong a ressuscité le mythe de la Greta Garbo chinoise à travers la saga autobiographique Ruan Ling Yu avec Cecilia Wong Hang-sau dans le rôle de la star suicidée. Cette série de 20 épisodes qui a battu les records d’audience à Hong Kong a été diffusée en Chine. Les Chinois d’outre-Atlantique se ruaient dans les vidéos clubs… Les cinéphiles les plus acharnés commençaient alors à se renseigner davantage sur Ruan Ling Yu. En 1992, Stanley Kwan a porté à son tour à l’écran sous l’aspect d’un "documentaire fiction" le destin tragique de la star légendaire, Centre Stage, avec cette fois-ci Maggie Cheung incarnant Ruan Ling Yu. Miss Cheung fut la première actrice asiatique à être sacrée en Europe.  
2.  Flash back ! Des décennies en arrière à l’époque du muet. Parmi les 100 meilleurs films chinois, figure Shen Nu (littéralement La Déesse) rigoureusement traduite par "La Divine". Troublante coïncidence avec Greta Garbo dont l’un de ses films-phares fut La Divine.  
Haut 

Galeries de l'équipe et du casting
 
 Casting : (si la photo est disponible)  (Masquer) (équipe et casting complet)

Ruan Ling Yu
 
Haut 

   
Haut 

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com