Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Black Cat    (1991)
Black Cat, il faut bien l’avouer, n’est qu’un "simple" remake inavoué (aucune mention au générique, mais c’est chose courante à Hong Kong) du Nikita de Besson. Alors forcément, il y a du mieux et du moins bien (pas que du moins bien, vous l’aurez tout de même noté !) : Simon Yam et Jade Leung font bien pâles figures à côté de Tcheky Karyo et Anne Parillaud. Jade Leung est bien plus athlétique qu’Anne Parillaud, certes, mais il lui manque le côté animal sauvage pris au piège que cette dernière développait avec brio. En revanche, on s’ennuie moins dans la version hongkongaise : pas de séquences débiles avec une pseudo Jeanne Moreau, pas de dragouille dans la supérette du coin avec un clone de Jean-Hugues Anglade… : tout va beaucoup plus vite (la version hongkongaise est du reste bien plus courte). Cependant, les deux films sont à égalité pour la bluette, style série rose, entre l’héroïne et son petit copain : l’un touche le ridicule avec l’amoureux-romantique-caissier, tandis que l’autre l’atteint avec l’amoureux qui a le cœur à droite au lieu de l’avoir à gauche et ça va le sauver mais chut, je vous ai rien dit.
En conclusion, Black Cat amusera aussi bien ceux qui ont adoré Nikita, car c’est toujours une curiosité de voir le traitement hongkongais d’un film qui nous a plu, que ceux qui l’ont détesté, car c’est jouissif de se dire qu’à Hong Kong, avec le même sujet, ils font beaucoup mieux !
David-Olivier Vidouze 9/1/1999 - haut

Index de la page
 9/1/1999 David-Olivi...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com