Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Les Trois Voies du Poing de Hung
Les taos 1/1 - Page 3
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 30/1/2005
Type(s) : Analyse
Reflexion
Critique
 
 Liens du texte  
Personnes :
Chang Cheh
Vincent Chiu Man Chuk
Lau Kar Leung
Lau Kar Wing
Jet Li
Films :
La 36ème Chambre de Shaolin
Le Combat des Maîtres
Dance Of Death
Fists And Guts
2 Héros
Le Singe fou du kung-fu
Lady Kung Fu
Il était une fois en Chine
Le Temple de Shaolin
Le Chinois se déchaîne
Wang Yu défie le Maître du Karaté
Tai Chi Master
Lexique :
Kwoon
Wushu
 
< Précedent
Page 2 : Leçon de cinéma
 
Suivant >
Page 4 : Notes


Le spectacle des taos.

Les prestations de taos avaient été un élément récurent de la série des Wong Fei Hung et ce dès le premier film. Au début du ciné kung-fu moderne cependant elles se trouvèrent reléguées n'être qu'un exercice pittoresque dans une scène introduisant un kwoon chinois (gymnase). On y voyait les élèves, en arrière plan la plupart du temps, faire un ou deux enchaînements puis l'histoire du film reprenait et l'exercice prenait fin ni plus ni moins.  

 

Un court métrage entièrement centré sur la prestation de formes et avec une perspective didactique en plus, Trois Voies marque une date importante dans le cinéma kung-fu moderne tout autant que Heroes Two et le reste des films du premier cycle de Shaolin de Chang Cheh. Pour ce quatuor de films, Lau Kar Leung conçut d'autres scènes de prestation à la fois pour des génériques d'ouverture de même que des scènes d'entraînement. Lau Kar Leung entama sa propre œuvre avec Spiritual Boxer où il put donner toute son ampleur à sa conception didactique du cinéma martial avec notamment des scènes de prestation auxquelles il apporta une maîtrise et un raffinement inégalé. (voir Challenge of The Masters, 36th Chamber of Shaolin, Mad monkey Kung Fu, My Young Auntie etc). Il réalisa aussi un second court métrage de forme en 1978, présenté en prélude pour le film Fists and Guts mettant en vedette son frère Lau Kar Wing.

Les scènes de taos devinrent un élément récurent des films d'arts martiaux, tant pour des scènes d'entraînement que des génériques. On les retrouva surtout dans des kung-fu comédies telles Snake in The Eagle's Shadow ou Dance of Death. Cependant, elles y prenaient d'habitude une tournure tout à fait acrobatique et même souvent carrément fantaisiste, ce qui allait de soit étant donné que la plupart des acteurs des chorégraphes et des metteurs en scènes de ces films étaient issue de l'Opéra de Pékin sans soucis de véritable authenticité ou de volonté didactique bien qu'il y ait quelques exceptions ici et là.

 

On retrouve aussi des prestations de taos dans les films martiaux mettant en vedette des acteurs entraînés au Wu Shu chinois (par exemple Shaolin Temple et Tai Chi Master avec Jet Li , la série des Once Upon A Time In China avec Jet li d'abord puis Vincent Chiu Man Chuk). En fait dans des démonstrations compétitives les athlètes Wushu gagnent leurs points avec la perfection de leurs prestations comme dans des compétitions de danse ou de patin artistique. Cela donne des spectacles au cinéma qui sont de superbes ballets martiaux mais qui manquent d'habitude d'extravagance typique de la kung-fu comedy et surtout l'âpreté et le tranchant que l'on retrouve dans les prestations mises en scène par Lau Kar Leung, de même que le soucis du détail didactique. On trouve donc ces spectacles très beaux et spectaculaires mais on en apprend vraiment rien du style martial démontré.

Trois Voies du Poing de Hung n'est qu'un court métrage de 7 minutes montrant des acteurs en train de faire des formes, il ne devrait donc intéresser que les amateurs de cinéma kung-fu et peut-être quelques vrais pratiquants d'arts martiaux. Pour les premiers surtouts Trois Voies représente une pièce longtemps manquante dans la filmographie de Lau Kar Leung . En effet bien que Spiritual Boxer soit son premier film c'est tout de même avec ce court métrage que remonte s'est vrai début en tant que metteur en scène martial et constitue les premiers balbutiements d'une œuvre qui allait donner un nouvel élan au ciné kung-fu. et amener au genre quelques un de ces meilleurs film.
 
Page :  1  2  3   4  Top
Précedent :
Page 2 : Leçon de cinéma
Suivant :
Page 4 : Notes

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com