Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Story Of A Discharged Prisoner : les lendemains sont-ils meilleurs ?
Des thèmes éternels 1/1 - Page 2
Infos
Auteur(s) : Arnaud Lanuque
Date : 22/12/2004
Type(s) : Critique
Information
 
 Liens du texte  
Personnes :
Chang Cheh
David Chiang Da Wei
Chow Yun Fat
Chu Yuan
Patrick Lung Kong
Sai Gwa Paau
Ti Lung
Patrick Tse Yin
John Woo
Films :
Le Syndicat du crime
Just Heroes
The Killer
Story Of A Discharged Prisoner
 
< Précedent
Page 1 : Le film qui a inspiré John Woo


Frères de sang

Le thème de l'amitié fraternelle est clairement l'apport le plus important de John Woo à l'histoire de Story Of a Discharged Prisoner. Pour autant, ce thème n'est pas complètement absent de l'œuvre de Patrick Lung. On le remarque à travers le respect qui unit Patrick Tse à son ancien compagnon de crime (Story Of a Discharged Prisoner dans un rôle plus étoffé que ces figurations des années 70/80). Les deux hommes se connaissent bien, s'apprécient et sont prêt à s'aider l'un l'autre. On retrouve là les grands traits de l'amitié mythique liant Ti Lung à Chow Yun Fat mais sans le coté sublimé que lui donnera Woo, héritage de son mentor Chang Cheh. On peut cependant remarquer un autre emprunt du réalisateur de The Killer à Story Of a Discharged Prisoner pour élaborer son Mark. Dans le premier tiers du film, Patrick Tse se lie d'amitié avec un des habitants du bidonville. Celui-ci a une caractéristique intéressante : Il est cul de jatte. Mélangeons ce personnage (avec un handicap un peu moins extrême tout de même) à celui de Sai Gwai Pau et on obtient une belle ébauche du légendaire Mark Gor.

Si on veut aller plus loin, on peut également trouver une certaine ressemblance entre ce jeune garçon qui veut apprendre le crime auprès de Patrick Tse avec celui qui poursuit David Chiang de ses assiduités dans Just Heroes.

L'œil vif, le sourire ravageur : Tout Chow Yun Fat est là !

Pas de jambes, pas de flingues

Violence réaliste

A Better Tomorrow a été une œuvre fondatrice dans sa manière de mettre en scène des fusillades ultra stylisées où chorégraphie créative et réalisation à la précision quasi mathématique se marient en un tout furieux et esthétique. Encore aujourd'hui, le film est une référence du genre (ah, cette fameuse séquence dans le restaurant…). On se doute bien que le film de 1967 ne peut égaler l'œuvre de 1986. Mais, replacé dans son contexte, Story of a Discharged Prisonner a de belles qualités à faire valoir.

Les quelques scènes d'action qui parsèment le film sont marquées du sceau de la violence et de l'énergie. Pas de chorégraphies longues et complexes mais une approche plus réaliste (n'excluant pas quelques mouvements martiaux) mettant l'accent sur l'impact. Ce résultat est atteint par un montage étonnamment découpé pour l'époque ainsi que la mise en valeur des chutes et autres destructions d'objets environnants. Evidemment, la conviction des acteurs (Patrick Tse en tête) participe également pour beaucoup à l'efficacité de ces séquences. Précisons cependant que tout est loin d'y être parfait : Les faux raccords sont nombreux, la vitesse des coups fluctue grandement et certaines actions sentent le téléphoné… Mais ces défauts n'empêchent pas pour autant ces scènes de fonctionner.

Maladroit mais efficace, voila une façon adéquat de décrire la réalisation de Story of a Discharged Prisonner. En cela, Patrick Lung s'inscrit exactement dans le même courant que les autres metteurs en scène officiant dans ce type de productions comme Chor Yuen. Budgets réduits et temps de tournages très courts étaient des contraintes avec lesquels il fallait invariablement composer. Pas vraiment les meilleures conditions pour fignoler la mise en scène. Mais les capacités d'adaptation des réalisateurs permettaient de contourner une bonne part de ces obstacles. Après tout, il s'agit là de l'essence même du cinéma de l'ex-colonie Britannique.

Il est temps de régler ses comptes avec Lung

L'Heroic Bloodshed de 1967

Chercher à déterminer lequel du film de Patrick Lung ou de John Woo est le meilleur serait vain. Chaque œuvre porte en elle la marque de son époque et la signature d'un réalisateur de talent.

La fin des années 60 est une période de déclin pour le cinéma cantonais. Sa fin (temporaire) est proche. A ce titre, Story of a Discharged Prisoner a des airs de dernier baroud d'honneur, un représentant exemplaire de ce que ce cinéma peut donner de mieux… Malgré les indéniables défauts traditionnels avec lesquels la production en cantonais de l'époque a toujours du composer. A contrario, A Better Tomorrow est à l'avant garde d'un nouvel age d'or. Le film de John Woo parvient à unir en une œuvre cohérente deux univers différents, celui des productions en mandarin avec le thème de l'amitié fraternelle cher à Chang Cheh et celui des films en cantonais à travers tous les emprunts au film de Patrick Lung.

Si l'industrie parvient à conserver la conscience de ces différents héritages et sa légendaire capacité d'adaptation aux goûts du public (ayant permis au cinéma cantonais de ressusciter à partir du milieu des années 70), son succès est garanti. Alors, à quand le prochain remake de ce classique qu'est Story of a Discharged Prisonner ?

 
Page :  1  2   Top
Précedent :
Page 1 : Le film qui a inspiré John Woo

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com