Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Quand le dragon était petit : Un regard sur Bruce Lee enfant acteur.
Enfant acteur du cinéma cantonais 2/2 - Page 4
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 9/4/2005
Type(s) : Information
 
 Liens du texte  
Personnes :
Kwan Tak Hing
Lau Kar Leung
Bruce Lee
Lexique :
Fong Sai-yuk
Hung Gar
Wu Xia Pian
 
< Précedent
Page 3 : Un acteur d’occasion
 
Suivant >
Page 5 : Le jeune Rebelle


À cause des conflits entre nationalistes et communistes en Chine continentale puis la prise de pouvoir des communistes, Hong Kong au tournant des années 50, était devenu un véritable camp de réfugiés urbain à l'intérieur duquel des centaines de milliers de gens, la plupart déracinés, vivaient dans des conditions extrêmement précaire. C'est dans ce contexte que plusieurs genres se développèrent de manière particulière à l'intérieur du cinéma de langue cantonaise de Hong-Kong. Si les films d'opéra ou d'arts martiaux se voulaient être des films d'évasions parfois ouvertement nostalgiques, le cinéma cantonais avait aussi ses pieds fermement implantés dans la réalité hongkongaise contemporaine à travers les genres du mélodrame et de la comédie (à la fois burlesque et satirique) reflétant d'une manière souvent aiguë certaines réalités sociale de l'époque. C'est dans ces genres que Bruce Lee apparaissait. Les productions filmiques cantonaises étaient la plupart du temps de facture filmique médiocre mais ces lacunes étaient compensées pas une verve populaire inspirée et des acteurs au jeux expressif et bien senti ce à quoi Petit Dragon excelait.

 

 

Mis à part les films d'opéra et les mélodrames, le cinéma cantonais était aussi très accès sur le cinéma d'art martiaux qu'il s'agissent de wu xia pian fantaisistes, ou de récits tournant autour de héros martial folklorique tel Fong Sai-yuk et bien sûr Wong Fei-hong.  Petit Dragon n'est jamais lui-même apparu dans de tels films. Même si il s'avéra être un adepte martial assidu et très doué, il garda cet aspect de sa vie séparé de sa carrière au cinéma. Si son personnage se bagarrait dans des films, ces batailles n'avaient rien de martial. Parce que son père était un acteur influent et parce qu'il travaillait dans le même milieu, Bruce n'avait pas moins une certaine familiarité avec ce genre de cinéma et ceux qui y jouaient. Lau Kar Leung par exemple a affirmé l'avoir très bien connu. Il lui aurait même enseigné quelques notions de Hung Gar. Les films martiaux les plus populaires étaient bien sûr ceux de Wong Fei-hung mettant en vedette Kwan Tak Hing, une série qui insistait sur une représentation réaliste et authentique des arts martiaux. Pas d'effets spéciaux ou de surnaturel dans ces films. Même si la chorégraphie des combats tendait à être quelque peu théâtrale cette démarche pour une certaine authenticité n'en n'était pas moins assez unique à l'époque et peut avoir influencé Bruce Lee dans son propre démarche « vérité » des arts martiaux à l'écran durant sa période kung-fu.
 
Page :  1  2  3  4   5  6  7  8  9  Top
Précedent :
Page 3 : Un acteur d’occasion
Suivant :
Page 5 : Le jeune Rebelle

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com