Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Young Master / La Danse du Lion, la mise en place du système Jackie
The Young Master 1/2 - Page 1
Infos
Auteur(s) : Arnaud Lanuque
Date : 23/11/2004
Type(s) : Critique
Analyse
 
 Liens du texte  
Personnes :
Jackie Chan
Willie Chan Chi Keung
Sammo Hung Kam Bo
Lo Wei
Wai Pak
Jimmy Wang Yu
Yu Jim Yuen
Yuen Woo Ping
Films :
Le Maître Chinois
La Hyène intrépide
Le Chinois se déchaîne
La Danse du lion
Studios :
Golden Harvest
Lexique :
Triades
 
< Précedent
Index
 
Suivant >
Page 2 : Partie 2


Véritable film charnière dans la carrière de Jackie Chan, The Young Master confirmera son rang de super star du box office. Ce rang, il l'avait obtenu grâce au succès de Snake In The Eagle's Shadow et Drunken Master. Son retour sous la houlette de Lo Wei s'était plutôt bien passé, le réalisateur/producteur prenant acte de la nouvelle popularité de son poulain lui avait laissé un contrôle total sur le dernier film les liant. Jackie en profita pour prendre les rênes de la mise en scène en plus du reste. Le résultat, ce fut Fearless Hyena, quasi remake de ses films avec Yuen Woo Ping… En moins bien ! Le métrage sera tout de même un gros succès commercial.
Le difficile apprentissage du jeune maître…

Libéré de son contrat avec Lo Wei, Jackie va se laisser piéger par le réalisateur de Fist Of Fury en signant avec lui un nouveau contrat mais laissé blanc. Lo y ajoutera des conditions exorbitantes (10 000 000 HK$ d'indemnité s'il quitte la compagnie Wei, alors que les deux hommes avaient convenu de 100 fois moins !) l'assurant que la star ne pourra jamais s'affranchir de sa tutelle. Dégoutté, et sur les conseils de Willie Chan, Jackie va tout de même passer à la Golden Harvest. Lo Wei n'abandonnera pas pour autant et fera même appel à une triade afin de récupérer la jeune star. Face à de telles pressions, Jackie n'a pas le choix et doit revenir travailler pour la compagnie de Lo. Mais en réalité, alors qu'il fait semblant de préparer le second Fearless Hyena, Jackie fait régulièrement l'aller retour dans les studios de la Golden afin de tourner The Young Master. Finalement, le différend sera résolu quand la Golden acceptera de payer les énormes indemnités demandées par Lo et que l'acteur Jimmy Wang Yu se chargera d'écarter les triades. Une genèse mouvementée pour cette deuxième réalisation. Sa réussite artistique et commerciale n'en est que plus admirable.

Un tournage éreintant pour Jackie Le combat comique : la spéciajlité de Jackie

 

Le maître Chinois

The Young Master pose les bases de l'indépendance professionnelle et artistique de Jackie Chan. L'indépendance professionnelle, c'est bien sûr le fait de se rallier la Golden Harvest qui lui laissera toujours une grande marge de manœuvre dans ses travaux. L'indépendance artistique y est aussi partiellement liée. Libéré des influences de Lo Wei et Yuen Woo Ping, Jackie peut s'exprimer pleinement.

Contrairement à son grand frère Sammo Hung et bien qu'il s'en défende, Jackie Chan est un traditionaliste. Il ne cherche pas à révolutionner, ou même simplement modifier, les thématiques des genres qu'il aborde. Dans The Young Master, le rapport au maître l'illustre bien. Alors que son comportement est pour le moins critiquable (il n'hésite pas à frapper ses élèves, ne les écoute pas…), Dragon ne remet jamais en cause son autorité. Jusqu'au bout, il continuera à obéir à son Sifu. La seule fois où il esquisse un mouvement de révolte, il s'agit en réalité d'un acte de confiance désespérée, le personnage fait appel aux sentiments de son maître car il sait que l'homme est bon et comprendra son geste.

Il est tentant de faire un parallèle avec sa vie personnelle, ce rapport au maître semblant bien être celui qu'entretenait Jackie envers Yu Jim Yuen. Si l'on suit cette logique jusqu'au bout, on pourrait voir dans le personnage de Wai Pak, cet élève chassé de l'école par le Sifu, une représentation de Samo Hung ! Tout comme dans la réalité, les deux hommes sont « frères », ils reconnaissent l'importance du lien affectif qui les unit mais sont en rivalité constante. Alors que Samo, durant leur jeunesse à l'opéra de Pékin, était connu pour les brimades qu'il faisait subir à ses petits camarades, Tiger adopte exactement le même comportement (il se moque de Dragon, lui donne des ordres comme à un serviteur). Le choix de Wai Pak, acteur froid et antipathique, pour l'interpréter ne doit rien au hasard, il assure Jackie que le public sympathisera envers son personnage. L'affaire aurait été moins aisée si un acteur avec le charisme d'un Samo l'avait interprété. Décidemment, The Young Master est bien le film de l'affirmation pour Jackie !

Le maître frappe ses élèves
Renvoi d'un élève indiscipliné
 
Page :  1   2  Top
Précedent :
Index
Suivant :
Page 2 : Partie 2

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com