Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview de Clement Cheng : Gallants
Séquences d’animation et Andy Lau 1/1 - Page 8
Infos
Auteur(s) : Thomas Podvin
Date : 1/6/2011
Type(s) : Interview
 
 Liens du texte  
Personnes :
Chen Kuan Tai
Gordon Lam Ka Tung
Andy Lau Tak Wah
Bruce Leung Siu Lung
 
< Précedent
Page 7 : Bruce Leung et Chen Kuan Tai
 
Suivant >
Page 9 : Les films, c’est du divertissement


HKCM: Pouvez-vous nous parler des séquences d'animation, et pourquoi elles étaient si importantes? Le style fait très manga chinois (manhua)?

Clement Cheng: J'ai toujours aimé l'animation et le manga. Nous avons tourné des scènes live, mais ça ne marchait pas, parce que, pour moi, le temps qui passe est comme un magicien. Par exemple, un journal d'aujourd'hui ne vaut rien. Il coûte peut être cinquante centimes, je ne sais pas. Mais un journal qui date d'un siècle devient de grande valeur. Donc nous voulions créer cette illusion : pour imaginer le passé, l'animation aide et permet aux gens de s'y projeter. Tout le monde peut interpréter à sa manière ce qui s'est passé 30 ans plus tôt. C'est ce qui explique ce choix [ de l'animation]. Et j'ai trouvé ça fun de faire ça, par ailleurs. Ça a donné un petit côté “jeune”, un peu anime, plus stylé.

Les scènes d'animation.

 
HKCM: J'ai lu qu'Andy Lau avait voulu vous donner plus d'argent, en plus du budget initial, pour que ces scènes d'animation soient faites.
Clement Cheng: En effet. M. Lau a lu le script il y a à peu près deux ans. Lorsqu'on a eu le premier montage du film, il est venu le voir et il a dit, « Attendez, il n'y avait pas une séquence d'animation dans le film ? ». Deux ans après sa lecture, il s'en souvenait. J'ai été très surpris, et très reconnaissant, et j'ai le plus grand respect pour lui parce qu'il avait vraiment lu le script et qu'il s'en souvenait. Le producteur lui a dit : « Nous n'avons pas assez d'argent pour faire ça ». Il a demandé combien ça coûterait. On le lui a dit et il a répondu « d'accord, je vais le financer ». Que demander de plus?
 
HKCM: Quand le film a gagné les récompenses, avez-vous reçu un coup de fil de Grand Frère Andy Lau ?
Clement Cheng: Oui. En fait j'ai reçu un texto, tout le monde en a reçu un. Il est vraiment super sympa.
 
HKCM: Vous l'avez rencontré pendant la production ?

Clement Cheng: Oui, en fait on s'est vu trois fois.

 
HKCM: Je sais que Gordon Lam représentait la société de Lau, Focus Films, sur le plateau. Lau souhaitait un contrôle rigoureux ?
Clement Cheng: Non, il nous a totalement fait confiance. Il ne voulait pas s'immiscer. Gordon Lam était avec nous chaque jour; nous devions nous débrouiller ensemble pour que tout fonctionne.
 

Andy Lau avec Clement Cheng, Gordon Lam et Derek Kwok
(photo de la galerie Facebook de Clement Cheng).

 
HKCM: Le scénario a t-il beaucoup changé entre le moment où vous l'avez terminé et le tournage proprement dit? Avez-vous dû le retoucher sur le plateau?
Clement Cheng: Oui, mais pas beaucoup, juste les dialogues. Principalement la façon dont les personnages parlaient, parce que nous cherchions au maximum l'authenticité. Lorsque nous écrivions un dialogue pour Bruce Leung et Chen Kuan Tai, nous leur demandions toujours comment ils l'auraient dit si c'était eux. Et ils nous donnaient des idées et nous tournions le nouveau dialogue sur le plateau. C'est un processus très organique, très créatif.
 
 
Page :  1  2  3  4  5  6  7  8   9  10  Top
Précedent :
Page 7 : Bruce Leung et Chen Kuan Tai
Suivant :
Page 9 : Les films, c’est du divertissement

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com