Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
  >  DVD Wild Side
  >  CTV International
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Test DVD Wild Side du Justicier de Shanghai / Boxer From Shantung
Critique du film par David-Olivier Vidouze 1/1 - Page 2
Infos
Auteur(s) : David-Olivier Vidouze
Date : 20/8/2004
Type(s) : Critique
Information
Test DVD
 
< Précedent
Page 1 : Test DVD


Pour illustrer davantage le DVD de la Wild Side, voici la critique du film par David-Olivier Vidouze
le film

Année : 1972
Durée :
124 minutes.
Titres alternatifs : Killer from Shantung , The Shantung Boxer
Genre : arts martiaux.
Catégorie IIB

Réalisateurs : Chang Cheh, Baau Hok Lai (Pao Hsueh Li)

Assistants réalisateurs : Ho Chih Chiang, John Woo (Wu Yu Shen)
Producteur : Runme Shaw
Scénaristes : Chang Cheh, Ni Kuang
Directeurs de la photographie : Kung Mu To, Yuan Ting Pang
Musique : Chen Yung Yu

Chorégraphe des scènes d'action : Liu Chia Liang, Lau Kar Wing (Liu Chia Yung), Tong Gaai, Chan Chuen (Chen Chung)

Interprètes : Chen Kuan Tai, Cheng Lee (Ching Li), Guk Fung, Tin Ching, David Chiang, Wong Ching, Mario Milano, Fung Hak On, Wong Chung, Chiang Nan, Yen Shi-Kwan, Hsu Hsia, Cheng Hong Yip, Fung Ngai, Lee Man Tai, Bruce Tong Yim Chaan, Wong Mei, Chan Chuen, Shum Lo, Wong Kwong Yue, Lo Wai, Wong Pau Gei, Lee Chiu, Chan Dik Hak, Chow Yun Gin, Chik Ngai Hung, Dang Tak Cheung, Huang Ha, Chui Fat, Lau Jun Fai, Wong Shu Tong, Wan Faat.

Apparitions spéciales : Yuen Shun-Yi, San Kuai, Alan Chan Gwok Kuen, Ko Hung, Ho Pak Kwong, Tino Wong Cheung, Cheung Chok Chow, Leung Gwing Wan, Sai Gwa Paau, Lee Hang, Tsang Choh Lam, Liu Wai, Yuen Man Tzu.

Titre
Ku Feng et Chen Kuan-tai

 

résumé

Ma (Chen Kuan Tai) et son camarade Lo débarquent à Shanghai pour faire fortune. La vie est difficile et ils ne tardent pas à déchanter, lorsqu'ils rencontrent incidemment un parrain local élégant et fascinant, Mr. Tan (David Chiang). Les événements les amènent bientôt à s'opposer à une autre figure emblématique de la pègre, Mr. Tang. Sans s'acoquiner à l'un ou l'autre des deux camps, l'ambitieux Ma a pris la décision de régner lui aussi sur une partie de Shanghai. Son ascension ne sera pas des plus aisées...

 

critique par David-olivier Vidouze

Nous sommes en 1972 et la Shaw Brothers a décidé de réagir face au phénomène Bruce Lee (vedette de la Golden Harvest , fondée par un dissident SB, Raymond Chow, sur les ruines de la Cathay ) qui est en train de gagner le monde. Runme Shaw doit frapper un grand coup et commence alors à chercher un acteur doué en tant que comédien mais aussi en tant qu'artiste martial. Et qui mieux choisir qu'un véritable athlète, vainqueur du championnat de boxe inter-Asie en 1969 (catégorie mi-lourd) ? The Boxer From Shantung n'est pas à proprement parler le premier film de Chen Kuan Tai (il a déjà tourné six fois - principalement des apparitions - pour la Shaw Brothers), mais c'est bien la première fois qu'il tient le rôle central. Et c'est un coup de maître !

Toujours dans l'optique de concurrencer la Golden Harvest , The Boxer From Shantung a bénéficié d'un budget colossal dont le moindre sou est visible à l'écran. Les décors sont très beaux, les prises de vues en extérieur nombreuses, les costumes soignés, et on peut aussi noter la présence de grosses stars maison telles que David Chiang, Ching Li et Ku Feng.

Le scénario est travaillé et beaucoup moins simpliste qu'il n'y paraît : aucun des personnages ne semble trouver grâce aux yeux des scénaristes (Chang Cheh accompagné de l'indispensable Ni Kuang). Les méchants sont lâches, Mr. Tan (David Chiang) est une sorte de dandy au sort finalement peu enviable, Ma (Chen Kuan Tai) croyant trouver la gloire ne trouve que la mort, Chin (Ching Li) qui aspire à la paix choisit la fuite et Lo retourne dans son village de la province de Shantung... Shanghai n'est un eldorado pour personne, pauvres ou gangsters.

Mario Milano VS Chen Kuan Tai
Piégé une machette plantée dans le ventre

 

La relation entre Ma et Mr. Tan est très intéressante car ils exercent chacun une fascination pour l'autre. Ma n'a de cesse de copier Mr. Tan (il commence par les vêtements, puis le fûme cigarette en ivoire et enfin la cariole à ses initiales) tandis que Mr. Tan est fasciné par ce "paysan", artiste martial émérite et bien bel homme, qui n'a pas encore donné la mesure de ses ambitions. Ce sont un peu les jeux de l'amour qui se déroulent devant nous, tout en sourires (David Chiang n'en est jamais avare !) et en regards. Du reste, toute ambiguité disparaît lorsque Ma renonce à la femme qu'il aime pour rejoindre Mr. Tan et son "paradis des mauvais garçons", là où Jean Genet rejoint Fassbinder !

Mais que les fans de combats se rassurent, The Boxer From Shantung ne se réduit pas du tout à ces joutes amoureuses : au contraire, le film nous dispense de superbes scènes martiales et s'achève par une véritable séquence d'anthologie, encore plus impressionnante que celle de Vengeance ! (1970), même si elle manque complètement de crédibilité. Le sang gicle, les sabres tranchent dans le vif, les coups portés font très mal... pendant près d'une demi-heure ! Comme dans Vengeance !, la géographie des lieux est très importante et l'escalier central de la pièce joue un énorme rôle narratif, symbolique et cinématographique (on retrouve aussi ce symbolisme dans Have Sword, Will Travel [1969] lors du combat final dans la tour). Le héros essaie de monter, redescend, remonte, poursuit le méchant... sauf que là, Ma trouve une solution toute personnelle à ce problème ! Quatre brillants chorégraphes ont été nécessaires pour mettre en place les joutes martiales, la crême locale de l'époque : Liu Chia Liang, Lau Kar Wing (Liu Chia Yung), Tang Chia et Chan Chuen (Chen Chung).

David Chiang
Démo

 

The Boxer From Shantung a une durée relativement longue pour un film de cette époque (138 minutes pour la version cinéma) mais l'on ne s'ennuie pas une seconde, pris que nous sommes dans l'épopée de ce paysan s'imaginant un destin de caïd.

C'est un des nombreux films que Chang Cheh réalisa avec Baau Hok Lai (Pao Hsueh Li) et l'on trouvera au poste d'assistant réalisateur l'encore tout jeune John Woo.

The Boxer From Shantung aura droit à son remake en 1997 : Hero de Corey Yuen, avec Yuen Biao dans le rôle tenu par David Chiang et Takeshi Kaneshiro dans celui de Chen Kuan Tai, toujours produit par la Shaw Brothers. Une oeuvre bien inférieure à son illustre modèle.

Tout simplement un des plus grands films de Chang Cheh : un chef-d'oeuvre !

 
Page :  1  2   Top
Précedent :
Page 1 : Test DVD

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com