Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview avec Arthur Wong, chef op'
Hong Kong Society of Cinematographers 1/1 - Page 5
Infos
Auteur(s) : David Vivier
Thomas Podvin
Date : 12/1/2005
Type(s) : Interview
 
 Liens du texte  
Personnes :
Jackie Chan
Films :
Double Vision
Ultraviolet
 
< Précedent
Page 4 : La nouvelle vague
 
Suivant >
Page 6 : Drame et Infernal Affairs 2


HKCinemagic : Parlez-nous de la Hong Kong Society of Cinematographers, la Société des Chefs Opérateurs de Hong Kong pour laquelle vous êtes président. Tous les chefs op en sont membres ?
Arthur Wong :Je peux dire que tous l'ont rejoint. Le trois ou quatre premières années nous avions seulement 25-26 membres car le règlement était trop strict. Pour être membre il fallait au moins avoir fait trois films sortis en salle à HK pour au moins un jour complet. Ensuite les membres du comité votaient pour accepter le candidat. Après trois ans et avec seulement une vingtaine de membres, les gens ont commencé à dire que ce n'était qu'un petit cercle privé pour eux.

Moi et Jackie Chan sommes de très bons amis. On se connaissait quand j'étais assistant [cadreur] et lui assistant chorégraphe. Il m'a encouragé et a dit : "Pourquoi ne pas regrouper tous les cameramen ensemble, créer un grand groupe. Et en vérité votre but est d'explorer les techniques et de partager le savoir-faire. Tu n'as pas besoin d'avaliser tous les membres comme étant les meilleurs dans le métier. Donc les gens n'auront rien à redire." Donc on a changé le règlement et avec seulement un film on peut devenir membre.

 
HKCinemagic : L'objectif de cette association est de former les chefs op aux nouvelles techniques et technologies grâce à des séminaires et des ateliers.
Arthur Wong : Oui, parfois nous organisons des ateliers avec Panavision ou Kodak et on embauche des cadreurs américains ou d'autres nationalités pour qu'ils partagent leur expérience. Maintenant nous avons 60 membres. L'association fut créée en 1998, un an avant la création de la Guilde des Réalisateurs. Chaque année nous organisons des séminaires. Ces quatre dernières années nous avons principalement exploré la Haute Définition (HD).

Ultraviolet,ultra colorée.
HKCinemagic : En parlant de HD, c'est devenu très populaire à Hollywood. Quand verrons-nous cette technologie à HK ?
Arthur Wong : Je ne pense pas que ce soit le bon moment pour l'instant. L'an passé j'ai eu de la chance d'être contacté par Columbia Pictures pour Ultraviolet. [Filmé en HD avec le caméra Sony HDW-F950, ndlr]. Ce film nécessitait la dernière technologie en matière de HD, utilisée pour la première fois sur Star Wars / La Guerre des étoiles Episode III ; ils ont utilisé la Sony F900. La 950 est sortie. Cela donne plus de liberté d'action et de marge de manoeuvre avec la photographie.

Il y a deux ans j'ai travaillé avec Columbia Asia Pictures sur Double Vision. Après cela, Columbia et Panavision ont organisé conjointement un atelier HD. J'ai été envoyé là-bas pour apprendre et pour filmer un court-métrage de 3 minutes. Ce qui a amené à cette excellente opportunité de travailler sur Ultraviolet.

HKCinemagic : Donc vous savez filmer en HD, mais est-ce que ce type de technologie va apparaître bientôt à HK ?
Arthur Wong : Si on m'avait posé la question il y a trois ans je n'y aurait pas cru.
La technologie HD est apparue d'un coup et s'est développée brutalement. Donc ces dernières années, j'ai organisé non-stop à HK des séminaires et des ateliers pour la HD. J'ai même eu des subventions du gouvernement pour ouvrir ces ateliers. Ceux sont exactement les mêmes ateliers qu'ils ont à Los Angeles et avec leurs propres techniciens. Je crois que dans quatre ou cinq ans la HD aura dépassé la pellicule argentique. [En 2010, il ne semble pas que ce soit le cas avec les productions locales aux budgets toujours plus bas. La 3D pour les co-productions HK/Chine semble avoir eu plus d'impact suite au succès d'Avatar, ndlr].
 
HKCinemagic : Vous avez fait deux films avec Columbia Pictures?
Arthur Wong : Double Vision et Ultraviolet. Ultraviolet est un film de studio. Avec Double Vision, j'ai pu joindre leur ateliers. Ils n'étaient ouverts qu'aux membres de l'ASC, l'Association des Chefs Opérateurs Américains.
HKCinemagic : Que souhaitez-vous dire à ceux intéressés par le métier de directeur de la photographie ?
Arthur Wong : Tout d'abord, lisez le script de bout en bout plusieurs fois, et comprenez-le très clairement.
Deuxièmement, communiquez, échangez avec le réalisateur. Car vous c'est vous, lui c'est lui. A quoi pense-t-il ? C'est peut-être très différent de ce que vous imaginez. C'est ainsi que vous ne comprendrez pas la façon dont le réalisateur fait son film. Troisièmement, suivez votre coeur. C'est tout.

Autre point : Comprenez les acteurs, qui est le rôle principal, etc. Différents acteurs auront un jeu différent. Donc observez-les pendants les répétitions. Et peut-être verrez vous la différence entre le plan d'avant et celui d'après, car l'acteur jouera d'une certaine façon. Donc vous devez vous adapter très vite.

C'est la différence entre les films de HK et ceux d'autres pays. Dans les années 1980, la période la plus chargée de l'industrie, la plupart du temps on n'avait pas de script pour travailler. Le matin, on débutait à 7 heures. Le script était faxé sur le lieu de tournage à 9 heures. (Rire) Et après que le réalisateur l'ait lu, il imaginait quelque chose de nouveau et de très différent de ce qui avait été discuté la veille. Donc vous devez tout changer très vite, vous adaptez. C'est la situation pour les films de HK. On n'a pas de très bonnes préparations.

On n'aime pas ce système. Mais je pense que la situation s'améliore. Il y a de moins en moins d'argent, donc tout le monde doit venir bien préparé pour gagner du temps et ne pas perdre d'argent sur le lieu de tournage. Avant, les chorégraphes d'action inventaient les scènes sur place. Mais de nos jours, c'est différent, ils doivent utiliser des caméras vidéo, tout préparer d'avance et le montrer au metteur en scène. "Dans cette scène on se battra comme ci ou comme ça." Le réalisateur approuve et on se rend sur le lieu de tournage. On n'a plus à réfléchir, juste exécuter.

 
Page :  1  2  3  4  5   6  7  8  9  10  11  Top
Précedent :
Page 4 : La nouvelle vague
Suivant :
Page 6 : Drame et Infernal Affairs 2

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com