Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview Law Kar : l'historien du cinéma de Hong Kong
HKIFF/HKFA 1/1 - Page 2
Infos
Auteur(s) : Thomas Podvin
David Vivier
Date : 12/1/2005
Type(s) : Interview
 
 Liens du texte  
Personnes :
Chow Yun Fat
Ng See Yuen
Freddie Wong Kwok Siu
Lexique :
H.K.F.A.
H.K.F.A.
H.K.I.F.F.
 
< Précedent
Page 1 : Amour du cinéma
 
Suivant >
Page 3 : Les genres de films à HK


HKCinemagic : Pouvez-vous expliquer les relations entre le HKIFF (festival) and la HKFA (cinémathèque) ?
Law Kar : Disons que depuis la première édition du HKIFF dans les années 1970, les gens qui travaillaient pour le festival ont toujours eu conscience de la nécessité d'une cinémathèque, pour préserver les vieux films, pour fournir ces oeuvres au festival et pour les études filmiques. Donc depuis la première ou seconde édition, des gens comme Roger Garcia et autres, des officiels, et même des gens du gouvernement et des critiques comme Freddie Wong, tous ont voulu que ce souhait se réalise et ils ont insisté pour la formation de cette cinémathèque. En ce temps-là, les gens n'avaient ni l'idée ni les ressources. Le gouvernement a dit : "D'accord, nous allons voir ça." Mais deux décennies ont passé. La fondation de la HKFA a été retardée jusqu'à la fin des années 1980.

Entre deux, il y a tout de même eu des forums et autres activités pour promouvoir la création d'une cinémathèque. Et le cercle de critiques de la HKIFF a essayé d'inviter des experts et des dignitaires étrangers pour discuter sur le sujet. Donc le gouvernement a dû entendre beaucoup de choses sur la nécessité de la création d'une cinémathèque. Et jusqu'à la fin des années 1980, des cinéastes et des artistes tels que Chow Yun-fat et Ng See Yuen, et d'autres, ont parlé ouvertement du besoin d'une cinémathèque. Au début des années 1990, le gouvernement a décidé d'établir la cinémathèque de HK, la HKFA. Ils ont envoyé des gens dans toutes les cinémathèques du monde pour collecter des informations et apprendre à constituer une cinémathèque, et ils ont ensuite établi un budget. Depuis 1993, il y a eu un bureau d'étude pour la cinémathèque, ils ont commencé à accumuler des films, et faire de petits projets, et cela pendant sept ans.

Ils ont aussi construit un bâtiment uniquement pour la cinémathèque [les chambres de stockage nécessitent une température ainsi qu'un niveau d'humidité constants, ndlr], et finalement l'ouverture au public a eu lieu en 2000. [le site de la HKFA indique que la cinémathèque a ouvert en janvier 2000, ndlr].


Votre serviteur se précipitant à la HKFA.

Et entre 1993 et l'ouverture, on a eu une relation plutôt proche avec le HKIFF (festival). D'abord parce que le HKIFF et la HKFA étaient tous deux entièrement financés par le gouvernement. [En 2009, la HKFA était toujours sous la tutelle publique du Leisure and Cultural Services Department, mais le HKIFF est devenu indépendant en 2004 et est administré par la HKIFF Society depuis, ndlr]. Ensuite, car nous avons des amis et des employés en commun. Des gens de la cinémathèque transmettent des informations au HKIFF, une filmographie ou des films et les gens du festival viennent voir des films à la cinémathèque. On leur demande d'écrire un article et ils nous demande de leur montrer le matériel. Il y a un échange intensif, de connaissance et de ressources humaines entre les deux organismes, et ce depuis 1993.

A la fin des années 1990, en 1999, la cinémathèque était prête et ils étaient sur le point de l'ouvrir au public. Donc ils m'ont demandé si je pouvais venir travailler à la cinémathèque. J'ai dit d'accord et j'ai été transféré là-bas et ai arrêté mon travail au HKIFF.

Depuis 2000, la HKFA programme chaque année une rétrospective ou un programme spécial qui dure deux semaines. Cela ne fait pas parti du budget du HKIFF. On le fait nous-même, mais c'est une sorte de soutien au HKIFF. On fait le programme ici, essentiellement en utilisant les archives. Cela se passe souvent au même moment que le HKIFF. En fait, une partie des activités du HKIFF est organisée par la HKFA.

HKCinemagic : Donc la HKFA est administrée par le gouvernement de HK. Mais qui y travaille ?
Law Kar : Oui, le management de la HKFA provient du gouvernement. Mais pour les simples employés, c'est vraiment étrange. Le gouvernement de HK essaye de ne pas utiliser de fonctionnaires titulaires, comme c'était le cas auparavant. Car si les employés sont fonctionnaires, le gouvernement doit payer les retraites, la mutuelle, ce genre de chose, pour toute leur vie. Comme partout, l'Etat a des difficultés financières. Donc pour réduire les frais, ils employent des équipes sous contrat à durée déterminée, pour un an, deux ans, parfois même pour trois à six mois. Avec un contrat il y a encore des avantages mais on ne jouit plus des cotisations pour la retraite ou la mutuelle. Donc ils économisent beaucoup d'argent de cette façon. Donc, nous travaillons comme contractuels avec des contrats établis par projet ou par année. On pense que de cette façon on a plus de liberté car on n'est pas totalement sous le joug du gouvernement. De tout façon, nous aimons apporter notre soutien aux activités du gouvernement, travailler pour créer une bonne cinémathèque tout en apportant nos propres idées.

Parfois utiliser de contractuels apporte du sang neuf de l'extérieur. Ils ne sont pas affectés au même poste tout le temps. Cela nous donne aussi plus de liberté et de créativité. Après un à deux ans, d'autres gens viennent les remplacer.

Cela fait du bien de voir que la HKFA fonctionne correctement, et a étendu sa sphère d'influence parmi les amoureux du cinéma à HK et à l'étranger. Dans les autres pays aussi, car nous avons un site internet et plus de communication est possible entre les chercheurs et les amoureux du cinéma d'autres pays.

 
Page :  1  2   3  4  Top
Précedent :
Page 1 : Amour du cinéma
Suivant :
Page 3 : Les genres de films à HK

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com