Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Le festival du fantastique : Fantasia 2008
Animation 1/1 - Page 6
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 10/12/2008
Type(s) : Compte rendu
Critique
 
 Liens du texte  
Films :
The Matrix
 
< Précedent
Page 5 : Les films du Nord
 
Suivant >
Page 7 : Les Midnight Shows (spectacles de minuit)


Cette année, Fantasia a proposé une sélection spéciale "Animated author vision" -- une petite série de productions animées illustrant chacune la vision singulière d'un auteur. Sur les quatre productions de la série, j'en ai vu deux : GENIUS PARTY un film du célèbre studio japonais Studio 4oC et FROM INSIDE réalisé par le musicien et artiste John Bergin. J'ai également vu GOTHAM KNIGHT un film réunissant 6 courts métrages centrés sur le personnage de Batman.


GOTHAM KNIGHT *** /4

Reprenant un concept initié par la série MATRIX avec ANIMATRIX, GOTHAM KNIGHT est six dessins animés mettant Batman en vedette dans une série de récits entre les événements de BATMAN BEGINS et de DARK KNIGHT. Comme avec ANIMATRIX, les courts métrages sont réalisés au Japon par des studios différents et chacun a une approche distincte tant dans le style du récit que celui de l'animation. Tous les scénaristes par contre sont américains. Trois d'entre eux sont des écrivains de comédies, un autre aura écrit pour la série de dessin animé Batman de Paul Dini et enfin il y a David Goyer le grand spécialiste du super héros au grand écran ayant entre autres contribué au scénario de BATMAN BEGIN et DARK KNIGHT.

Les histoires traitent de Batman testant un nouveau gadget anti-balle, s'entraînant avec une adepte indienne pour contrôler la douleur, affrontant le monstrueux Killer Croc de même que le tueur à gages Deadshot. Le meilleur métrage est le tout premier où la confrontation de Batman avec un truand Ninja est relatée par un quatuor de gamins ayant chacun une perception différente de Batman (dans un flash-back, il est une chauve-souris humaine, dans l'autre une sorte de cyborg). Ce récit particulier aura été produit par le célèbre Studio 4oC qui a réalisé le film d'animation le plus marquant de Fantasia 2007 TEKKON KINCREET. L'animation japonaise convient superbement au personnage de Batman et son univers gothique et marque pour tous les fans de super héros et de manga une rencontre au sommet inédite et fascinante même si en fin de compte, les histoires manquent un peu d'envergure.

La voix de Batman est doublée par nul autre que Kevin Conroy, le même acteur qui prête sa voix au personnage depuis quinze ans dans les séries d'animés produites par Bruce Timm et Paul Dini (BATMAN JUSTICE LEAGUE) qui est également un des producteurs de GOTHAM KNIGHT. En fait, la réussite de cet univers de la chauve-souris animé accentue ma curiosité pour le long cycle de dessins animés produit par Trimm et Paul Dini et que j'ai négligé jusqu'à maintenant.

 
GENIUS PARTY***1/2

Tout comme GOTHAM KNIGHT, GENIUS PARTY est une anthologie de courts métrages d'animés japonais tous réalisés dans un style différent les uns des autres. C'est une production des Studio 4oC, une des plus célèbres compagnies d'animation nippones avec des courts réalisés chacun par un metteur en scène différent. Le style d'animation varie d'un hyperréalisme graphique absolu, à de l'animation par ordinateur et à une stylisation quasi Burton-esque (c'est-à-dire comme Tim Burton).

 

¡¡

Les récits comprennent entre autre une histoire troublante de double, l'aventure d'un gamin zombie cherchant à ramener une grenouille vivante dans son monde d'origine, un road movie onirique centré sur un bébé portant un masque de cochon, de même qu'un étrange exposé ésotérique inspiré peut-être par les écrits de Blaise Pascal (son portrait apparaît dans le court). Malgré la différence de style tous les courts métrages ont en commun une sorte de surréalisme que permet l'animation. Tous ces courts constituent chacun à leurs manière un pur moment de poésie animée des plus charmantes.


 
FROM INSIDE ***1/2

Vaut-il la peine de faire naître un enfant dans un monde dévasté ? Telle est la question implicite posée par la narratrice de FROM INSIDE, la passagère d'un train qui dans un monde post apocalyptique traverse des contrées désolées dans un voyage sans but et sans fin. Moyen métrage animé réalisé par John Bergin sur son ordinateur personnel, FROM INSIDE use de deux esthétiques distinctes : l'une consiste en l'image d'un train animé par des techniques raffinée d'ordinateur, l'autre de dessins quasi immobiles d'un style pastel ténébreux. C'est un collage hétéroclite, mais complémentaire qui donne au film une étrange qualité onirique.

 

FROM INSIDE impressionne donc tant pour l'originalité de la démarche que les moyens limités utilisés et la pureté visionnaire de l'univers qu'il présente aussi désespéré soit-il. Tout en reconnaissant la puissance de l'oeuvre, je l'ai aussi trouvé passablement convenu et assez dépriment. Il faut aussi dire qu'au moment où j'ai vu FROM INSIDE, j'avais déjà vu plus de 10 films en deux jours, d'où une lassitude ayant tamisé mon enthousiasme. Bref j'avais hâte que le film finisse. Tout de même, une fois la projection achevée, j'ai eu une petite pensée à toutes ces personnes vivant en Irak, en Afghanistan, au Congo et au Darfour qui vivent vraiment l'enfer sur terre sans pouvoir s'échapper.

 
Page :  1  2  3  4  5  6   7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  Top
Précedent :
Page 5 : Les films du Nord
Suivant :
Page 7 : Les Midnight Shows (spectacles de minuit)

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com