Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Le festival du fantastique : Fantasia 2008
Partie 3 : Adaptation et mutation 5/5 - Page 22
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 10/12/2008
Type(s) : Compte rendu
Critique
 
< Précedent
Page 21 : Xcentricité


Le 18 juillet 2008, le Festival Fantasia présentait la première mondiale de REPO! THE GENETIC OPERA un film musical "gothique" combinant ensemble l'opéra, le gore, la science-fiction et même la bande dessinée. D'un premier coup d'oeil, le film ressemble à une synthèse abracadabrante de deux films cultes : le classique Sci-fi BLADE RUNNER et le film musical camp THE ROCKY HORROR PICTURES HOW . Tourné par Darren Lynn Bousman , cinéaste qui a mis en scène trois des cinq films de la série d'horreur SAW, REPO! met aussi en vedette la célèbre jet-setteuse Paris Hilton.

Je tenais beaucoup à assister à cette soirée tant pour le spectacle inhabituel que le film allait offrir que pour l'ambiance survoltée que j'anticipais durant la présentation du film. Hélas la salle était tellement bondée que j'ai dû renoncer au seuil de l'entrée. Depuis la première mondiale REPO! a connu une sortie limitée en salle, est vendu en DVD et des versions théâtrales du film sont présentées sur scène ici et là. Vu le statut culte qu'a maintenant REPO, j'ai tenu à clore mon grand dossier avec un contre rendu du film que j'ai depuis vu en DVD.

(Article sur la première de REPO à Fantasia)

J'ai éprouvé une certaine appréhension avant de voir REPO! Je savais d'avance qu'il s'agirait d'un délire kitch, mais allait-il être sublime ou médiocre? Qu'on ait engagé la nunuche Paris Hilton pour jouer un rôle ne m'inspirait pas beaucoup confiance non plus. REPO! est l'histoire d'une jeune fille, Shilow, qui découvre le terrible secret de son père, un tueur maniaque lui même victime des machinations d'un homme d'affaires véreux. Excepté pour quelques lignes de dialogue occasionnelles, REPO! est chanté du début à la fin. Il s'agit donc bel et bien d'un film opéra et non pas d’un musical (dans lequel des numéros chantés sont intercalés dans le récit). Comme tout opéra qui se respecte, REPO! fait dans le tragique grandiloquant, mais joue également à fond les cartes du camp, de l'humour noir et de la satire sociale, le tout enrobé dans l'esprit et l'esthétique propre à la culture goth. Tant le chant, le pathos, la comédie, les effets spéciaux numériques et le gore sont utilisés avec une belle mæstria créant ainsi un univers aussi ténébreux et grotesque qu'allumé. En d'autres termes, oui REPO est bel et bien un délire kitch, mais d'excellente tenue tant au niveau musical et visuel.

 

 

Comme je n'ai guère d'oreille pour le rock goth ou même le rock tout court, je ne peux vraiment évaluer la composante musicale du film. Toutefois, certaines prestations ont retenu mon attention. Celle de Anthony Stewart Head (l'acteur de Giles dans la série Buffy contre les vampires) déchaîné, mais également touchant dans son double rôle de maniaque sanguinaire et père surprotecteur. Celle aussi de Sarah Brightman chanteuse de musical et d'opéra reconnue qui joue le rôle d'une diva aux yeux phosphorescents et qui captive dans chaque scène dans laquelle elle se trouve. Alexa Vega la petite ingénue de la série SPY KIDS fait dans REPO! son passage dans la maturité avec son rôle de Shilow. Quant à Paris Hilton, elle s'avère tout à fait correcte dans un rôle très proche de l'image qu'on a d'elle dans la vraie vie, celle d'une héritière jet setteuse casse-pied.

 
 

Le réalisateur de REPO! a pu disposer de 8 millions de dollars pour mettre en oeuvre son film, un budget de misère selon les standards américains. Paris Hilton ayant mis une partie de sa vaste garde-robe à la disposition du film, cela aura permis de sauver de l'argent. Une autre façon d'épargner a été d'utiliser des story-boards animés pour raconter certaines parties de l'histoire notamment le prélude explicatif et les flashs-backs évitant d'avoir à tourner de nombreuses scènes coûteuses. Cette astuce met également en avant le caractère très bande dessinée du film et contribue ainsi à sa magie singulière. Les story-boards ont été dessinés par Terrance Zdunik, le co-compositeur et dramaturge de l'opéra original et qui joue également un rôle important : celui du " Détrousseur de cadavres ", le narrateur du film. REPO! a une genèse longue et compliquée, étant à l'origine une série de numéros musicaux chantés dans des cabarets rock. Les liens suivant Repo! The Genetic Opera et Repo the genetic opera donnent plus d'informations sur son histoire et son évolution.

 
 

Les créateurs de l'opéra, de même que le cinéaste ayant tourné sa version film, étaient bien déterminés à créer une œuvre culte à la THE ROCKY HORROR PICTURES SHOW mais pour les années 2000, ce qui à première vue semble bien prétentieux. Cependant, à mes yeux, ils semblent avoir remporté leur pari. Présenté le film à Fantasia semble aussi avoir été une très bonne idée, qui a valu à REPO! de recevoir le prix du public Or pour le film le plus novateur. Maintenant, je regrette plus que jamais d'avoir raté la première mondiale du film du 18 juillet. Voir REPO! sur grand écran avec une foule enthousiaste aurait certainement constitué une expérience presque aussi marquante que celle que j'ai connue avec TOKYO GORE POLICE. Je me console un peu avec la satisfaction d'avoir grandement apprécié cette oeuvre singulière et haute en couleur qui clôt sur de belles notes mon dossier Fantasia 2008.

 
 
Page :  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22   Top
Précedent :
Page 21 : Xcentricité

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com