Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Le festival du fantastique : Fantasia 2008
Peurs 2/2 - Page 13
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 10/12/2008
Type(s) : Compte rendu
Critique
 
< Précedent
Page 12 : Peur thailandaise
 
Suivant >
Page 14 : Polars chinois


Epitaph ***/4

Comme 4BIA, EPITAPH est un film de fantôme découpé en épisodes distincts. Contrairement à la production thaïlandaise toutefois, les histoires se déroulent à la fois dans le même lieu et dans le même laps de temps avec le même groupe de personnages (d'ou l'emploi constant de flashbacks pour montrer des événements parallèles).

L'action se situe dans un hôpital en 1942, époque où la Corée est encore une colonie du Japon. En ce lieu, docteurs, garde malades, patients et mêmes cadavres font face à une série d'événements surnaturels particulièrement éprouvant . Un interne en particulier sera marqué jusqu'à la fin de ses jours.

 
 

J'ai des sentiments ambivalents envers ce film. D'une part il est d'une indéniable beauté visuelle qui ressort dans les décors, la photo, la mise en scène et surtout dans le sens du cadre, ce qui crée une imagerie d'une magnifique beauté et contribue a créer une ambiance particulière à la fois appréhensive, étrange et mélancolique. En tant que film de fantômes, EPITAPH cherche naturellement à susciter l'effroi, mais son récit repose également sur une galerie d'émotions ce qui ajoute à sa singularité.

 

 

D'un autre coté, EPITAPH reste quand même un autre rejeton du cinéma d'horreur japonais, dont il suit en grande partie les conventions, même si certains aspects sont quelque peu distincts. Genre rabâché, le cinéma nippon et ses avatars asiatiques n'offrent plus la fraîcheur de jadis et EPITAPH à certains niveaux n'est hélas pas une exception. Pour sa fin par exemple, le film fait usage d'un retournement dont l'emprunt est si évident qu'il déçoit plus qu'il ne surprend. L'emploi du violon à la PSYCHOSE s'avère également regrettable, car il a pour effet de mettre en évidence la nature conventionnelle et dérivative du film.
 
 

EPITAPH est le premier film réalisé par les deux frère Jeong Beom Sik et Jeong Sik. Ces derniers ont travaillé pour le cinéaste Park Chan Wook, auteur de la trilogie de la "Vengeance". Ils ont certainement retenu de lui son sens inspiré de l'image, de même que la pratique d'ancrer le drame du récit sur de puissantes émotions. Chez Park, pour sa trilogie, c'était le désir de rétribution. Chez les frères Jeong dans EPITAPH c'est le sentiment de deuil et de solitude suite à la perte d'un être cher. Cela contribue à donner au film une certaine aura mélancolique que l'on ne retrouve pas dans la plupart des films de ce genre.

 
 

Au final, on se retrouve donc être en partie séduit par la beauté du film et les émotions qu'il cherche à susciter. D'autre part, on est aussi quelque peu déçu par sa nature, malgré tout un tant soit peu dérivative. Il se pourrait aussi que certains spectateurs trouvent le style maniéré du film plutôt poseur. Malgré certaines réserves, EPITAPH semble être quand même une oeuvre prometteuse des frères Jeong. Seul le temps et d'autres films pourront révéler, toutefois, si ceux-ci sont de vrais cinéastes ou justes d'habiles faiseurs.

 
 
Page :  1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13   14  15  16  17  18  19  20  21  22  Top
Précedent :
Page 12 : Peur thailandaise
Suivant :
Page 14 : Polars chinois

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com