Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview Assembly / Héros de guerre
Interview Page 1
Infos
Auteur(s) : Bastian Meiresonne
Date : 30/9/2008
Type(s) : Interview
 
 Liens du texte  
Personnes :
Feng Xiaogang
Wang Zhong Jun
John Woo
Zhang Han Yu
Films :
Héros de guerre
La Légende du Scorpion Noir
Funérailles De Star
The Nobles
Les 3 Royaumes - Partie 1
A World Without Thieves
 
< Précedent
Index
 
 Notes  
Propos recueillis au Festival de Pusan 2007 par Bastian Meiresonne.

Remerciement à l’équipe du Festival de Pusan.


Bastian a rencontré la délégation du film "Assembly" (Héros de Guerre qui est sorti en DVD en France début septembre 2008) venue présenter l'avant-première mondiale à Pusan en 2007. Il s’agit du réalisateur FENG XIAO-GANG, de l’acteur ZHANG HAN-YU et du producteur WANG ZHONG-JUN (le patron de Huayi Brothers).

HKCinemagic : Pourquoi avoir abandonné vos comédies habituelles pour réaliser cette épopée intimiste?

Le réalisateur Feng Xiaogang
Feng Xiaogang : En fait, Héros de guerre est à l'origine une nouvelle (Guansi de Yang Jing-yuan, ndlr), qui m'a tellement émue, que je m'étais juré de la transposer un jour sur grand écran. Je reviendrai à mon genre de prédilection dès l'année prochaine en réalisant la comédie The Nobles pour le Nouvel An chinois.
HKCinemagic : Quels changements majeurs avez-vous appliqué au film par rapport à la nouvelle originale ?
Feng Xiaogang : La seule différence notable est l'ajout du personnage principal féminin dans la seconde partie du film, dont la fonction est d’être une messagère de bonnes nouvelles.
 
HKCinemagic : Pensez-vous qu'un public international puisse s'identifier à cette histoire ?
Feng Xiaogang : L'histoire du film est basée sur un événement historique connu de tous les chinois, qui s'est passé en 1948. Nous avons donc pensé ce projet avant tout pour un public national sans nous soucier d'une éventuelle audience mondiale. Mais je pense également que n'importe quel public peut comprendre l'entière histoire sans pour autant connaître les vrais faits historiques.
HKCinemagic : Pourquoi le soudain changement de ton dans votre seconde partie?
Feng Xiaogang : La première partie est indispensable à la seconde. Il fallait que je représente la violence, l'action et la mort pour montrer toute l'importance du personnage principal à réhabiliter ses amis. Et je tenais à émouvoir mon audience en montrant toute la brutalité de la guerre avant d'embrayer par un touchant drame personnel.
HKCinemagic : Pourquoi avoir confié le rôle principal à Zhang Han-Yu?
Feng Xiaogang : Vu l'ampleur du projet, nous pensions à sept ou huit célébrités avant que les producteurs ne consentent finalement à confier le rôle à Zhang Han Yu. C'est un acteur extrêmement talentueux, que je connais depuis des nombreuses années. Il a commencé par travailler comme voix off sur des films et des productions télé avant que je ne lui confie un rôle dans mon précédent A World without Thieves.
Au vu de sa prestation dans ce film, je ne pense pas m'être trompé sur mon choix. Sa femme m'a même confié, que Han-Yu s'est tellement investi dans son rôle, qu'il lui était arrivé plusieurs fois de se réveiller en sursaut la nuit en demandant où étaient passés ses "frères d'armes".
 
Zhang Hanyu : Je me suis effectivement impliqué corps et âme dans le projet. Sans pour autant subir des longs préparatifs pour maîtriser mon rôle, j'ai longuement observé les gens autour de moi pour tenter de composer un personnage, qui serait proche des gens. Quelqu'un de facilement identifiable, comme une vieille connaissance, qui serait proche de vous.
HKCinemagic : Comment s'est déroulée votre collaboration avec l'équipe coréenne de MK Pictures, déjà responsable des effets de Taegukgi – Frères de sang?
Feng Xiaogang : L'équipe des effets spéciaux se composait de 25 coréens, répartis en quatre groupes: effets spéciaux, maquillage, décors et son. MK Pictures (l’équipe responsable de la pyrotechnie du film de guerre coréen TaegukgiFrères de sang) nous a efficacement secondés pour nous guider dans l'emploi des différents techniciens. Nous avons tourné dans le Nord-est de la Chine, réputée région la plus froide du pays et malgré un hiver particulièrement rude, tous les techniciens coréens ont mis la main à la pâte sans jamais se plaindre !
HKCinemagic : Etait-ce à cause du froid, que vous avez dû interrompre le tournage pendant plus de 15 jours ?
Feng Xiaogang : Non, en regardant les rushes, nous nous sommes aperçus, qu'il nous fallait impérativement tourner à nouveau une scène d'explosion; or les décors avaient déjà été détruits. Je ne savais plus quoi faire. Ce sont les coréens qui m'ont encouragé et donné la force nécessaire pour remonter l'entier décor pour tourner une nouvelle fois cette scène.

HKCinemagic : Que pensez-vous justement de la recrudescence des co-productions pan-asiatiques?
Feng Xiaogang : Nous allons très certainement développer les co-productions à l'avenir – et notamment avec la Corée du Sud. En fait, mon précédent long métrage, The Banquet (La légende du scorpion noir) avait déjà été en partie financé par des fonds coréens et pendant le tournage de Big Shot's Funeral(inédit en France) en 2001, un réalisateur coréen était passé pour s'inspirer de notre manière de travailler.
Je pense que les pays asiatiques n'ont plus rien à envier aux américains dans la manière de réaliser un film. L'équipe des effets spéciaux a depuis participé au tournage de Red Cliff (Les trois royaumes à sortir le 28/03/2009 en France) de John Woo et j'ai même entendu dire, qu'ils allaient ouvrir un bureau en Chine pour s'impliquer davantage encore dans les productions nationales! Je suis très confiant, que de telles collaborations vont aller en se développant et je me dis, qu'il y a quand même des sacrés talents en Asie!
Wang Zhong-Jun : Nous avons pour habitude de travailler depuis des nombreuses années avec Hong Kong. Héros de guerre réunit des co-producteurs coréens, anglais et australiens. La réussite du film tient en la parfaite alchimie de tous ces talents. Je pense que les meilleurs intervenants cinématographiques se trouvent actuellement en Asie. Si nous réussirons à combiner nos forces, nous saurons très certainement égaler n'importe quelle production mondiale.

Affiche chinoise de Héros de Guerre
HKCinemagic : Vous n'avez pas eu peur du risque financier que représente Héros de guerre ?
Wang Zhong-Jun : En fait, Héros de guerre a été notre septième (en comptant le prochain The Nobles, ndlr) collaboration avec le réalisateur Feng Xiaogang. Tous ses précédents films ont été des succès importants, qui nous ont rapportés beaucoup d'argent. Il était donc tout à fait normal, que nous lui mettions à disposition cet important budget.
Au moment de la pré-production, nous avons évalué notre retour sur investissement – même s'il est bien évidemment difficile de prévoir le succès ou non d'un film; mais depuis le début, nous sommes convaincus de l'excellence du projet. Depuis la création de notre studio, nous n'avons qu'un seul leitmotiv: "Qui risque rien, n'a rien!".
 
Page :  1   Top
Précedent :
Index

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com