Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview Jean-François Rauger : Rétro Johnnie To à la Cinémathèque française
Le cinéma de genre fait partie du cinéma 1/1 - Page 4
Infos
Auteur(s) : Van-Thuan LY
Date : 2/4/2008
Type(s) : Interview
Analyse
 
< Précedent
Page 3 : Le cinéma hongkongais et le renouveau du cinéma asiatique
 
Suivant >
Page 5 : La nouvelle vie de la Cinémathèque française


HKCinemagic : On vous connaît aussi comme un grand amateur du cinéma de genre, du cinéma « Bis ». D’où vous est venue cette passion ?
Jean-François Rauger : En fait, c’est une réputation un peu usurpée. Je m’intéresse à tous les cinémas. C’est pour moi un moyen d’expression totale. Donc je m’intéresse aussi à ces formes de cinéma qui sont considérées comme pas nobles, des formes « ignobles » au sens étymologique. Mais je répète : la question du genre au cinéma ne m’intéresse pas du tout. Ces films de genre, ces films bis sont considérés comme de la « basse culture» mais ils ont leur beauté et leur importance. C’est trivial, mais c’est aussi un cinéma très populaire. Cette dialectique-là est très intéressante. Je m’intéresse donc aussi aux films d’horreur, de kung-fu, et même au cinéma pornographique.
 
HKCinemagic : A quand des films X à la Cinémathèque ?
Jean-François Rauger : On en a passé quand on était encore au Palais Chaillot [le précédent site de la Cinémathèque française, Ndr]. Et je ne m’interdis pas d’en passer à nouveau. Maintenant, il faut trouver le meilleur moyen pour le faire… Pour le moment, personne ne m’a interdit d’en passer. On a passé une séance de cinéma X il y a quelques mois : on a montré deux films de Joe d’Amato, un cinéaste italien. Le 2e film de la soirée s’appelait Il Sesso nero/ Le Sexe noir (1980) ; c’était le premier film hard-core dans l’histoire du cinéma italien [ou considéré comme tel, Ndr], avec des actes sexuels non simulés.
HKCinemagic : Il n’y a pas eu de protestations ? Les ligues de vertu ne vous sont pas tombé dessus ?
Jean-François Rauger : Non. C’est très difficile de faire scandale aujourd’hui… Et puis, je considère que cela fait partie de l’histoire du cinéma. Bon, il ne s’agit pas de dire que ce sont des films aussi importants que La Règle du jeu de Jean Renoir ou Citizen Kane d’Orson Welles. Mais comme ces films font aussi partie de l’histoire du cinéma, ils méritent d’être vus, revus et commentés. Ce que j’essaie de faire, ce n’est pas tellement de choisir des films ou des cinéastes, mais de choisir la meilleure manière de montrer les choses. Montrer un cinéaste, c’est le désigner comme un artiste, un auteur. Tous les réalisateurs ne méritent pas cet honneur. Par ailleurs, il y a des films qui méritent d’être montrés, même s’ils ne sont pas réalisés par de grands artistes : des réussites isolées, ou qui portent la trace de quelque chose. Ma véritable activité, c’est de trouver la meilleure manière de montrer les films, plutôt que de choisir quels films montrer.
 
Page :  1  2  3  4   5  6  Top
Précedent :
Page 3 : Le cinéma hongkongais et le renouveau du cinéma asiatique
Suivant :
Page 5 : La nouvelle vie de la Cinémathèque française

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com