Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Histoire des frères Shaw, des origines à la Shaw Brothers
L'Age héroïque : 1925-1950 5/7 - Page 6
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
David-Olivier Vidouze
Date : 19/3/2008
Type(s) : Information
 
 Liens du texte  
Personnes :
Tang Xiaodan
Films :
Mourning Of The Chaste Tree Flower
My Friend, The Ghost
Unworthy Of Love
Studios :
Grandview Film Company Limited
 
< Précedent
Page 5 : Crise, révolution et innovation
 
Suivant >
Page 7 : La Nanyan de Runde Shaw


Devant l'évolution du marché, Runje décide donc de laisser les rênes de la production shanghaienne à son frère Runde. Lui, soucieux de se rapprocher des acteurs et actrices d'opéra cantonais, mais aussi de bénéficier du statut portuaire de la ville et de ses avantages fiscaux, déplace en 1934 les activités de production de la Tianyi Film Co de Shanghai à Hong Kong (une filiale de la société, La Tianyi Film Co Shanghai, demeure toutefois en Chine). La Tianyi Film Co Hong Kong Studio, sise à Kowloon, est née !
La Tianyi (HK)

La Tianyi Hong Kong s'installe donc dans le quartier de Kowloon et s'offre, outre deux plateaux de tournage, des infrastructures techniques conséquentes : bureaux administratifs, salle de montage, salle de développement, salle de projection, archives pour stocker les bobines, etc.

Les premiers films produits par cette nouvelle entité sont l'opéra chinois Mourning Of The Chaste Tree Flower / Qi Jinghua (1934) et Unworthy Of Love / Gege Wo Fu Ni (1935). Au total, dix œuvres sont produites en 1935, permettant à la Tianyi Hong Kong de se hisser au même rang que la prolifique Grandview (Daguan). Runje continue de mettre en scène lui-même au moins la moitié des films de la Tianyi tout en supervisant étroitement le travail des deux autres réalisateurs maison, Tang Xiaodan et Wen Yimin. La moitié des films sont des adaptions d’opéra cantonais, trois sont des comédies turbulentes et une poignée sont des adaptations de contes littéraire ou folklorique (l’une d’entre elles, My Friend, the Ghost/Ma Jiefu (1936), est tirée du classique Les Chronique de l’étrange/Liaozhai Zhi Yi). Les œuvres progressistes et engagées sont définitivement abandonnées : Runje est revenu à un cinéma strictement d’évasion. À cette époque, Runme s’essaie également à la mise en scène à deux occasions, expériences sans lendemain.

 

Les deux réalisateurs maison de la Unique Fim Production Hong Kong Studio (avec Runje) Tang Xiaodan et Wen Yimin.
Au départ un directeur artistique Tang remplaça Runje Shaw comme réalisateur de Platinum Dragon. Ce fut le début de sa carrière de cinéaste. Au total, Tang réalisa deux films pour la Unique et Wen sept (mais tout deux étaient étroitement supervisé par Runje).

Mais des événements dévastateurs pour la compagnie surviennent en 1936. Fragilisé par le décès d’une de ses épouses en 1934, Runje est le témoin de deux incendies qui éclatent au siège de la Tianyi Hong Kong le 29 juillet puis le 7 août 1936, double conflagration qui provoque la destruction de la totalité des archives cinématographiques de la compagnie. Runje croit qu’il s’agit d’acte de sabotage commandité par des concurrents jaloux. Ces calamités sont de trop pour un homme accablé. Après plus d’une décennie consacrée au cinéma, Runje décide alors de quitter l’industrie du film pour retourner à celui des divertissements théâtraux à Shanghai (même s’il travaille sporadiquement dans le cinéma jusqu’en 1939). C’est dans sa ville natale qu’il prend pour troisième épouse une actrice, Fung Hsiu Ching, pour y vivre encore près de quarante ans avant de mourir de sa belle mort en 1975.

Runje et sa deuxième épouse l’ancienne actrice Chan Yoke-Mui

 
Page :  1  2  3  4  5  6   7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  Top
Précedent :
Page 5 : Crise, révolution et innovation
Suivant :
Page 7 : La Nanyan de Runde Shaw

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com