Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview avec Derek Yee
Le cinéma chinois 1/1 - Page 7
Infos
Auteur(s) : Thomas Podvin
Arnaud Lanuque
Date : 6/1/2005
Type(s) : Interview
 
< Précedent
Page 6 : A propos de Leslie Cheung
 
 Notes  
Entretien mené par Thomas Podvin, traduit du Chinois par Corinna Chan et Susanna Leung.
06/01/2005 - 15h, au bureau du Culturecom Centre, Kwun Tong, Kowloon, HK.

Recherches par Arnaud Lanuque.

Remerciements : Derek Yee, Koris Ha et Melle Law.


HKCinemagic : Nous avons remarqué, en observant le cinéma contemporain de Chine continentale, qu'ils tentent parfois de copier les films HK en termes de visuels, narration, etc.
Derek Yee : Je vois cela différemment. Cela a plus à voir avec l'influence. Les réalisateurs de Chine Pop après avoir vu tant de films HK, c'est assez naturel pour eux d'être influencés. Beaucoup d'équipes, de chorégraphes et de directeurs artistiques de HK ont rejoint des productions en Chine, c'est pourquoi vous pouvez voir des scènes qui vous semblent familières. Et ils sont très bien payés! Un des gros problèmes auquel les réalisateurs à HK sont confrontés, moi inclus, est qu'il n'y a pas assez de productions de films HK. Il n'y aura pas beaucoup d'opportunités pour former la prochaine génération de réalisateurs. En fait, nous avions prédit ce problème il y a plusieurs années. Ce qui me fait peur c'est que si cette situation ne s'améliore pas, alors on ne pourra pas faire grand chose. La Chine va devenir un très grand marché pour le cinéma. La majorité des habitants de RPC parle le mandarin. Il est alors concevable de dire que les films en cantonais disparaîtront à un moment donné dans le futur.

 


Mongkok

 

HKCinemagic : Les films HK sortent en cantonais et mandarin, donc ils peuvent aussi bien sortir dans tous les Chinatowns du monde qu'en Chine continentale. Pourquoi serait-ce un problème alors?
Derek Yee : Le doublage. La majorité du public préfère écouter la version originale que la version doublée.
 
HKCinemagic : Un dernier mot?
Derek Yee : Au sujet de HK, c'est une toute petite ville et beaucoup de gens la considèrent comme un désert culturel. Et je trouve que c'est un lieu spécial, un mélange de choses très high-tech et de très vieilles traditions et valeurs, ce que vous ne trouveriez peut-être pas dans d'autres villes chinoises.

Au sujet de la culture et de la créativité de HK, cela n'est pas comparable à la France mais je suggérerais aux gens intéressés par les films HK de jeter un coup d'œil sur les films plus anciens, pas seulement ceux d'arts martiaux, mais également ceux contemporains. Vous aurez une bonne idée de ce à quoi HK ressemblait dans les années 60 et 50.

 
Page :  1  2  3  4  5  6  7   Top
Précedent :
Page 6 : A propos de Leslie Cheung

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com