Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Jackie Chan - Lo Wei : Le jeune dragon et le vieux lion
Les combats 1/3 - Page 6
Infos
Auteur(s) : Denis Gueylard
Yves Gendron
Date : 17/5/2006
Type(s) : Analyse
Reflexion
 
 Liens du texte  
Personnes :
Jackie Chan
Chu Yen Ping
Han Ying Chieh
Hsu Feng
Philip Ko Fei
Bruce Leung Siu Lung
Lo Wei
James Tien Chun
Jimmy Wang Yu
Carter Wong Ka Tat
Films :
La Mission fantastique
Le Vengeur
Lexique :
Wu Xia Pian
 
< Précedent
Page 5 : De Lo Wei à la gloire / Retour chez Lo Wei
 
Suivant >
Page 7 : Kung-fu, évolution et transition. Jackie commence à trouver sa voie


L'évocation d'un film de kung fu passe obligatoirement par la case combats. Dans les productions Lo Wei, c'est un des rares éléments que l'ont peut qualifier, pour certains films, de correct et d'excellent. Ce domaine concerne entièrement Jackie Chan. Le réalisateur lui laissait une totale liberté de tout créer sur le plateau en lui imposant tout de même une limite de temps. Jackie Chan l'a toujours dit, il n'avait jamais eu assez de temps pour mettre en place les scènes d'actions lorsqu'il travaillait à la Lo Wei Motion Picture. Il peut d'autant plus être fier de certaines de ses chorégraphies, qui en plus lui serviront à élaborer son style futur de combat.

En 1976, date du début de l'association Lo WeiJackie Chan, l'acteur n'est pas tout à fait un novice dans le domaine de la chorégraphie. En effet il avait réglé et collaboré à la mise en place des scènes d'action de plusieurs petite production kung fu incluant semble il un des premiers film de John Woo. Lorsqu'il entame La nouvelle fureur de vaincre, il fait équipe avec le vétéran Han Ying Chieh pour le réglage des combats. Les deux hommes sont bien mal inspirés et livrent peu de combats qui ne sont que des rixes sans saveurs et lentes. Aucun affrontement correct. Le final Jackie Chan – Chan Sing est d'une platitude mortelle. Le premier film du studio est bel et bien un échec à tous les niveaux. Le jeune artiste ne se montre guère à l'aise dans le domaine du Wu Xia Pian. Les chevaliers volants et duels à l'épée ne lui conviennent pas.

Killer Meteors pouvait être palpitant avec son duel Jackie Chan – Jimmy Wang Yu ainsi que la présence des spécialistes Carter Wong et Philip Ko. Mille fois hélas, le film est d'un ennui mortel, les affrontements sont très rares et les deux combats entre les deux acteurs principaux ne sont pas à la mesure de l'attente. Mieux vaut se rabattre sur La mission fantastique (The Fantasy Mission Force) réalisé par Chu Yen Ping en 1982, pour voir un combat correct entre les deux hommes. De plus la signification du nom du héros « killer meteors » est un grand moment risible.

Magnificent Bodyguards mettait en face de Jackie Chan les acteurs James Tien et Bruce Leung Siu Lung. Pas plus glorieux que Killer Meteors, les chorégraphies sont un nouveau rendez-vous manqué pour le jeune acteur.

Dans Le vengeur, (To Kill With Intrigue) le rythme est soutenu et surtout les combats se rapprochent plus du style Kung Fu Pian que Wu Xia. La première scène d'action nous montre Hsu Feng et son clan, massacrant celui du père de Jackie ainsi que sa famille. Les duels à l'épée sont sympathiques mais très loin des classiques du genre.

Le film contient trois combats intéressants. Dans le premier, trois mercenaires attaquent Jackie Chan dans la demeure de son meilleur ami. Saccageant tout et disposant d'armes blanches efficaces, les combattants s'en donnent à cœur joie. Dans la seconde, on assiste à l'embuscade de tueurs, aidés par les mercenaires de la scène précédente, pour tuer le chef d'un convoi. Jackie Chan faisant partie de l'escorte, il affrontera à lui tout seul l'ensemble des hommes, qui disposent chacun d'armes spécifiques. La scène est excellente.

Le dernier combat montre l'affrontement final entre Jackie Chan et son meilleur ami. Se battant à mains nues pendant environ dix minutes, les deux hommes ne cessent de s'envoyer des coups dévastateurs finissant la scène à bout de souffle. A noter aussi la partie du film où Jackie Chan est condamné à rester chez Hsu Feng si il n'arrive pas à la battre. A quatre reprises, l'acteur tentera de défaire la belle, sans succès. Après chaque défaite, on peut voir un bref aperçu de son entraînement. Dommage cependant que l'actrice n'est pas le même talent en kung fu qu'à l'escrime.

En somme Le vengeur propose des affrontements d'honnête facture, dans la bonne moyenne de ceux réalisés à Taiwan.

 
Page :  1  2  3  4  5  6   7  8  9  Top
Précedent :
Page 5 : De Lo Wei à la gloire / Retour chez Lo Wei
Suivant :
Page 7 : Kung-fu, évolution et transition. Jackie commence à trouver sa voie

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com