Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Interview Jeff Lau : A Tall Man Story
A Chinese Tall Story 1/1 - Page 3
Infos
Auteur(s) : David Vivier
Thomas Podvin
Date : 4/10/2005
Type(s) : Interview
 
 Liens du texte  
Personnes :
Jackie Chan
Stephen Chow Sing Chi
Jeff Lau Chun Wai
Bruce Lee
Tony Leung Chiu Wai
Jet Li
Nicholas Tse Ting Fung
Faye Wong
Films :
Chinese Odyssey 2002
Le Roi singe
A Chinese Tall Story
Crazy Kung Fu
Studios :
Emperor Motion Pictures
 
< Précedent
Page 2 : Le Roi Singe : Chinese Odyssey
 
Suivant >
Page 4 : Une industrie chinoise
 
 Notes  
Photos exclusives de Jeff Lau par David Vivier et de la conférence de presse A Chinese Tall Story à Shanghai par Thomas Podvin pour HKCinemagic.com.
Tout droit réservé.

Autres photos de A Chinese Tall Story (c) EMP.


HKCinemagic : Vous avez tourné Chinese Odyssey  1 & 2 avec Stephen Chow, et Chinese Odyssey 2002 avec Tony Leung Chiu Wai et Faye Wong. Maintenant arrive A Chinese Tall Story. Pourquoi avoir voulu tourner un autre film sur ce thème ?
J L : Le scénario de A Chinese Tall Story qui se base sur A Journey to the West/ La Pérégrination vers l'Ouest, je l'ai écrit il y a dix ans ! Chinese Odyssey, au départ, devait comporter trois chapitres. Les deux premiers chapitres ont pu être écrits (et tournés), mais le troisième chapitre n'a pas pu être tourné à temps.

C'était aussi à cause du box-office « catastrophique » des deux chapitres. Bien évidemment, personne ne voulait investir dans un troisième film (mais personne non plus ne pouvait imaginer que les deux films reviendraient en haut de l'affiche deux ans plus tard). Cependant il existe une autre raison, venant de moi même, qui m'a empêché de tourner cette troisième partie. Le scénario que j'avais en tête allait à mon avis trop loin et je pensais que le public n'était pas encore prêt pour l'accepter

Revenir sur une histoire vieille de 700 ans que les Chinois connaissent très bien pour tout chambouler, c'était trop à mon avis. A présent le contexte a évolué ; petit à petit le public est devenu plus réceptif à certaines interprétations. C'est donc le moment de tourner ce film, ce troisième chapitre. Le public chinois est prêt à voir le film de ce dingue de Jeff Lau ! (rires).

 
Jeff Lau et Charlene Choi durant le tournage de ACTS
Nicholas Tse s'entraînant au bâton
 
HKCinemagic : Quels sont les nouveaux éléments que le film apporte ?
J L : Les OVNIS !
 
HKCinemagic : Pourquoi cet intérêt  pour des soucoupes volantes ?
J L : Ce fut l'élément le plus difficile. Je ne pense pas a priori que le public chinois aime l'idée de l'existence des soucoupes volantes dans le monde d'il y a 700 ans ! Mais cette fois, les soucoupes volantes dans le scénario sont juste un moyen de raconter une nouvelle histoire. Il y a beaucoup de légendes, de superstitions en Chine, les Chinois pensent que dans le Ciel, « certaines personnes », des divinités, dirigent l'Univers. Mais ici dans le scénario, je leur raconte que des soucoupes arrivent et « terminent » le travail des divinités.
 
HKCinemagic :. Vous avez choisi Nicholas Tse pour tenir le haut de l'affiche dans le rôle du moine Tripitaka. Expliquez votre choix.
J L : Il a été mon premier choix. Ce moine, dans le conte d'origine, est très altruiste, toujours le cœur sur la main et généreux. C'est quelqu'un de très respectable. Dans mon film, un jeune homme pas décent du tout joue le rôle d'un moine décent. Si j'arrive à faire croire ça au public, je pense que le personnage en ressortira plus fort. C'est un gros défi évidemment. Nicolas a pris un peu de poids pour ce rôle. Je ne voulais pas, dès la première prise, d'un poseur à la James Dean. Je déteste cela. Je lui ai dit de ne pas me jeter ces regards « langoureux », de ne pas faire le beau gosse. Dans ce film, face aux problèmes, Nicolas est un personnage très faible ; il pleure énormément. Je ne voulais pas qu'il incarne un héros.
 
Nicholas Tse à la conférence de presse de ACTS

Fan Bing Bing et Charlene Choi
 
HKCinemagic : Avez-vous rencontré des difficultés durant le tournage ?
J L : La météo fut très difficile mais je n'ai pas eu de problème avec le budget ou avec le planning de tournage. Mais le temps m'a tué. Nous tournions à des hauteurs très élevées, où l'oxygène est très rare [dans la réserve nationale de Shennongjia, dans la province de Hubei]. A cela s'ajoutaient le froid et beaucoup de pluie. C'était très difficile, car pour aller de l'hôtel au lieu de tournage cela prenait trois heures et demie ! Donc chaque jour on avait sept heures de déplacement. Je disais toujours aux femmes enceintes de l'équipe de ne pas nous accompagner ! (rires)
 
HKCinemagic : Le tournage fut-il enjoué ou étiez-vous très sérieux sur le plateau ?
J L : J'avais prévenu et répété aux membres de l'équipe et aux acteurs qu'on allait jouer, s'amuser sur le plateau. S'amuser sérieusement. Je leur disais toujours que c'était une comédie, destinée à faire rire le public. Le public doit le ressentir. Les tournages trop sérieux avec des gens tristes comme si des décès avaient eu lieu, bon dieu je les fuis ! (rires)
 
HKCinemagic : La post-production a duré longtemps à cause des nombreux effets spéciaux. Depuis Kung Fu Hustle de Stephen Chow, pensez-vous que le cinéma chinois peut un jour égaler Hollywood sur ce point ?
J L : Quand je suis revenu à HK en 2003, j'avais amené avec moi beaucoup d'images impressionnantes de BD kung-fu (dont le « Tian Xia » de Ma Wing Shing - le créateur de « A Man Called Hero » et « Stormriders ») pour les montrer à Stephen. Il devait y jeter un coup d'œil avant de faire Kung Fu Hustle [produit par Jeff Lau]. Les anciens films de kung fu, ceux de Jackie Chan, Bruce Lee ou Jet Li ont de la personnalité comme leurs interprètes. Je savais que Stephen voulait faire quelque chose de meilleur qu'eux. Mais il ne peut pas être meilleur qu'eux en ce qui concerne leurs aptitudes physiques. « Utilise les effets spéciaux » lui ai-je dit. « Les adolescents adorent ces comic books. Tu dois apprendre de ces BD, en retirer quelque chose ». C'est ce qui explique aussi le succès de Stephen Chow en Chine avec ce film. Pour Kung-Fu Hustle, nous voulions faire quelque chose de différent pour le public et nous nous sommes essentiellement concentrés sur les effets spéciaux.
 

Nicholas Tse s'échauffant au bâton durant le tournage de A Chinese Tall Story
 
HKCinemagic : Albert Lee et Emperor Motion Pictures sont les producteurs de votre nouveau film. Comment ont-ils perçu votre projet ? Ont-ils été difficiles à convaincre ?
J L : Quand j'ai vu ce que les effets spéciaux pouvaient permettre sur Kung Fu Hustle, cela a été un déclic pour moi. C'est pourquoi j'ai fait A Chinese Tall Story. J'ai repensé à mon histoire, à mon scénario d'il y a dix ans, je me suis dit que je pouvais le faire finalement. Quand EMP m'a contacté pour revenir à la réalisation, je leur ai proposé cette histoire que je voulais tourner, et ils ont accepté. Quand le scénario fut terminé, j'ai vu leurs expressions étranges sur leurs visages. Ils se sentaient désolés d'avoir laissé ce type écrire ça ! (rires)

Quand ils ont découvert les soucoupes volantes dans le scénario, ils ont décidé de voir chaque jour les rushes….et leurs visages furent plus détendus. Maintenant que les effets spéciaux sont apposés aux images, leurs sourires sont encore plus larges. Et moi, je me sens plus rassuré.

 
Page :  1  2  3   4  5  6  Top
Précedent :
Page 2 : Le Roi Singe : Chinese Odyssey
Suivant :
Page 4 : Une industrie chinoise

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com