Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Catégorie 3
Naissance et définition de la Catégorie 3 1/1 - Page 2
Infos
Auteur(s) : David-Olivier Vidouze
Date : 1/3/2003
Type(s) : Information
 
 Liens du texte  
Personnes :
Wong Jing
Films :
Raped By An Angel
 
< Précedent
Page 1 : La censure à Hong Kong


naissance de la catégorie 3

La loi de 1988 a aussi établi la catégorisation des films en trois ensembles :

- catégorie I : films tout public,
- catégorie II : films interdits aux enfants,
- catégorie III : films interdits aux moins de 18 ans.

En 1995, la catégorie II, jugée trop dure et de ce fait imprécise et peu respectée, a été subdivisée en deux parties :

- catégorie IIA : films interdits aux enfants,
- catégories IIB : films interdits aux jeunes adolescents et aux enfants.

Avec l'explosion de la vidéo, des chaînes câblées et des importations parallèles de produits pornographiques (car la pornographie est toujours interdite à Hong Kong !), la réalisation de films de catégorie III a plongé de manière vertigineuse.

On a beaucoup parlé de la chute de la production cinématographique dans l'ancienne colonie, trouvant l'explication la plus plausible dans la répercussion sur l'industrie de l'évolution des goûts du public hongkongais, de plus en plus tourné vers les films américains. Or, si l'on observe quelques chiffres, on constate que c'est le nombre de catégories III qui a fortement diminué : la production de films « ordinaires » n'a presque pas bougé !

 

Année
1992 1993 1994 1995 1996
Films produits
215 242 181 150 104
dont films non cat. III
106 119 122 124 92
dont catégories III
109 123 59 36 12
Part des catégories III
50,70% 50,80% 32,60% 24% 11,50%

Chiffres provenant de la Hong Kong, Kowloon, and New Territories Motion Picture Industry Association LTD)

 

Entre 1992 et 1996 :

- baisse de la production de catégories III : - 89%
- baisse de la production de films « ordinaires » : - 13%
- baisse de la production tous genres confondus : - 52%

La production de catégories III, très faible aujourd'hui, est cantonnée à l'intérieur de circuits de salles spécialisées et beaucoup de films sont tournés en format numérique pour le marché de la vidéo. Une époque est révolue (l'âge d'or se situe à la fin des années 80 et au début des années 90) !

 

comment défénir une categorie 3 ?

Le classement en catégorie III s'obtient le plus souvent pour la représentation à l'écran de scènes à caractère sexuel ou de violence graphique. Et quand on connaît la propension des réalisateurs « ordinaires » à incérer, dans leurs films, des séquences grivoises, scatologiques et brutales, on se dit qu'il leur faut aller très loin pour franchir les limites de la catégorie IIB !

Une paire de seins ou un derrière dénudés vaudront quasi automatiquement le classement maximal. Pour la violence, la quantité devra vraiment être importante : démembrements, viols, plans gore, torture, assassinat d'enfants…

Parfois, ce sont les thèmes abordés (mœurs, peinture sociale, politique…) qui sont jugés dérangeant pour le public. Ainsi, Happy Together, par sa description d'une passion homosexuelle, a obtenu un classement en catégorie III alors que les visions de chair sont plus que fugitives ! Mais il faut avouer que cette raison est la moins répandue (les réalisateurs hongkongais étant dans l'ensemble peu « révolutionnaires » !!!).

Certains metteurs en scène se sont faits une spécialité de ce type de films. Et le maître Wong Jing a été le premier à placer plusieurs de ses films dans le top 30 local (Raped By An Angel en 1993, par exemple).


 
Page :  1  2   Top
Précedent :
Page 1 : La censure à Hong Kong

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com