Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Un Cauchemar Wuxia : Judgement of an Assassin
Récit, thèmes et mise en scène 1/1 - Page 2
Infos
Auteur(s) : Yves Gendron
Date : 6/12/2005
Type(s) : Critique
Information
 
 Liens du texte  
Personnes :
Cheng Li
David Chiang Da Wei
Sun Chung
Tong Gaai
Yuen Wah
Films :
Judgement Of An Assassin
Lexique :
Jiang Hu
 
< Précedent
Page 1 : Introduction et synopsis
 
Suivant >
Page 3 : Personnages et emprunts


« Pourquoi tu nous tues tous ? »

Judgement of An Assassin s'ouvre de manière particulièrement saisissante : sur le gros plan du visage ensanglanté d'un vieillard qui s'adressant directement à la caméra demande à un interlocuteur invisible «  pourquoi tu nous tues tous ? ». Un carnage suit aussitôt la réponse. Subséquemment dans le film on découvre un épéiste épinglé par de longs clous à l'intérieur d'une boite de bois, on voit également un assassin armé d'un fouet de fer décimer une horde d'adversaires dans un cimetière où même les cercueils servent de cachette. Plus loin encore, une rencontre entre deux amoureux devient un meurtre sauvage dont un mystérieux ermite au visage de rapace est le témoin silencieux. Toutes ces scènes se déroulent dans le premier tiers de Judgement. Bien qu'il n'y ait pas autant de scènes aussi hallucinantes dans le reste du film, une bataille âpre se déroule encore une fois dans un cimetière parsemé de pierres tombales et la plupart des combats sont marqués par des séquences d'empalement dans les chairs humaines d'armes contondantes ou d'objets pointus.

En fait, bien que construit comme un récit de conspiration, plein de fausses pistes et de retournements soudains, la véritable trame narrative du film serait plutôt de voir les nombreux personnages piégés au milieu de situations inextricables extrêmement dangereuses ou pénibles et dont la mort bien souvent est la seule issue. En somme, l'univers du Jiang Hu décrit dans Judgement s'avère tout aussi cauchemardesque pour ces héros épéistes que les bas fonds sordides présentés dans les œuvres précédentes de Sun Chung. Un cauchemar que de nombreuses scènes de duels, de batailles et de carnages poussent souvent a un paroxysme macabre absolument viscéral.
 
L'œil du cinéaste

Bien que bénéficiant d'un scénario combinant efficacement l'intrigue, l'effroi et les affrontements martiaux voulus, c'est la mise en scène qui fait de Judgement une œuvre filmique de calibre supérieur. C'est que Sun Chung s'avère être un cinéaste avec un œil indéniable pour filmer de manière inventive et audacieuse. Même de simples scènes d'exposition ou de dialogue sont accrocheuses à travers des plans jouant savamment sur la contre-plongée, la profondeur de champ et les compositions visuelles asymétriques. En plus d'un montage rapide et d'une chorégraphie dynamique, Sun utilise l'accéléré, le zoom et le gros plan pour donner un caractère fulgurant et immédiat à ses scènes de combat qui sont en plus magnifiées dramatiquement par l'usage constant du ralenti et de l'arrêt sur image.

Sun fait un fréquent usage de longs et sinueux travellings. Non seulement, cela met en valeur les décors mais crée une unité spatiale dans une scène qui en ressort rehaussée tant esthétiquement que dramatiquement. C'est spécialement le cas dans la séquence où l'Ogre sanguinaire est le témoin silencieux d'un meurtre et une autre dans laquelle l'Ogre affronte les personnages de David Chiang et Cheng Li dans un cimetière.
Dans les deux premiers tiers de Judgement la plupart des scènes importantes du film ont été tournées dans des studios fermés, même durant les scènes supposées être au dehors, ce qui a contribué à son ambiance souvent ténébreuse. Cependant il y a changement de cap pour les derniers actes du film qui se poursuit puis se conclut dans un vaste décor extérieur. Dès lors, le look de Judgement prend une dimension plus grandiose et aérée. La grande assemblée du Jiang Hu, point culminant de l'intrigue, se déroule donc dans un champ attenant un palais seigneurial et sur lequel on a bâti une grande estrade. Ce lieu devient par la suite un sanglant champ de bataille pour l'affrontement final entre les héros et les traîtres qui déborde rapidement vers la cour intérieure du palais.
Autant pour les scènes de l'assemblée que de l'affrontement décisif, Sun Chung a su à nouveau utiliser son œil de cinéaste pour mettre superbement en valeur les décors et magnifier tant les drames et les combats qui s'y déroulent. Les images restent dynamiques et accrocheuses en tout temps et certaines d'entres elles sont parfois même assez spectaculaires, tels ces plans récurrents d'un personnage se lançant dans le vide avec en arrière plan le décor du portique du palais ou de la fameuse grande pagode des studios Shaw. Pour cette dernière partie, Sun Chung a su donner à Judgement une puissance et une grâce purement filmique rarement rencontrées dans un film Shaw.
Aussi déterminant que soit le talent de cinéaste de Sun Chung, il serait injuste de passer au dessus d'autres éléments qui marquent Judgement telle la cinématographie ténébreuse, le montage dynamique, et bien sûr la chorégraphie à la fois âpre et rebondissante effectuée par Tong Gaai et son équipe de cascadeurs dont l'un d'eux incluant Yuen Wah bien visible dans quelques plans.
 
Page :  1  2   3  Top
Précedent :
Page 1 : Introduction et synopsis
Suivant :
Page 3 : Personnages et emprunts

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com