Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Shaolin et les 18 Hommes de Bronze    (1976)

 
 
 
Réalisateur :
Joseph Kuo Nam Hung

Producteur :
Joseph Kuo Nam Hung

Chorégraphe :
Chan Siu Pang, Cliff Lok Kam Tung, Wong Fei Lung

Scénariste :
Joseph Kuo Nam Hung

 
Autres titres : 18 Bronzemen (Titre HK)
少林寺十八铜人 (Titre HK)
Eighteen Bronzemen (Titre HK)
Shao lin si shi ba tong ren (Titre HK)
Shao Lin szu shih pa tung jen (Titre HK)
Les 18 hommes de bronze (Titre Français)
7 Hommes de bronze (Titre Français)
Pays : Taiwan
Studio : Hong Hwa International Films (HK) Ltd.
Genre : Kung fu
Durée : 96 min.
Vidéo : Couleur
Audio : Parlant (Mandarin)
 
 Casting :  
Carter Wong Ka Tat
O Yau Man
Polly Shang-Kwan Ling Feng
Chang Yi
Yee Yuen
Liu Ping
Tin Peng
Kong Nam
Su Chen Ping
Wong Fei Lung
       
 
(équipe et casting complet)

Résumé

Durant la dynastie Ming, le Gouvernement est codirigé par des douzaines d’eunuques maléfiques. L’un d’entre-eux, Wei, avec l’aide de sa petite armée, dirige d’une main de fer le pays, n’hésitant pas à tuer tous ceux qui osent s’opposer à eux. Yung, l’une de leurs victimes parvient à s’échapper et atteint le Temple de Shaolin.
Dix ans plus tard, le jeune homme qui a maintenant grandi, parvient à vaincre les légendaires 18 hommes de bronze et peut alors quitter le temple. Arrivé dans une petite ville, il se heurte à des hommes de Wei et à Hsiao sa fille adoptive. Yung leur annonce qui il est vraiment et leur ordonne de le dire à leur chef. Quelques jours plus tard, il est invité à un duel. Là, il est hélas laissé pour mort, mais il sera sauvé par Hsiao qui lui confie que tout comme lui, elle cherche à se venger du massacre de sa famille par le tyran. Le duo vengeur doit alors se perfectionner pour mener à bien son plan...
 
  Critique  

18 Bronzemen est un film d'arts martiaux "old school", comme ceux qu'on réalisait à Hong Kong jusqu'à la fin des années 70 (avènement de la nouvelle vague qui allait bouleverser les codes : Patrick Tam, Tsui Hark, Ann Hui...). Tout y est classique : l'intrigue, légèrement teintée de politique historique, avec son lot de traîtres à...
 
 
>> lire la critique complète David-Olivier Vidouze 2/1/2002
 
  Notes  
1.  A la fin de la première journée de tournage, les 18 acteurs interprétant les hommes de bronze commencèrent à avoir des nausées, s'évanouir, ne pas se sentir bien, à tel point qu'il fallut les évacuer en ambulances. Le diagnostic fut simple : la peinture dorée qui recouvrait leur corps empêchait la peau de respirer en en bouchant les pores.
Pour toute la suite du tournage, ces acteurs ne restèrent pas plus de 4 heures avec de la peinture. Pour les 4 à 6 heures restantes, ils firent de la figuration pour le même film. (DOV)
 
2.  Chef-d’oeuvre du cinéma de kung-fu des années 1970, Les 18 hommes de bronze reprend avec brio les codes du genre : une intrigue légèrement teintée de politique historique, avec son lot de traîtres à la patrie, ses séquences d’arts martiaux fortement découpées, ses étranges chevaliers androgynes... En mettant en exergue l’entraînement des jeunes disciples, Joseph Kuo initie toute la vague shaolin qui suivit dans les films de kung-fu hongkongais. Les chorégraphies, avec très peu de trucages dans la réalisation des figures, ont permis de révéler Carter Wong, dans ce rôle exceptionnel de moine assoiffé de vengeance. (Paris Cinéma)  
Haut 

Galeries de l'équipe et du casting
 
 Equipe : (si la photo est disponible)  (Masquer)  (équipe et casting complet)

Réalisateur, Producteur, Scénariste :
Joseph Kuo Nam Hung

Chorégraphe :
Chan Siu Pang

Chorégraphe :
Cliff Lok Kam Tung

Chorégraphe :
Wong Fei Lung
 
 Casting : (si la photo est disponible)  (Masquer) (équipe et casting complet)

Carter Wong Ka Tat

O Yau Man

Polly Shang-Kwan Ling Feng

Chang Yi

Yee Yuen

Liu Ping

Tin Peng

Kong Nam

Su Chen Ping

Wong Fei Lung
 
Haut 

Galerie
   
Haut 

Liens Article
 Liens Article Secondaires   (Afficher)
Haut

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com