Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Hero Of Tomorrow    (1988)
Hero Of Tomorrow est le second film de Poon Man Kit, un réalisateur qui se spécialisera plus tard dans les grandes fresques historiques décrivant la gloire et la chute de figures des triades (les deux volets de Lord Of East China Sea en sont les plus parfaits exemples).
Hero Of Tomorrow est un polar de série qui ne se démarque du lot des copies de A Better Tomorrow que par son niveau légèrement au-dessus de la moyenne. On notera d'ailleurs que Lung Ming Yan nous rejoue exactement la scène du duel avec Chow Yun Fat d'A Better Tomorrow II (pas de doute qu'il s'agit ici d'un homage et pas d'un plagiat, le trait est trop visible !).
L'histoire est des plus basiques et sans surprise (les traitres se démasquent dès qu'ils entrent dans une pièce avec leur sale bobine !), les comédiens issus de la seconde zone hongkongaise (William Ho Ka Kui tout juste sorti de ses chères catégories 3, Max Mok qui, décidément, ne percera jamais, Cheung Wing Jing qui nous fait le Eric Tsang du pauvre, etc.) et les gunfights simplement corrects.
L'originalité réside dans la localisation du récit se déroulant en grande partie à Taïwan.
Un film distrayant mais qui ne restera pas dans les annales du cinéma hongkongais.
David-Olivier Vidouze 8/9/2004 - haut

Hero Of Tomorrow    (1988)
Hero Of Tomorrow est un film d’Heroic Bloodshed issu du succès retentissant d’A Better Tomorrow de John Woo. Contrairement à Flaming Brothers ou Tragic Hero, deux films emblématiques de ce sous genre, celui-ci ne présente pas à son casting d’acteurs issus du film étalon. A la place, on a droit à Max Mok, acteur polyvalent avec une petite spécialisation dans l’action et ayant déjà officié dans le genre avec The Dragon Family, et le surprenant Miu Kiu Wai, connu pour avoir été le remplaçant de Charlie Chin dans la série des Lucky Stars. A la réalisation, on retrouve Poon Man Kit, auteur capable du meilleur (Shanghai Grand) comme du pire (le minable Lung Fung Restaurant avec Max Mok !). Pas vraiment une équipe de laquelle on pourrait attendre une réussite. Pourtant, c’est bien ce qu’est Hero Of Tomorrow, la bonne surprise le rendant encore plus agréable à regarder.

Hero Of Tomorrow ne prétend certainement pas innover. Le long métrage de Poon Man Kit reprend les ingrédients clés du succès présent dans le film de John Woo : Glorification de l’amitié masculine et plus généralement des valeurs chevaleresques, le tout combiné à des séquences de fusillades sanglantes. Le personnage de Sam est quand à lui une véritable copie de celui de Ti Lung.
Pour autant, Poon ne fait pas qu’utiliser la photocopieuse, il marque sa différence par petites touches, conférant une personnalité propre au film. Il laisse ainsi une plus grande place à l’amour. L’amour n’était pas absent du long métrage de John Woo mais il s’agissait d’un amour fraternel (de sang ou non) avant tout. La seule trace d’amour (au sens romantique du terme) se trouvait dans le couple formé par Emily Chu et Leslie Cheung qui restait constamment en retrait. Ce n’est pas le cas dans Hero Of Tomorrow. A y bien regarder, les relations amoureuses sont même l’élément clé du film. L’amitié conserve une grande importance bien sur, on peut le constater dans le sacrifice de Crow pour sauver son collègue ou dans la relation, tout en respect, qui unit Sam et Crow. Mais les grands choix de vie des personnages sont faits par rapport à l’amour qu’ils éprouvent pour leurs compagnes respectives. Quand Crow se décide à quitter les triades, il le fait pour assurer une vie meilleure à Naive. De même, le cycle de vengeance final et jusqu’au boutiste engagé par Sam et Crow l’est au nom de leurs fiancées.
Que ce soit A Better Tomorrow ou Hero Of Tomorrow, les deux films basent la quasi intégralité de leur narration sur les sentiments qui habitent les personnages, seul le choix précis des sentiments mis en exergue change d’un film à l’autre. Bien développés par le scénario, ils nécessitent des acteurs capables de donner corps à ces personnages passionnés. Hero Of Tomorrow aurait pu pécher dans ce secteur si Max Mok et Miu Kiu Wai n’avaient pas livrés une de leur meilleure performance ! Ce dernier impressionne tout particulièrement. Son look, son jeu tout en retenue et sobriété fait mouche et rend ce personnage désabusé, on ne peut plus crédible. Max Mok est lui dans un registre plus familier mais son interprétation de petit gangster ambitieux à celui du truand fatigué est elle aussi sans faille. Joan Tong et Gam Siu Mooi leur rendent la réplique avec professionnalisme. Poon Man Kit ne se trompe pas sur ce qui fait l’intérêt du film et souligne habilement, sans en faire trop, les sentiments habitant ces personnages.

Hero Of Tomorrow semble aussi un peu plus critique sur les triades que A Better Tomorrow. Mais, attention, il ne faut pas oublier que le film de John Woo ne glorifiait en rien le monde des triades. L’influence qu’il a pu avoir sur des jeunes voulant rejoindre des vraies triades tient à une interprétation erronée de l’aspect chevaleresque et fraternel mis en avant par Woo. Des aspects qui tiennent plus aux personnages même qu’à leurs fonctions. Dans l’œuvre de Poon Man Kit, le coté cruel des triades est encore plus mis en avant et la seule option pour les gens vertueux qui en font partie, c’est de les quitter. On doit cependant relativiser ces propos car Hero Of Tomorrow, comme la quasi intégralité des films traitant des triades, fait aussi une différence entre les bonnes et les mauvaises triades. Les bonnes sont représentées par Ku Feng, respectant les valeurs idéalisées du milieu, alors que Billy est le pourri typique, prêt à toutes les bassesses pour accroître son pouvoir.

Il est toutefois un domaine dans lequel Hero Of Tomorrow ne peut rivaliser avec A Better Tomorrow, c’est celui de l’action. Les fusillades sont mises en scène professionnellement mais on est loin de la virtuosité déployée par John Woo. La différence entre un génie du genre et un honnête artisan.

Avec ses personnages intéressant et bien campés, Hero Of Tomorrow s’impose comme un des meilleurs films de l’Heroic Bloodshed d’exploitation aux cotés de films comme Flaming Brothers ou City War.
Arnaud Lanuque 7/3/2004 - haut

Index de la page
 8/9/2004 David-Olivi...
 7/3/2004 Arnaud Lanu...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com