Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Erotic Ghost Story    (1990)
Nam Nai Choi a été sacré par le magazine HK "plus mauvais réalisateur hongkongais". Ce film tend à confirmer ce titre. Une vraie catastrophe ! Et pourtant, je suis persuadé qu'il a bénéficié, pour Erotic Ghost Story, d'un budget plus confortable que ceux qui lui sont habituellement attribués (les décors sont pas mal pour une fois).
Le scénario ? Inexistant ou débile, à vous de choisir. Imaginez un peu, une espèce de remake hongkongais du magnifique Théorème de Pier Paolo Pasolini. Seulement, chez Nam Nai Choi, n'allez pas chercher trop loin : il n'y a pas de réflexion... mise à part celle de miroirs qui reflètent des corps de femmes à tête de loup et poils entre les seins... Ridicule ! Et de toute façon, rien ne se passe avant les 45 premières minutes...
La mise en scène ? Quelle mise en scène ???
Les acteurs ? Tous mauvais et assez laids, à l'exception de l'unique chose qui pourrait vous donner envie de voir Erotic Ghost Story après tout le mal que j'en aurai dit : Amy Yip, toujours égale à elle-même, c'est-à-dire bien gonflée !
Les effets spéciaux ? Allez chercher du côté d'Ed Wood, la poésie "fauchée" en moins.
Les scènes érotiques sont rares (c'est quand même un peu pour ça qu'on est là, non ?) et peu inventives, à mille lieux de celles de Sex And Zen, par exemple.
Un redoutable navet à fuir.
David-Olivier Vidouze 7/1/2001 - haut

Index de la page
 7/1/2001 David-Olivi...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com