Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Mad Mission 3    (1984)
Sam Hui, Karl Maka, un duo qu’on ne présente plus et qui rempile pour une troisième aventure. Exit Eric Tsang, et bonjour Tsui Hark à la réalisation. Considéré par beaucoup comme l’un des plus grands réalisateurs de Hong Kong, l’enfant terrible est en tout cas l’un des plus créatifs. Une affirmation qui parait difficile à défendre à la vision de ce troisième opus. Et ce même en prenant en compte le fait qu’il s’agit d’un pur film de commande. En effet, là où Eric Tsang insufflait un rythme enlevé à un divertissement jamais ennuyeux, Tsui Hark se perd dans du vaudeville cantonnais ennuyeux et sans génie.

Et pourtant on pouvait attendre le meilleur avec une scène d’introduction du meilleur effet. Les « Aces go places » commencent toujours très fort, et cet épisode n’est pas une exception. Tour Eiffel, méchants Bondiens, « sosie » de Sean Connery, apparition de la reine d’Angleterre…. La folie semble être une fois de plus au rendez-vous. Malheureusement, le rythme va retomber comme un soufflé et le film va rapidement s’embourber dans l’humour lourd sans rien de nouveau à proposer. Pourquoi changer une recette qui a fait ses preuves, me direz-vous, sauf que la lassitude s’installe bien vite.

Et ce n’est pas l’incursion de « Baldy junior » qui changera cet état de fait. L’enfant est des plus agaçant et ne sert ni l’intrigue, ni l’humour. Là où le trio de Pom Pom avait trouvé une dynamique qui évoluait naturellement de film en film, les personnages de Aces Go Places restent désespérément figés. L’humour est redondant, les situations sentent le déjà vu, et les scènes d’action se font cruellement attendre. Et quand action il y a, on regrette amèrement l’énergie et l’inventivité du second volet. Corey Yuen a beau avoir une approche plus moderne que Liu Chia Yung, il livre ici des poursuites et des affrontements bien moins efficaces que ce qu’a pu nous offrir le vétéran auparavant.

On sait que Tsui Hark est capable du meilleur comme du pire. De ce point de vue, Aces Go Places 3 n’est pas sans rappeler une autre grosse déception made in Tsui Hark : The Master. Ici, l’ensemble fonctionne un peu mieux, malgré tout, car le réalisateur n’a qu’à appliquer une recette déjà connue, ce qui limite les dégâts. Mais ce procédé trouve vite ses limites, en créant un sentiment permanent de frustration (puisqu’on a vu largement mieux ailleurs à la même époque).

Les acteurs appliquent également à la lettre ce qu’ils ont fait auparavant, sans rien changer, peu aidés, comme on l’a vu plus tôt, par un scénario sans intérêt. C’est d’autant plus regrettable qu’on ne retrouve même pas l’alchimie qu’ils partageaient jusque-là. Quelques nouvelles têtes sont censées apporter un vent de fraicheur, comme les caméos de Peter Graves ou Richard Kiel, mais cette succession d’apparitions fait plus gadget qu’autre chose, ajoutant un peu plus à la mascarade. Rien ne permettra jamais au film de décoller, jusqu’à un final aussi court que décevant.

A réserver uniquement aux inconditionnels de Tsui Hark ou de la saga, mais même eux risquent d’être déçus.
Léonard Aigoin 10/22/2009 - haut

Index de la page
 10/22/2009 Léonard A...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com