Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Calamity Of Snakes    (1983)
Si le cinéma HK est souvent défini comme le « cinéma de la folie », il faut bien admettre que rares sont les films méritant pleinement cette appellation. Calamity of Snake fait parti de cette race, tout simplement le film le plus hallucinant qu’il m’ait été donné de voir en provenance de l’ex-colonie.

Calamity of Snake est un film choquant où la torture animale atteint des sommets d’ignominies et où la souffrance des animaux y est clairement exposée dans un but purement sadique. Les serpents sont tour à tour frappés, assommés à la massue, dépecés vivants, écrasés par des voitures et au bulldozer, brûlés, asphyxiés, tranchés au sabre. Le réalisateur s’attarde longuement sur ces corps mutilés agonisant et nous offre même cinq minutes de combats entre serpents et rats sur fond de musique disco. C’est en voyant ce genre de scène qu’on réalise combien la culture chinoise est éloignée de la nôtre.

Sur une trame des plus basiques, Calamity of Snake accumule généreusement les morceaux de bravoures entre humains et serpents. On se souviendra longtemps de ce combat très kung-fu entre un boa volant supersonique (le seul trucage du film) et un expert es-serpent. Un affrontement surprenant, violent et plutôt bien chorégraphié. Passons outre les nombreuses scènes bouche-trous d’une insondable nullité, le réalisateur est un vrai tâcheron et il le montre: voir ces faux raccords temporels causés par une horloge fièrement exposée en plein milieu du cadre !

Le morceau de bravoure du film, la revanche des serpents attaquant l’hôtel, s’étale sur près d’une demi-heure et constitue une séquence d’anthologie tout simplement incroyable. De quoi estomaquer sans mal même le plus blasé des cinéphiles! On y assiste à l’infiltration progressive des serpents dans le bâtiment, exterminant sur leur passage tout trace de vie humaine. Si Calamity of Snake est tellement surprenant, c’est qu’il brille par son extrême réalisme : points de stock-shot, les producteurs ont litteralement déversé des milliers de serpents dans un véritable hôtel !

Calamity of Snake n’aurait jamais pu être tourné en Occident, il suffit de voir comment les hommes, mais aussi femmes et même un enfant, sont littéralement submergés par les reptiles qu’ils reçoivent en plein visage. On reste admiratif quand on voit les acteurs se débattre en plein milieu d’un tapis de serpents. Et que dire de cette actrice plongée dans un bain infesté de ces charmants reptiles! L’assaut est filmé de manière très convaincante, les serpents constituent un flux menacant progressant inexorablement et rapidement vers leurs victimes. Dans ses moments les plus intenses, Calamity of Snake nous offre des visions dantesques hallucinées dans une ambiance apocalyptique suffocante, une certaine idée de l’Enfer.

Calamity of Snake est un film ignoble et fascinant, une monstruosité symptomatique d’une industrie hors normes. Pur produit d’une époque révolue où existait encore une certaine idée du cinéma. Tout simplement une pièce maîtresse du cinéma d’exploitation mondial.

Pour information, il existe un film américain nommé Serpent’s Warrior (85) reprenant les meilleures scènes du film.
Martin Vieillot 8/9/2004 - haut

Index de la page
 8/9/2004 Martin Viei...

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com