Hong Kong Cinemagic
Version française English version
 Critiques   Forum   Facebook  
 Personnes
 Films
 Studios
 Lexique
 Vos réglages

Rech. HKCine
Utiliser la Recherche Google
>> Aide

 Réalisateurs
 Acteurs
 Techniciens
 Producteurs

 Arts martiaux
 Action / Polar
 Drame & Opéra
 Catégorie 3

 Shaw Brothers
 Comptes rendus
 Industrie du film
 Culture et société

 Tests DVD Z2 VF
 Tests DVD SB Z2
 Autres Tests DVD
 Bibliographie
 Guide d'achat

 La Catégorie 3
 Héros handicapés
 Le Japon et HK
 Index des Archives

 BOF & Musique
 PDF & E-books
 Livre d'or VIP

 Plan Du Site
 Archives des éditos
 Aide à la Navigation
 Rédaction
 Historique
 Liens Web
 Le ciné HK et nous
 Livre d'or
 Remerciements
 HKCinemagic 2

Statistiques :
11630 Films
19215 Personnes
1448 Studios
230 Articles
82 Interviews
155 Tests DVD
32452 Captures DVD
3722 Vidéos
Critiques Express

Working Class    (1985)
Working Class est une petite comédie sans prétention, tournée par Tsui Hark alors à la recherche du succès commercial, entre deux "blues" (Shanghai et Peking Opera).
Ce n'est pas sa première incursion dans le genre : il a été acteur et "production designer" de All The Wrong Spies (certains lui attribuent même la paternité entière du film) et metteur en scène de Aces Go Places III : Our Man From Bond Street.
Autant le dire tout de suite, il n'est pas très à l'aise, à ce moment précis de sa carrière, dans la comédie (il excellera plus tard dans Diary Of A Big Man).

En effet, il faut bien l'avouer, Working Class n'est pas vraiment drôle (les gags ne fonctionnent pas toujours - rarement, pour être plus précis - et sont très lourds, sans atteindre le délire d'un Stephen Chow). Au final, il ne réussit qu'à être une pâle copie des succès des frères Hui : il part d'un même désir, faire une comédie à fort contenu social, mais n'atteint jamais la finesse et la justesse d'observation de ses modèles.

Un film réservé aux fans de Tsui Hark. Mais incontestablement un de ses plus mauvais films...
David-Olivier Vidouze 3/1/2000 - haut

Working Class    (1985)
Si au départ l'idée d'une satire sociale est séduisante, Tsui Hark se réfrène visiblement, optant pour une comédie sans relief et sans ambition. Mise en scène impersonnelle, humour lourd, musique ringarde, scénario vaseux et discours social démagogique, ce film est à la hauteur de sa mauvaise réputation. Il présente quand même quelques idées intéressantes, comme le baiser dans la rue que se donnent les amoureux et qui voit les passants captivés par l'action se percuter pour tomber comme des dominos, ou comme une scène de ménage se déroulant sous les yeux des amis du couple qui la regardent comme s'ils était au théâtre. Notons enfin que le jeu d'acteur de Tsui Hark est particulièrement limité et stéréotypé, dommage car il a vraiment un physique très particulier.
Laurent Henry  - haut

Index de la page
 3/1/2000 David-Olivi...
 Laurent Henry

 Publicité avec Google AdSense   Participer au site   Contact   FAQ   Utilisation contenu du site   Disclaimer   Rapport d'erreur  
copyright ©1998-2013 hkcinemagic.com